Avertir le modérateur

09/02/2010

L'exception Ilhem Moussaid

Qu’il soit tenu pour dit que je ne demande pas le retrait d’Ilhem Moussaid de la liste sur laquelle elle se présente en tant que NPA. Je la plains même – sauf si elle est parfaitement conscience du rôle qu’elle joue là mais peut-être y est-elle « à l’insu de son plein gré » car elle est en quelque sorte l’otage d’une orientation politique que Besancenot s’est empressé de justifier dans un premier temps avant de se rétracter (cf. le communiqué de la CE). Je ne remettrai même pas en cause le choix majoritaire de ce comité du Vaucluse qui n’a fait qu’appliquer bêtement la ligne. Finalement tout le monde a été piégé : les camarades du NPA d’Avignon, Ilhem Moussaid et la CE dans le rôle de l’arroseur arrosé.

 

Les autres « victimes collatérales »  de cette affaire ce sont aussi ces centaines de milliers d’habitants de ces « quartiers populaires » qui se retrouvent malgré eux embarqués dans la tourmente. Il ne suffisait pas que la droite les prenne pour cible. Voilà désormais que les anticapitalistes, en accueillant symboliquement sur leur liste une femme portant un « léger  voile», prise ainsi comme parangon des nouveaux révoltés, les désigne comme le champ prioritaire de leur activité militante. Qui plus est les voilà tous devenus musulmans pratiquants, ce qui est loin d’être le cas.

 

Je récuse aussi l’idée que nous ne devrions pas accueillir dans nos rangs des croyants. La voie de la révolution, comme les voix du Seigneur sont impénétrables. Ce fut un pope manipulé par le pouvoir qui en 1905 déclencha la première révolution russe. Avant la révolution française, dans toutes les révolutions précédentes, la religion – en crise – fut le ferment de la révolte populaire. Enfin, lorsque le président même de cette république répète à satiété que l’Europe est une fabrication de la chrétienté et se déclare croyant lui-même, cette candidature c’est la réponse de la bergère au berger.

 

Qu’est-ce qui me gêne alors. Que des camarades en fassent un exemple. Les uns pour dire qu’il y a incompatibilité entre manifestation ostensible d’une religion et le militantisme révolutionnaire (il y a bien eu en Amérique du Sud des prêtres révolutionnaires) ; les autres pour affirmer que cette candidature est l’exemple à suivre, qu’en accueillant de tels camarades nous sommes sur la bonne voie. C’est pourquoi, pour ma part, j’aborde la question autrement. Je pense qu’il s’agit pour cette jeune femme, comme pour ceux qui la soutiennent, d’un acte politique et qu’entretenir ainsi la confusion entre religion et politique est une faute qui pourrait avoir des conséquences graves.

 

Toutes proportions gardées, nous avons déjà eu ce problème lors de la révolution iranienne quand l’église chiite, premier propriétaire foncier de l’Iran, finit par chapeauter une grande révolte populaire et démocratique. On pourrait évoquer également le tournant que prit la révolution algérienne, quand, pour mettre plus surement le peuple de son côté, elle commença à instiller du religieux dans son programme et à s’appuyer sur les autorités religieuses. On a vu, dans les deux cas, le résultat. On ne peut pas faire du cas d’Ilhem Moussaid une généralité. Elle est une exception, un pis aller dans une période confuse.

Commentaires

J'ai lu récemment que les quartiers sont "des déserts politiques". A priori ça semble juste. Mais pour moi, pour qui tout est politique, c'est tout le contraire. Pour moi qui y travaille, j'y vois une jeunesse assez désemparée et exclue, avec d'un côté l'économie parallèle, qui adhère aux mythes de l'idéologie de la réussite libérale, à l'autre bout du paysage un prosélytisme religieux toujours plus radical et moyenageux. Au milieu une population dépassée... Des pouvoirs publics souvent complaisants, à l'égard des revendications communautaires. Caricature ? Sans doute.
Le NPA doit prendre cette question à la racine... Ne pas se cacher derrière son petit doigt ou se voiler la face. Donc il ne faut pas avoir peur du voile, c'est lui qui a peur de nous. Si on arrive à intégrer les musulmans dans la lutte des classes, à mon avis, le voile fera long feu.

Écrit par : JR | 09/02/2010

Arriver à intégrer les musulmans dans la lutte des classes, c'est le seule manière de lutter contre le communautarisme, l'oppression de la femme et le prosélytisme religieux. Lénine ne disait pas autrement en 1905. Pour lui, l'unité des prolétaires pour construire un paradis terrestre lui importait plus que leur unité d'opinion sur l'existence d'un paradis céleste. Et le décret de la jeune république socialiste soviétique paru en janvier 1919 s'inspirait de la loi française de 1905 sur la séparation des églises et de l'Etat.

Écrit par : guillot | 09/02/2010

200% d'accord avec ton article Gilles!

Écrit par : Rafikow | 09/02/2010

"Arriver à intégrer les musulmans dans la lutte des classes" ??????

Quelle phrase malheureuse ! Ils vivent sur Mars tes musulmans ? Et pourquoi musulmans ? Tu parles d'ouvriers, d'employés, de chômeurs français, etc. Tu parles comme les Rioufol ! Et t'en fais quoi des catholiques, des luthériens, des clavinistes, des évangélistes, des pancotistes ?

Intégrer et pourquoi pas assimiler !

Écrit par : Gilles | 09/02/2010

J'ajouterai qu'en 2007, ces quartiers polulaires "musulmans" ont voté souvent à 70 % pour Ségolène Royal.

Écrit par : Gilles | 09/02/2010

A vrai dire, c'est toi qui sembles une exception.
J'ai lu les déclarations d'Ilham. Elle représente le NPA, est en accord avec sa ligne politique
Je ne vois pas ce qui te donnerait le droit de demander le retrait de sa candidature et au nom de quoi. Et je ne pense pas qu'elle soit à plaindre. S'il y a quelqu'un à plaindre, ce serait plutôt toi. Mais tu n'as pas pour autant toute ma sympathie.
Et tu n'as rien à remettre en cause ; tu te prends pour qui ?
Par contre oui, tout le monde a été piégé. C'est pas pour autant qu'il faut y sauter à pieds joints.
On accueille pas symboliquement, c'est quoi ce truc ? Tu te crois au patronage ?
Tu es le premier piégé.
On n'a pas à parler religion.
Mes croyances sont les miennes. Elles ne sont pas celles de mon parti.
Tu sembles avoir abandonné une vision marxiste de la société pour une vision idéaliste où l'on se positionne vis à vis du religieux.
Qu'Ilham porte ou non un foulard n'a pas à rentrer en considération..Elle représente le NPA et toux ceux du NPA devraient lui donner son soutien. Indéfectible.

Écrit par : thé | 10/02/2010

D'accord avec toi thé.
Je perçois un semblant d'évolution dans la position de Gilles, même s'il reste toujours dans une vision dogmatique du foulard comme soi-disant expression d'un islam politique.
L'amalgame entre Ilham et le clergé réactionnaire iranien lors de la révolution iranienne, et la volonté de Gilles de la faire passer pour une islamiste qui pratiquerait un double langage, est franchement dégueulasse de mon point de vue...

Écrit par : toto | 10/02/2010

@ toto
Il y a un double langage chez tout croyant. Le fait pour les curés d'avoir fait la révolution au Nicaragua, ne les a pas empêchés de se mettre à genou devant un pape en visite, des plus réactionnaire, qui les engueulait.
Obédience à la révolution ou obédience religieuse...
Il y a un double langage chez ces curés, double langage chez tous les croyants.
Alors faut-il "excomunier" les croyants du NPA. Certainement pas. Le voile de I.M est un symbole de la crise de la gauche. La droite aime assez que les quartiers soient des vides politiques.... pour mettre en scène leur politique sécuritaire. Et puis les quartiers on ne sait pas ce qui s'y passe... ça permet de d'entretenir le mythe du complot.
Alors oui, il faut aller dans les quartiers. Oui, la lutte contre le voile n'est pas un préalable pour la lutte des classes. Mais il ne faut pas en faire pour autant un symbole progressiste : c'est avant tout un symbole réactionnaire.

Écrit par : JR | 10/02/2010

Toto une fois de plus ne comprend rien. Je n'en veux pas à cette camarade, c'est aux premières déclarations de Besancenot que j'en veux. Le "voile" comme preuve de notre implantation dans les quartiers avec cette excuse lamentable comme quoi c'est un signe religieux. Je pense même que je vais signer la pétition de soutien à cette camarade. ça t'en bouche un coin !

Écrit par : Gilles | 10/02/2010

@Giles
"Je pense même que je vais signer la pétition de soutien à cette camarade. ça t'en bouche un coin !"

Dans ta lettre au CPN datée du 4 février, tu disais ceci à propos d'Ilhem:
Jusqu’à quel point peut-on accepter dans nos rangs des personnes issues de cette « radicalisation » ? Où s’arrêtera-t-on de les intégrer ?
Comment vas-tu gérer ce double langage? Oh pardon, je voulais dire cette contradiction, le double langage est plutôt l'apanage des croyants parait-il (dixit JR).

zbayri@yahoo.fr

Écrit par : zbayri | 10/02/2010

Aucune contradiction. Evidemment, Ilhem se trompe sur le sens de ce foulard, mais à vingt-et-un ans, c'est normal. Mais elle est attaquée par l'ensemble de la classe politique qui accepte des femmes "voilées" au parlement européen, comme des partis ouvertement chrétiens ou des partis racistes comme le FN ou la Ligue du Nord. Alors, je la soutiens.

Ce que j'ai en revanche combattu ce sont les déclarations de Beancenot qui en a fait un exemple de notre intégration dans les quartiers. Et là je me demande jusqu'où ? D'autant que ce voile est un phénomène marginal, que la majorité de la jeunesse des quartiers cherche plutôt à se fondre dans la masse qu'à se distigneur ainsi par des signes politiques confus.

Écrit par : Gilles | 10/02/2010

Oui il faut combttre l'obscurantisme religieux, reveillons nous le 13/ 05 jour de l'ascension de la pseudo vierge marie( déboulonons ces ignobles statues!).

L'Immaculé conception le concept le plus anti féministe de la panoplie religieuse: la procrétion sans passer par la sexualité féminine, le trip absolu de tous les curés.


Cette manifestation sera suivie d'une autre le 25/12 ( jour du congres de fondation de la nouvelle FASE ) contre le petit escroc Jesus( qui a renié son pauvre travailleur de Père pour le roi des cieux) et la secte obscurantiste des zélateurs du Père Noêl.

Aprés avoir terrassé les signes religieux islamiques sus à ceux des chrétiens...mais ceux là on les tolère...c'est les nôtres couillon, ah merdrrrrre alors!

Écrit par : vériane | 10/02/2010

Gilles, je suis content de te voir évoluer positivement sur le sujet, et comprendre malgré ton dogmatisme sur la question religieuse (ou musulmane uniquement?) que nous devons être totalement solidaires de notre camarade Ilham.
Bientôt, tu arrêteras même de la traiter d'islamiste! :)
Par contre, désolé mais le principe de faire des pétitions pour régler des débats internes, je pense que c'est une grosse connerie pas très démocratique.
J'espère bien convaincre mes camarades d'adopter une démarche matérialiste sur la religion, comme le faisaient Marx ou Lénine, par le débat interne et non à coup de pression externe au travers de pétitions et autres.

@JR : donc tous les croyants pratiquent le double langage et s'agenouillent devant le pape? (pour les cathos, devant X pour les autres)
As-tu vraiment des croyants dans tes proches pour dire de telles absurdités?
Ce n'est pas parce qu'on peut considérer que les croyants ont des CONTRADICTIONS internes (mais est-ce l'apanage des croyants) qu'ils tiennent pour autant un double langage. L'accusation de double langage est grave.
Et faire l'amalgame entre des membres du clergé (tes curés du Nicaragua) et les simples croyants, c'est manquer singulièrement de nuances dans l'analyse!

Écrit par : toto | 10/02/2010

Evoluer sur quoi ? Cela fait plusieurs mois que j'explique la même chose puisque ce problème est soulevé dans le NPA bien avant que cette jeune camarade se présente sur une liste. Sur le fond je n'ai pas varié d'un pouce. Le voile, sur cette jeune femme, est un signe identitaire donc politique, la religion servant uniquement de prétexte. Je ne donne pas carton rouge à cette camarade mais à une orientation politique qui prend cette manifestation identitaire comme une révolte que notre parti pourrait intégrer. Je dis non, non, et non ! Suis-je clair. Bebel disait que l'antisémitisme était le socialisme des imbéciles. Une dose d'islamisme (car le port du voile est une recommandation des islamistes pour se distinguer des autres musulmans, la majorité) même à doses homéopathiques est la preuve d’une confusion idéologique évidente. Ne pas le voir c’est faire preuve de myopie, ou plutôt ça colle tellement à cette orientation infantile qui est celle du NPA que l’on a pris ça, comme le disait Besancenot avant de s’être fait remonté les bretelles par la CE, comme la preuve que nous étions en phase avec les banlieues. Un éditorialiste du Figaro n’aurait pas dit autre chose. Banlieue = voile = burqa = islamisme. Eh bien non ça ce sont les banlieues fantasmées. Carton rouge pour Besancenot.
Quand je dis que je soutiens cette jeune camarade, c’est parce qu’elle a été en effet embarquée dans une affaire qui la dépasse. Ce n’est pas à elle à payer les frais d’une direction imbécile.

Écrit par : Gilles | 10/02/2010

Evoluer sur quoi ? Cela fait plusieurs mois que j'explique la même chose puisque ce problème est soulevé dans le NPA bien avant que cette jeune camarade se présente sur une liste. Sur le fond je n'ai pas varié d'un pouce. Le voile, sur cette jeune femme, est un signe identitaire donc politique, la religion servant uniquement de prétexte. Je ne donne pas carton rouge à cette camarade mais à une orientation politique qui prend cette manifestation identitaire comme une révolte que notre parti pourrait intégrer. Je dis non, non, et non ! Suis-je clair. Bebel disait que l'antisémitisme était le socialisme des imbéciles. Une dose d'islamisme (car le port du voile est une recommandation des islamistes pour se distinguer des autres musulmans, la majorité) même à doses homéopathiques est la preuve d’une confusion idéologique évidente. Ne pas le voir c’est faire preuve de myopie, ou plutôt ça colle tellement à cette orientation infantile qui est celle du NPA que l’on a pris ça, comme le disait Besancenot avant de s’être fait remonté les bretelles par la CE, comme la preuve que nous étions en phase avec les banlieues. Un éditorialiste du Figaro n’aurait pas dit autre chose. Banlieue = voile = burqa = islamisme. Eh bien non ça ce sont les banlieues fantasmées. Carton rouge pour Besancenot.
Quand je dis que je soutiens cette jeune camarade, c’est parce qu’elle a été en effet embarquée dans une affaire qui la dépasse. Ce n’est pas à elle à payer les frais d’une direction imbécile.

Écrit par : Gilles | 10/02/2010

@vériane

Je n'ai jamais vu dans la LCR des camarades porter la kipa ou arborer une croix. Cette réaction que vous avez-là vis à vis du port du voile islamiste est ainsi suspecte. Pourquoi cette indulgence pour le voile que vous n'auriez pas pour la kipa ou la croix ?

Écrit par : Gilles | 10/02/2010

Apparemment Besancenot en rajoute une couche : "Les convictions religieuses ne sont pas un obstacle à l'entrée dans un parti" a-t-il déclaré sur France-Inter. Il ne se rend même pas compte qu'il nous coupe ainsi de la majorité des musulmans qui, eux, savent très bien ce que signifient le port de ce foulard.

Écrit par : Gilles | 10/02/2010

"le port du voile est une recommandation des islamistes pour se distinguer des autres musulmans, la majorité" => Mensonge!

Écrit par : toto | 11/02/2010

Gilles à LCR française peut être, mais dans la quatre tu sais trés bien que non, par exemple notre camarade Helena Eloisa tête de liste du PSOL est catholique pratiquante et contre l'avortement, alors on l'exclue ?

Il serait aussi temps d'admettre que la France et sa Laîcité n'est pas le centre du monde.

Et en plus on parle du NPA pas de la LCR (j'aurais volontier gardé la LCR mais l'immense majorité des camarades ont voulu l'ouverture...il faut en accepter les contradictions qui en découlent et arrêter de lécher ses plaies)

A part cela l'affaire à mal était gérée à l"évidence....mais de la à participer à l'Hallali anti foulard non merci...

Écrit par : vériane | 11/02/2010

Quelle rigolade ! Les vériane et les toto en défense des "curetons" ! Quelle déchéance !

Écrit par : Gilles | 11/02/2010

"Si les partis considèrent que les quartiers ne doivent plus être des déserts politiques, ce débat va se poser"
mardi 9 février 2010

Vincent Tiberj est chercheur à Sciences-Po et au Centre d'études européennes, spécialiste de l'extrême gauche et de l'immigration. Il revient pour Le Monde sur les raisons qui ont amené le NPA a présenter une candidate voilée.

La présentation d'une candidate voilée, est-ce un "coup" politique du NPA ?

Non. Cela tient à une tradition de la LCR et du NPA qui essaient de coller à une forme de représentativité sociale à la différence des autres partis. Déjà en 2002, aux législatives, c'était à l'extrême gauche qu'on trouvait le plus de femmes, le plus de jeunes, et le plus de profils sociaux différents. Cette candidate, femme, jeune et qui revendique son islam est symptomatique car elle est l'antithèse du profil classique de l'homme blanc, de catégorie sociale supérieure, de 50 ans.

Pourquoi cette candidature choque-t-elle autant ?

Parce qu'il y a une certaine illusion de ce que doit être un parti trotskiste ! C'est l'image du bon vieux cadre ouvriériste pour qui seule la question sociale compte, symbolisé par LO. Le NPA, c'est un vrai syncrétisme des gauches post-matérialiste et mouvementiste, avec des références comme l'écologie, le droit à la différence et la défense des sans-papiers. On ne peut pas comprendre ce qui s'y passe si on ne se souvient pas qu'Olivier Besancenot a milité pour le devoir de mémoire de la colonisation au lendemain des émeutes de banlieues en 2005. A la différence des autres partis, le NPA a fait de son intervention dans les quartiers une priorité. Ce sont autant de signes qui montrent, qu'au NPA, la diversité culturelle et religieuse n'est pas une nouveauté.

Cette spécificité induit-elle une approche différente de la laïcité et du féminisme ?

Oui et c'est pour cette raison qu'un certain nombre de militants sont choqués. Il y a au NPA comme dans le reste de la société, plusieurs conceptions de la laïcité qui s'affrontent : la vision classique d'une vieille laïcité de gauche où la religion est un ennemi qu'il faut combattre et pour qui une telle candidature est inenvisageable ; la laïcité classiquement républicaine séparant la sphère privée et la sphère publique pour qui cette candidate a le droit d'être croyante mais ne peut pas apparaître voilée ; et enfin une laïcité multiculturelle qui considère qu'à partir du moment où il y a un certain nombre d'idées partagées, qu'on soit juif, musulman ou chrétien, ne choque pas. Pour eux, le voile n'est pas forcément un signe d'oppression mais un choix.

Cette différence de conception touche aussi le féminisme. Les militantes qui montent au créneau sont celles qui se sont battues, dans les années 1970, contre toutes les formes de dominations masculines, notamment religieuses. Pour elles, le voile est perçu comme une imposition par les hommes. Ce sont des situations qui existent, mais cela ne semble pas être le cas de cette candidate qui affirme que le voile est un choix personnel.

Est-ce que l'arrivée de femmes voilées en politique ne va pas concerner d'autres partis ?

Ce phénomène a déjà touché le PS qui a une conseillère municipale voilée à Creil (Oise) et le PCF à Echirolles (Isère). A partir du moment où les partis considèrent que les quartiers ne doivent plus être des déserts politiques mais des endroits où il faut avoir des candidats, ce débat va se poser.

Les musulmans représentent une minorité qui vont vouloir aussi s'insérer dans un parti. Il ne faut pas s'arrêter aux préjugés : selon nos études, les musulmans sont autant sinon plus attachés à la laïcité que les catholiques !

Écrit par : Vitali | 11/02/2010

"Quelle rigolade ! Les vériane et les toto en défense des "curetons" ! Quelle déchéance !

Ecrit par : Gilles | 11.02.2010"

Quelle manque de rigueur intellectuelle ! Confondre les croyants et le clergé ! Gilles nous démontre encore une fois à quel point sa pensée est approximative et superficielle !

Écrit par : toto | 11/02/2010

Cureton ? Déchéance ? Gilles peux tu débattre sans être de mauvaise foi ?

Je ne crois pas que nôtre camarade H Eloisa ait déchu, ceux qui ont déchu ce sont tous ceux qui sont allés a la soupe pour accompagner les reniements de Lula! Mais s'ils sont athés tout leur sera donc pardonné par Gilles.

Donc sur les curés et ton hystérie infantile Gilles tu ne m'intéresses pas mais par contre soit plus précis sur le Charente......et je ne dirais pas quelle déchéance que d'avoir voulu faire l'unité avec de tels personnages ( Le PCF 17 sans parler du PG)car je suis un gentil garçon, un peu curé sur les bords.... je présente l'autre joue: j'attends ta prochaine diatribe, mais parle un peu politique STP!

Écrit par : vériane | 11/02/2010

Je vais te dire une chose vériane. Depuis un mois, je constate avec effroi la différence entre une réunion NPA et une autre avec des militants organisés ou pas mais qui savent débattre, argumenter, souvent militants associatifs et syndicalistes de longue date. On y apprend des choses, on y débat, on y argumente, bref on travaille. Hier on a discuté pendant deux heures sur notre programme : écologie, agriculture, éducation, transport, etc. Chose impossible dans notre comité NPA où c’est l’affrontement permanent, eux les vrais anticapitalistes et nous les « capitulards », où un militant syndical, ouvrier, travaillant le soir, s’entend dire que l’on ne l’avait pas vu souvent ces temps-ci ! Il est vrai qu’aujourd’hui il travaille dans la journée. Mais je pense que toto va me dire que je fantasme. J’ai fait aussi des réunions avec des communistes votant Front de gauche. Très bon débat trois heures d’affilé. Un autre jour ce sont des militants du PG qui me contactent pour organiser une rencontre. Oui, toto et vériane, je fais de la politique et je n’éructe pas comme dirait Brel « anticapitaliste » à tout bout de champ pour me rassurer.

Écrit par : Gilles | 11/02/2010

Outre que tu esquives le débat dès que tu es en difficulté, j'ai déjà dit que ça ne m'étonne en rien que ça se passe très mal dans ton comité, au vu de ce que je vois de toi et de ton attitude au travers de ce blog.

Écrit par : toto | 12/02/2010

A voir ! Tout est dit :
http://npa13est.free.fr/spip.php?article102

Écrit par : JR | 12/02/2010

Je viens de finir la lecture du petit livre de Laurent Lévy,le père des 2 filles voilées excluent de leur lycée à l'initiative de Pierre François Grond et d'un dirigeant de LO en 2004(la "gauche", les noirs et les arabes" aux éditions La Fabrique)

Le livre détaille toutes les fractures sur cette question dans toutes les composantes de la gauche de la gauche depuis la 1° affaire de filles voilées en 1989. Et les fractures ne recoupent pas les clivages politiques internes à chaque parti, de même que chez les féministes.

La position de l'ex LCR résumée en le "ni ni" (ni loi, ni voile) y est dénoncée, car cela n'a pas empêché les exclusions disciplinaires dans les lycées publics où les refus d'adhésion par les "prohibitionnistes".

Avec ce courant fortement représenté dans le NPA, nous sommes encore loin de la position "marxo -jauresienne"(expression utilisée dans une contribution de Samuel Johsua, mise sur le site de RM Jennar), position résumée très bien par Lénine dès 1905 (voir un de mes posts plus haut)

La meilleure façon de lutte contre le besoin de religion, , c'est de s'attaquer à la racine: l'oppression économique. Et l'unité de la classe ouvrière contre celle-ci importe plus que son unité d'opinion religieuse.

Laurent lévy écrit aussi justement que montrer du doigt un attribut vestimentaire chez une personne (ici le voile), c'est implicitement en faire une intégriste ! On ne dira jamais de la mairesse d'Aix qu'elle porte la croix ! Mais qu'elle est croyante !
Dans le cas du voile, désigner une personne ainsi c'est faire le jeu des islamophobes et des racistes.

Écrit par : guillot | 14/02/2010

Celle là je l'attendais, il y a toujours un monsieur Plus, alors que le NPA subit l'Hallali monsieur Laurent lévy( dont j'ai lu le texte ) arrive par derrière pour en rajouter une couche ( dans tous les sens du terme) anti NPA.


Et bien non l'école et la vie politique c'est pas la même chose : oui l'école( en théorie on a affaire à des enfants, l'univerité c'est un autre territoire) doit être laique car c'est un lieu d'éducation, la vie politque qui n'est pas laique( ou alors il faut décréter l'interdiction des religions ) est un lieu d'affrontement social et la religion est un fait social pas une vague "idée" à enseigner ou pas selon les humeurs du temps.

Écrit par : vériane | 14/02/2010

Un petit bémol à ce que tu dis, Vériane: l'auteur n'affirme-t-il pas que c'est l'ex LCR (avec les Verts) qui avait fourni le plus de militant-e-s aux apparitions des anti-prohibitionnistes ?

Écrit par : guillot | 14/02/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu