Avertir le modérateur

28/01/2010

Olivier, tu nous fais mal !

Tout au long cours du processus de plus de deux mois de rencontres unitaires que nous avons initiées depuis fin novembre-début décembre, le NPA de la région Poitou-Charentes s’est tu. Il aura même été le dernier (avec la FASE et les Alters) à parler publiquement, tandis que les autres (le PC et le PG) multipliaient les déclarations, tentant vaille que vaille de masquer une situation délicate, avec, il faut le dire, la complaisance des médias. Il est vrai que ceux-ci étaient tellement persuadés depuis des mois que nous allions y aller seul qu’il leur était difficile d’imaginer qu’il n’en soit pas ainsi malgré tous les éléments d’information que nous leur procurions qui prouvaient exactement le contraire. Apparemment, le cerveau d’un journaliste moyen ne peut pas penser deux idées à la fois. Ainsi nous snobaient-ils. Ou alors, insidieusement, ils laissaient entendre que, décidément, nous étions bien ce que l’on disait de nous.

 

Combien, en revanche,  était plus intéressante l’offre de Ségolène au Modem, sa cueillette des Verts en rupture d’EE (3 dans son panier à ce jour) ou le « congrès » du dit Modem de Charente-Maritime avec  l’arrivée sur la liste PS du 17 de l’un de ceux que Royal convoitise depuis deux ans. Ça c’est de la politique comme on l’aime : coups tordus, débauchages, propos lénifiants. Lundi donc, le NPA de Poitou-Charentes sortait enfin de son silence. Sud-Ouest qui couvre deux départements de la région sur quatre s’était abstenu de participer à la conférence de presse, préférant consacrer ses pages politiques à l’annonce d’une liste Lutte ouvrière et au dernier pied-de-nez de la fédération du PC 17 au Front de gauche et aux communistes de Poitou-Charentes.

 

Et le lendemain, dans Le Courrier de l’Ouest, affichait un grand titre, cinq colonnes à la une : « Besancenot : le NPA ira seul », tandis que nous, les régionaux de l’étape, n’avions le droit qu’aux pages intérieures. Et que l’on ne nous dise pas que ces journalistes sont mal informés ; qu’ils ne savent pas ou qu’ils ne comprennent pas. Pour qu’ils y voient plus clair nous leur avions préparé un « dossier de presse ». Inutile apparemment pour la plupart d’entre eux. Le NPA c’est Olivier et Olivier c’est le NPA. C’est ainsi. Comme le dit l’un de ces nouveaux adhérents qui ont répondu à « l’appel d’Olivier Besancenot » : « Je pense que nous allons faire une liste NPA […] et partir seul. Nous avons ce qu'il nous faut ; sachant que vous aviez déjà préparé votre salade depuis longtemps, vous avez trahi le NPA et le capitaliste [dixit], vous êtes proches du  dictat. »

 

Il n’est pas le seul hélas dans ce registre : « Vous ne parlez pas politiques mais manœuvres politiciennes, moi c'est du programme anticapitaliste adapté aux Régions que je veux discuter. » « A force de céder sur trop de choses on finit par vider le NPA de sa substance et donc de réduire ses luttes politiques et ses moyens humains par le découragement. La soirée d'hier a mon sens a trop fait céder le NPA sur plein de points que je ne citerai pas ici. Le ricanement de X sur les propos de Y m'a semblé déplacé quand ce dernier a parlé à juste titre de la lutte de classe et des masses laborieuses comme si après avoir abandonné l'affirmation en tête du mot anticapitaliste il faudrait s'excuser à chaque fois des luttes que nous menons et que nous devons continuer d'affirmer sur le terrain. » « Vu mon âge avancé [63 ans] et mes nombreuses occupations militantes [?]par ailleurs, je ne désire pas spécialement être sur la liste et laisse volontiers ma place à des camarades de la FASE, ALTER voire PG. » « Je ne peux en aucun cas défendre une politique qui n'est pas celle que je revendique ! La politique unitaire je dis NON ! » Etc.

Commentaires

@ Gilles
« A force de céder sur trop de choses on finit par vider le NPA de sa substance et donc de réduire ses luttes politiques et ses moyens humains par le découragement. La soirée d'hier a mon sens a trop fait céder le NPA sur plein de points que je ne citerai pas ici. Le ricanement de X sur les propos de Y m'a semblé déplacé quand ce dernier a parlé à juste titre de la lutte de classe et des masses laborieuses comme si après avoir abandonné l'affirmation en tête du mot anticapitaliste il faudrait s'excuser à chaque fois des luttes que nous menons et que nous devons continuer d'affirmer sur le terrain. »
JE ne comprends pas : que fait le NPA en Charente-poitou ?
Et pourquoi OB te fait mal ?

Écrit par : JR | 28/01/2010

Difficile de suivre la logique de Gilles : pour quelle raison ce qu'il reproche à la presse locale ne relatant pas la réalité des faits en Charente ne s'applique t il pas au niveau national ?.

Quand la Presse locale en Charente dit : "le NPA veut y aller seul " elle ment par omission nous dit il.... mais quand elle le dit au niveau national, elle a raison...et c'est la faute d' OB :" qui nous fait mal ".

Idem sur nos partenaires du FDG dont Gilles démontre localement amplement la duplicité. Mais nationalement ils sont parés de toutes les vertus...et c'es le NPA qui fait tout mal!

Un remake de vérité en deçà et mensonge au delà ?

Au fait sur cette question de l'UNITE et des responsabilités de chacun, lumineuse explication par notre tête de liste féminine de la région Centre( PUEL je crois), une camarade d'une pédagogie exemplaire ( sur ce que j'ai vu sur FR3). Comme quoi il n'y a pas qu' OB.

Écrit par : vériane | 28/01/2010

J'ai vu Fanny aussi je lai trouvé excellente sur ce point!!

Si tous nos porte paroles étaient aussi offensifs, je pense que les choses seraient plus clairs, mais OB ou d'autres quand on leur pose la question sur la division, le cavalier seul,.... ils restent sur la défensive et entretiennent de fait le mythe du NPA cavalier seul.

On veut des "Fanny Puel" partout!

Écrit par : Rafikow | 28/01/2010

@vériane

Je dis simplemement que au pire les électeurs de Poitou-Charente penseront que le NPA n'existe pas dans leur région au mieux qu'il se présentera seul à la régionale. Pour la Charente, ce que je reprochait au journaliste c'est de dire que le dirigeant local duNPA avait dit cela. Il le pensait, certes, mais il n'avait fait aucune déclaration en ce sens. Un bon NPA pour le journaliste, c'est un NPA antiunitaire. CQFD.

Quant aux propos de ceux que j'ai cités, je ne donne là que le meilleur, le publiable. Ce sont des propos d'une telle mauvaise foi que leurs auteurs se disqualifient d'eux-mêmes.

Écrit par : Gilles | 28/01/2010

@ Gilles
Je comprends ta déception. On apprécie d'avoir suivi les affres de cette négociation chemin de croix.
Le NPA, au niveau national, aurait pu faire mieux, certainement... Mais avec toi et tes camarades aux manettes, vous vous êtes heurté à un trou noir stalinien, dans votre région.
Je ne comprends pas ton abattement. Votre action est une leçon pour l'ensemble des militants à la GdeG et en conséquence vous engager dans une campagne d'interpellation en direction du FdeG (localement comme nationalement) : "Allez-vous fusionner avec la liste de Ségolène au deuxième tour". Si oui, il est normal de faire campagne pour une liste du NPA indépendante ; sinon, pourquoi pas unité ? Il y a encore des choses à dire, parce que la démonstration est faite audelà des procès d'intention : on est peut-être monstrueux mais on n'est pas des menteurs et manipulateurs.

Écrit par : JR | 29/01/2010

@JR
Ce n'est pas de la déception, ni même de la colère. Finalement, ça nous a fait rire ce titre. Définitivement il y a imprimé dans la tête des journalistes et donc de l'opinion publique (voir chat de Mélenchon dans le Monde) l'idée que le NPA est seul. Ce qui est faux, complètement faux. Mais le drame, c'est que Besancenot (35%) ne fait rien pour la contredire. Il en rajoute même. Mais nous réglerons ça au prochain congrès.

Écrit par : Gilles | 29/01/2010

D'après mes sources, voici les 10 régions où le NPA partirait en solo:

-IDF: (1)
-NORD: Picardie, Nord Pas de Calais et Haute Normandie (3)

-EST: Lorraine, Alsace et Franche Comté(où le PG a fait aussi un pas de danse) (3)

-Sud Est: Bourgogne Rhône Alpes (1)

-Centre: Centre (1)

-Sud Ouest : Aquitaine (1), région où la tête de liste (app.PG) nous a donné 2 jours pour accepter son ultimatum qui prend fin ce matin ("c'est à prendre ou à laisser: 2 places éligibles dont 1 tête de liste féminine sur le 33" (sur 11/12 éligibles). Comme il nous avait aussi répondu que le PCF était divisé sur le 33...

Même les unitaires de la fédé 24 lui ont répondu par une contre proposition (3 éligibles pour le NPA et 1 pour la FASE). Par contre, des unitaires du 33 et du 47 ont ait connaître leur accord ! Alors si les unitaires ne sont pas d'accord entre eux...)
-Ouest :Bretagne (1)

Et le Poitou Charentes ?

Dans Politis un tableau peut reluisant du PCF dans les régionales ("Le PCF s'éclate")
Outre les 5 régions où "un accord satisfaisant a été signé avec l'ensemble des forces de gauche" (c'est-à-dire PS-PRG et MRC !!!. Ce sont les propres termes du rapporteur devant le CN du PCF),

le PCF verra des candidats CR sortants sur les listes PS dès les 1° tour dans 5 autres régions (PDL, IDF, PACA, où le maire PC de Martigues appelle à voter Michel Vauzelle et des élus sortants pcf du 83 se présentent avec le PS) LR et Rhône Alpes. Sans compter Stéphane Gatignon , tête de liste EE dans le 93, face à MGB ! (il est toujours membre du CN du PCF)

La Picardie voit 2 listes PCF concurentes: celle de M Gremetz et celle de "Ensemble".

11 régions où c'est vraiment le bordel chez eux, et je ne compte pas les communistes lorrains bourguignons et bretons, qui se retrouveront sur des listes "Ensemble..."avec le PG (mais sans le NPA).

A noter que la FASE, par souci de cohérence avec le refus du Modem, s'est retirée de la liste "Ensemble", parce qu'y figure un conseiller régional PCF sortant, adjoint à la mairie PS de Grenoble, ville gérée avec le Modem et des amis de l'ex maire RPR Alain Carignon. Et dire que des camarades de C&A avaient demandé-en vain- de figurer sur cette liste !

Le cas est voisin de celui de Dartigolles, tête de liste 64 autoproclamée dans la presse depuis le 6 janvier du FDG ! Il est adjoint au maire PS de Pau et a récemment voté la cession gratuite d'un terrain d'une valeur de 350000€ à une école privée (bonjour la crédibilité d'un éventuel programme unitaire avec le FDG ! Mais certains unitaires en Aquitaine semblaient être prêts à ne rien dire, puisquils estimaient acceptable l'ultime offre "ultimatum" de la tête de liste !)

Écrit par : Guillot | 29/01/2010

A Guillot : il faudrait arrêter sur le mensonge concernant le vote par Dartigolles d'un terrain au privé. Certe le NPA 64 s'est planté dans son communiqué (tant pis pour lui : faut apprendre à lire les ordres du jour des conseils) mais de là a le reprendre depuis...

Tout le monde peut vérifier sur le site ville Pau (pau.fr) : vote de cession d'un terrain à la Communauté d'Agglomération (pour pouvoir regrouper des parcelles). Cela fait suite à un vote de principe pour la LOCATION du terrain à l'école.

En revanche, il y avait bien anguille sous roche puisque le PS avait prévu (sans l'avoir dit) que l'agglo file gratos le tout à l'école en question.

Et le pcf avec Dartigolles fait une pétition en ligne pour éviter cela.

Bien, sur la vérité cadre moins avec l'envie de cracher sur un dirigeant du pcf en période d'élection...

Écrit par : Yost | 29/01/2010

Pauvre Dartigolles agressé par le NPA.......c'est vrai que comparer Besancenot et Le PEN comme l' a fait régulièrement l'HUMA c'est trés unitaire, mais cela ne gêne pas les unitaires de profession( sans doute adeptes des évangiles et prompt à tendre l'autre joue, l'unité est un chemin de croix!).

Au fait dans ma boîte aux lettres ce jour en PACA un magnique tract PCF/FDG volontairement dans le style PUB avec des encarts accrocheurs du niveau " OFFRE UNIQUE" "PAS ENCORE VU A LA TELE" "ATTENTION PROJET DE GAUCHE"....voilà la politique que nous propose de soutenir les unitaires pour l'unité car l'unité c'est unitaire et être unitaire c'est bien pour l'unité.


Bon courage à nos camarades du Languedoc, Buffet appelle déjà( sans consulter personne et surtout pas les unitaires pitoyables style GU repus de plats de lentilles ) la MAIRE PS de Montpellier (un bastion de la gestion anti libérale sans doute) une anticapitaliste acharnée à rejoindre la liste du FDG sans doute au nom de l'unité ... A LA BASE !!!!

Écrit par : vériane | 29/01/2010

non en bourgogne il y a un accord!

NPA/PG/FASE/Alter/PC 89: tête de liste NPA: Sylvie Faye Pastor.

Écrit par : rafikow | 29/01/2010

En Pays de la Loire, la campagne unitaire débute. FDG/ Alternatifs/ Fédération/ R et S/ NPA

Constitution de comités locaux de soutien à la liste

"TOUS ENSEMBLE, LA GAUCHE VRAIMENT !"

Anticapitaliste, écologiste,solidaire,féministe et citoyenne

Meeting de lancement sur la Loire-Atlantique (Tête de liste NPA) Mardi 2 Février 20 H salle Bretagne rue Villebois-Mareuil Nantes

Écrit par : VERGNES | 29/01/2010

En Pays de la Loire, la campagne unitaire débute. FDG/ Alternatifs/ Fédération/ R et S/ NPA

Constitution de comités locaux de soutien à la liste

"TOUS ENSEMBLE, LA GAUCHE VRAIMENT !"

Anticapitaliste, écologiste,solidaire,féministe et citoyenne

Meeting de lancement sur la Loire-Atlantique (Tête de liste NPA) Mardi 2 Février 20 H salle Bretagne rue Villebois-Mareuil Nantes

Écrit par : VERGNES | 29/01/2010

On dirait que Gilles comprend enfin qu'il pourra faire toutes les discussions "unitaires" qu'il voudra, ce sera totalement INVISIBLE à l'échelle de masse, et de fameuse "démonstration politique" il n'y aura pas. Seul le résultat sera visible.

C'est là que les camarades de la A et de la C se sont totalement fourvoyés. Ils n'ont pas compris que la seule réponse cohérente que nous puissions faire est celle du FOND POLITIQUE.

Écrit par : toto | 29/01/2010

@Yost

Sur le vote de Dartigolles lors de la délibération sur l'EISTI (école d'ingénieur pivée), il y a malheureusement pour lui, des articles dans la presse locale et une vidéo du conseil sur la séance du 14 décembre sur le site de la ville de Pau.

Ci-dessous, un message envoyé par le copain de Pau, lui même ancien conseiller municipal aux journaux locaux au sujet de Dartigolles :

"Bonjour,

Bien lu le "rétropédalage de Dartigolles" sur le dossier de l'EISTI. Sans les régionales, Dartigolles ne se serait pas donné tout ce mal pour se désavouer de façon si laborieuse ...

En PJ, la délibération, en trois feuilles, qui est assez explicite pour lever toute ambigüité sur le sens de la délibération, contrairement à ce que prétend Dartigolles.

La 4ème PJ est l'historique des événements. Vos deux quotidiens avaient évoqué le délibération avant le vote en CM. Dartigolles ne peut même pas feindre "un manque de vigilance" ...

Quant à son absence au CM. Il prétend "ne pas avoir pris part au vote". C'était ce que prétendait MLC lors du vote des 700 000 euros pour le FIPAU (rappelez-vous). Quand un conseiller est absent, il laisse son pouvoir à un autre conseiller. Je n'ai pas le temps de regarder dans l'immédiat la vidéo sur le site de la ville de Pau pour connaître l'heureux bénéficiaire de son pouvoir (probablement Lérou ou Raucoules). S'il n'a pas laissé son pouvoir, c'est qu'il savait que ça puait et qu'il a lâché volontairement ses deux camarades.

Par contre si vous voulez voir la présentation de la délibération et les échanges, on peut voir le passage en poussant le curseur de la vidéo à 1:53. Ca dure 5 mn."

Écrit par : Guillot | 29/01/2010

@ toto
"INVISIBLE" le débat invisible secoue toute la gauche du PS... Le FdeG croyait avoir tout verrouillé avec l'accord national : il n'en est rien... Il est toujours bon de dénoncer les buros aux yeux de leurs militants eux-même.
Les nombreux revirements de la FASE 'et je sais que tu vas me dire, que ce groupe ne compte pas numériquement etc...) montrent que c'est le bordel dans le FdeG et on y est pour quelquechose.
Et ça c'est une bataille sur le fond aussi car il nous faut les combattre sur tous les terrains. Je suis contre les discours, qui véhicule des à priori. J'aime les stratégie qui visnent à montrer les volontés politiques de chacun.

Écrit par : JR | 30/01/2010

Ce qui était prévisible et annoncé (dans la presse !) depuis le 6 janvier par Dartigolles est en train de se concrétiser: ("Nous travaillons encore à élargir le Front de Gauche, notamment avec les minoritaires du NPA ..."; Olivier Dartigolles, le 6 janvier dernier dans la "République des Pyrénées")


"Aquitaine: une partie du NPA dans une liste unitaire avec le Front de gauche

Le 29/01/2010

Une partie du NPA va s'allier au Front de gauche (PCF-Parti de gauche-Gauche unitaire) pour les élections régionales en Aquitaine dans une "liste unitaire" rassemblée derrière le slogan "L'union fait l'espoir", a indiqué vendredi la tête de liste, Gérard Boulanger.
"C'est un pas décisif pour rééquilibrer la gauche en Aquitaine", a déclaré l'avocat bordelais, en précisant que cette "liste unitaire" s'appellerait "Ensemble pour une Aquitaine à gauche, solidaire, écologique et citoyenne".
Brigitte Lopez, membre du NPA qui hériterait de la place de N.2 de la liste en Gironde, a défendu cette "dynamique unitaire" tout en reconnaissant qu'elle n'était pour le moment pas partagée dans l'ensemble du NPA en Aquitaine.
"Il y a une dynamique unitaire lancée en Aquitaine, il faut la rejoindre, on ne peut pas arriver divisés aux élections, ce serait une catastrophe pour le monde du travail", a-t-elle précisé."

Jusqu'à présent, cette entreprise de débauchage, qui n'a rien à voir avec une démarche unitaire, touche quelques camarades de la Gironde, appartenant au courant "C" (par contre, Gilles pourrait nous dire s'ils appartiennent au courant C&A, Bernard Couturier, par exemple)
.

La fédé 24, trés majoritairement "C", a refusé hier la proposition du PCF de donner les 2 places éligibles qu'aux unitaires du NPA (dont la tête de liste du 24)

Affaire à suivre

Écrit par : guillot | 30/01/2010

Ce qui était déjà annoncé depuis le 6 janvier vient d'arriver( "Nous travaillons encore à élargir le Front de Gauche, notamment avec les minoritaires du NPA ..."; Olivier Dartigolles dans la "République des Pyrénnes")


Aquitaine: une partie du NPA dans une liste unitaire avec le Front de gauche

Le 29/01/2010 à 20:11

Une partie du NPA va s'allier au Front de gauche (PCF-Parti de gauche-Gauche unitaire) pour les élections régionales en Aquitaine dans une "liste unitaire" rassemblée derrière le slogan "L'union fait l'espoir", a indiqué vendredi la tête de liste, Gérard Boulanger.
"C'est un pas décisif pour rééquilibrer la gauche en Aquitaine", a déclaré l'avocat bordelais, en précisant que cette "liste unitaire" s'appellerait "Ensemble pour une Aquitaine à gauche, solidaire, écologique et citoyenne".
Brigitte Lopez, membre du NPA qui hériterait de la place de N.2 de la liste en Gironde, a défendu cette "dynamique unitaire" tout en reconnaissant qu'elle n'était pour le moment pas partagée dans l'ensemble du NPA en Aquitaine.
"Il y a une dynamique unitaire lancée en Aquitaine, il faut la rejoindre, on ne peut pas arriver divisés aux élections, ce serait une catastrophe pour le monde du travail", a-t-elle précisé."

Hier, la fédé 24, très majoritairement "C" , avait refusé l'offre du PC Aquitain de réserver les 2 éligibles, dont la tête de liste du 24, qu' aux unitaires du NPA;

Écrit par : guillot | 30/01/2010

enquête sur le vote de Dartigolles, dévoilée par un camarade de NPA de Pau:


Vérification faite : Dartigolles a laissé pouvoir à Hélène Lérou-Pourquet (adjointe PCF). Dartigolles a donc voté la délibération. Ce n'est pas une interprétation personnelle, c'est un fait (vérifiable à la 21ème minute de la vidéo). Pour voir l'échange sur cette délibération et le vote, avancer le curseur à 1h53mn. Ca dure 6 ou 7 mn. Pas un mot des élus communistes malgré l'échange avec Peres (Modem) et D. Iriart (verts), qui sera la seule à voter contre en évoquant son ancien engagement à mes côtés.

La délibération précise de façon explicite (à la fois dans son titre et dans son contenu) que la cession gratuite du terrain se réalise au bénéfice de l'EISTI[...].

Dans un premier temps d'ailleurs, Dartigolles justifiait son vote (voir PJ) sans complexe sur le site du PCF 64 : "Les élus communistes assument leur vote ..." disait-il.

"Un défaut de vigilance" dit-il ? Malgré les articles annonçant une probable polémique quelques jours avant le CM, malgré mon communiqué paru le matin du jour du CM, appelant au retrait de cette délibération, malgré les interventions de Peres et Iriart. Malgré les communiqués de presse de Dartigolles en 2004 dénonçant "une marchandisation de l'enseignement" au sujet de cette école ?

Voilà ! Tout ça, ce sont des faits, pas des commentaires de ma part.

Je souhaiterais néanmoins vous proposer le communiqué de presse suivant :

"Les faits sont têtus : Olivier Dartigolles a bel et bien voté cette délibération et cherche maintenant une porte de sortie à la veille des élections régionales. Il s'apprête donc à désavouer en conseil communautaire ce qu'il a voté quelques semaines plus tôt en conseil municipal. Reste un mystère : Comment votera le conseiller régional qu'il pourrait devenir au sein d'une majorité PS lorsqu'il s'agira d'allouer des subventions à cette école privée ?

Au-delà de cette pîtrerie, c'est l'enseignement public qui est encore attaqué par des collectivités territoriales de droite et de gauche. Si chaque étudiant de l'UPPA bénéficiait des mêmes attentions de nos élus, ils se verraient alloués (11 000 000 euros : 200 étudiants = 55 000 euros) et pourraient enfin poursuivre leurs études dans des conditions décentes.

Qu'ils l'assument ou pas, ces élus ont fait un choix politique. Ce n'est pas le nôtre !"
Eric Schatz

Écrit par : guillot | 30/01/2010

@JR : "J'aime les stratégie qui visent à montrer les volontés politiques de chacun."

Manifestement tu as un peu de retard sur Gilles, car lui semble avoir fini par comprendre que de "démonstration politique", il n'y avait pas, et il n'y aurait jamais, tant que la tactique se cantonnera à la lutte des places et aux tentatives d'alliances sans contenu.

Montrer les volontés politiques de chacun, je suis pour. Mais les montrer réellement, au plus grand nombre, sur le contenu politique et pas sur la tambouille.

Écrit par : toto | 30/01/2010

@ toto
"Manifestement tu as un peu de retard sur Gilles, car lui semble avoir fini par comprendre que de "démonstration politique", il n'y avait pas".
Je pense tout le contraire il y a démonstration sur le rôle des différentes organisations dans cette affaire, c'est tout le contraire. Il est très intéressant, qu'après l'union Modem-PS, le PC continue comme si de rien n'était.
"Quand le FdeG prétend ne pas vouloir s'allier avec le Modem, on peut penser qu'il n'en est rien..." et ça c'est très important, tant au niveau local comme national.
Commet le FdeG va-t-il digérer çà ?
Les militants du FdeG sont des gens que nous cotoyons dans notre militantisme. Vont-ils digérer cette énième couleuvre ?
Et à partir de çà, on fait la démonstration, que de Front de Gauche, il n'y a que du flan...
Ca c'est la stratégie d'unité honnête sur une perspective claire d'indépendance en cas d'élection.
Et ça on l'aurait raté en passant pour des sectaires à bon compte, venant du PC...

Écrit par : JR | 30/01/2010

Exemple pour ce qui est précédemment :

Le PG Charente-Maritime refuse à une large majorité de s'allier avec le PC 17 pro-Royal et souhaire rejoindre notreliste unitaire. Que dit Coquerel interrogé par l'une de nos candidates à Paris aujourd'hui : "pas question !" Voilà une démonstration que nous publierons bientôt s'il ne cède pas.

L'un de nos slogans sera : "la gauche c'est nous !" Pour élire des représentants de gauche au conseil régional votez massivement pour nous.

Écrit par : Gilles | 30/01/2010

JR : ta démonstration est purement élitiste et s'adresse à une ultra-minorité de militants des partis du vieux mouvement ouvrier (généralement non moins vieux).

Mais de démonstration grand angle, vers la population, vers les travailleurs du privé, les précaires, la jeunesse, il n'y a point. Et pour cause! Ces tambouilles ne les intéressent pas, ne les ont jamais intéressé, et ne risquent pas de les intéresser plus après ça!

Le NPA poursuit les vieilles lunes de la LCR, de décrocher des pans du "grand" PCF, sans remettre son logiciel à jour pour le XXIème siècle...
Que de temps perdu!

Écrit par : toto | 31/01/2010

@ toto
"Mais de démonstration grand angle, vers la population, vers les travailleurs du privé, les précaires, la jeunesse, il n'y a point."
C'est quoi un démonstraton grand angle ?

Écrit par : JR | 31/01/2010

Une démonstration grand angle, c'est une démonstration adressée à l'ensemble de la population, des travailleurs, et non pas à un cercle restreint d'initiés.

Écrit par : toto | 31/01/2010

@toto
Toute démonstration est impossible en direction de ceux qui ne veulent pas voir. EN revanche, ce que fait Gilles est une démonstrations Grand Angle, qui concerne les initiés et ceux qui veulent savoir...

Écrit par : JR | 31/01/2010

Partout, partout les négociations avec le PCF et le PdG furent épouvantables. Les négociateurs de ces partis souvent grossiers et opaques.

Ce truc pour ne pas paraitre comme des méchants diviseurs n'a servi à rien. Même dans les endroits où le texte le plus cool avec le Front de gauche était dominant, l'attitude du PC et du PdG fut indigne, du moins l'attitude des représentants de ces partis.

Le résultat est que le NPA s'est mis en tension, a perdu du monde sur sa gauche , mais surtout a usé des énergies qui ont manqué ailleurs, notamment pour s'adresser aux travailleurs, aux précaires, aux jeunes sur ce qui compte réellement.

Je trouve assez drôle l'idée de s'imaginer que c'est la faute à un dirigeant (olivier m'a tuer...).

Et très agaçant les âneries proférées sur le NPA qui n'aurait pas été assez ouvert...surtout quand elles venaient de l'intérieur, alors qu'il aurait suffit d'aller à une réunion unitaire pour déssouler rapidement.

L'immense naïveté ne tient pas trop car il suffit juste de se renseigner comment ça c'est passé ailleurs pour être édifié. Aucune génuflexion n'aurait suffit.

C'était la peau du bébé qu'ils voulaient.

Il faut bien saisir que les grands ralliements à gauche avec le centre sont devant nous et qu'il importe que ça se fasse sans témoin, sans personne, parti ou mouvement qui en montre les dents cariées.

L'élimination du NPA est et était un enjeu majeur face aux secousses à venir. Un parti qui capterai des sursauts de la classe populaire sans être tenu en laisse par ceux qui gouvernent avec les libéraux les régions, les conseils régionaux, c'est un gros soucis.

Reste que du point de vue du NPA si il veut survivre et ne pas faire comme les autres partis qui finissent tous par être anti-social, il faudra bien trancher à la hache vis à vis des appareils racornis et se tourner vers les vastes espaces, vers d'abord son champ d'influence naturel, convaincre ceux là, pour étendre plus loin encore.

Écrit par : copas | 01/02/2010

@JR : non, ce que tu décris n'est pas grand angle, mais petit angle. Destiné au microcosme militant et initié. Et encore, reste à prouver que ça aura un quelconque effet positif dans ce milieu là. J'ai plutôt tendance à penser que rien n'a été démontré du tout, à qui que ce soit, si ce n'est un manque total de clarté dans le projet du NPA (qu'il est vrai, certains combattent de l'intérieur).

Sinon, je partage ce que dit Copas.

Écrit par : toto | 01/02/2010

L'un de vos slogans en Poitou Charentes: "la gauche, c'est nous": Ouhais ! Avec 49% pour Ségolène, cataloguée à gauche par le "grand angle" ? "la gauche canal historique", je trouve que cela attirerait plus l'attention des médias et des électeurs, celles ou ceux qui sont déçus par cette gauche caviardée de Ségolène Royal. Le FN fera-t-il un bon score en Poitou Charentes ?

Pour résumer,"la gauche", il y en plusieurs. Alors si on nous dit:" nous sommes la gauche", ou "la gauche, c'est nous", je demanderai laquelle ? Celle, anticapitaliste du NPA ? Celle libérale du PS ? Celle antilibérale du FDG ? Quelqu'un me répondra que toutes les 3 réfutent les étiquettes "libérale" ou "sociale libérale", et 2 acceptent l'étiquette "anticapitaliste" (en tout cas, c'est le cas du PCF dans mon département, dont le secrétaire fédéral a été mis en minorité sur son choix de faire alliance avec le PS au 1° tour; ce qui ne l'empêche pas d'appeler au vote anticapitaliste en votant FDG)

Un sondage "grand angle" le 14 mars désignera quelle sera la "vraie" gauche.

Je trouve dommage de se réclamer de "la gauche", comme si d'autres ne se réclamaient pas non plus d'elle. Pour le partage d'un l'héritage , qui peut me dire comment cela se passe en cas de désaccord ?

Écrit par : guillot | 02/02/2010

49 % pour Ségo, c'est du pipeau. Elle ne fera pas plus de 35 %. Ou alors ça veut dire que EE ne ferait pas 5 %, idem pour le FdG (sans accord régional aujourd'hui encore !) et nous également. Je n'y crois pas. Ou alors c'est la droite qui s'effondre. Impossible, elle fera entre 25 et 30 %.

Donc toujours pas d'accord entre le PG et le PC. Ultimatum du PG au PC.

Écrit par : Gilles | 02/02/2010

Info ou intox ? :

Aquitaine : le Front de gauche s’ouvre au NPA unitaire

Gérard Boulanger, chef de fi le du Front de gauche en Aquitaine, a annoncé vendredi soir, en inaugurant la permanence de campagne à Bordeaux, l’ouverture de la liste à des membres du NPA tendance unitaire, qui selon lui représentent plus de la moitié des militants du parti de Besancenot. « Je suis enthousiaste à l’idée d’avoir réussi à mener cette tâche unitaire à bien », a-t-il souligné en présence des têtes de liste des cinq départements et des responsables et élus du PCF, du Parti de gauche, d’associations, de la Gauche unitaire, des Alternatifs…

Écrit par : Michel | 03/02/2010

@ Michel
Les deux mon capitaine. Oui une ou deux militants ont accepté de figurer sur les listes du FdeG. Non ça n'a rien de significatif, puisque les militants les plus farouchement "unitaires à tout ptix ont refusé"...
Est-ce que c'est significatif, je ne crois pas. Ce n'est qu'un petit coup, ça va faire flop. Tu viens de recruter à la Gu.... Le débauchage sans base politiqique ne mène nulle part.
Mais je comprends, c'est une aubaine pour toi. T'avais pas grand chose à te mettre sous la dents, ces derniers temps. Tu peux continuer à lire l'Huma....

Écrit par : JR | 03/02/2010

Rassures-toi, je ne lis pas que l'Huma, et j'ai une nouvelle info qui me paraît bien plus grave que la défection de quelques listiers du NPA : alors, je choisis quoi ? : le Monde ? l'Etoile Rouge ? le Parisien ? ou le Figaro ? lequel tu préfères ?....

« Le Nouveau Parti Anticapitaliste présente en région Paca, sur la liste du Vaucluse, Ilham Moussaïd, étudiante et trésorière départementale du NPA, et membre du « comité populaire » à Avignon. Cette information est révélée par Le Figaro à quelques semaines des régionales.
Cette candidate a une particularité: elle porte le voile.
Pour Olivier Besancenot, porte-parole du NPA, une femme peut-être « féministe, laïque et voilée ». « C’est l’image de notre intégration dans les quartiers » poursuit-il, toujours dans les colonnes du Figaro.
Olivier Besancenot mène la liste NPA en Ile-de-France. Le conseil national de son parti a pris position sur la loi contre la burqa, voulue par une partie de l’UMP: pour le NPA, elle est « islamophobe et liberticide ».
Source : LePost »

Jusqu'où ira le NPA pour raccoler les voix des jeunes des quartiers ?....

Écrit par : Michel | 03/02/2010

Les propos attribués à OB par le Figaro ont été inventés.

Lire le communiqué du NPA :

Déclaration d'Olivier DBesancenot.

Rectificatif à propos d'un article du Figaro.

Le Figaro m'a fait tenir des propos caricaturés à propos de la candidature d'Ilham Moussaïd sur nos listes régionales PACA.
Le choix du NPA du Vaucluse après un débat sérieux et complexe a été d'inclure sur ses listes féministes anticapitalistes et internationalistes une de ses membres qui estime devoir porter le voile en raison de ses convictions religieuses.
Notre parti accueille des jeunes, chômeurs, précaires, salariés de tous horizons qui se reconnaissent dans ses idéaux. La foi est une question privée qui ne saurait faire obstacle à la participation à notre combat dès lors que les fondamentaux laïcs, féministes et anticapitalistes de notre parti sont sincèrement partagés.
J'ai donc simplement dit au Figaro : « Ilham est la preuve qu'on peut être au NPA et porter le voile ».
Le NPA est un parti qui lutte contre toute forme d'oppression et d'exclusion. Un débat sur l'émancipation et la place de la religion - et toutes ses formes d'expression - existe au sein du NPA, dans la perspective de son prochain congrès.

Le 3 février 2010.



Moi ce que je trouve grave, c'est l'islamophobie et le racisme qui ressorte des diverses réactions, que ce soit de la presse ou des internautes.
Et contrairement aux mensonges de Michel, ça n'a rien d'électoraliste ou de racolleur, car vu comme c'est récupéré contre nous, ça a plus de chance de nous faire perdre des voix que le contraire.
Mais au moins, on aura tenu bon face à la vague islamophobe, et délivré un message politique cohérent.

Écrit par : toto | 03/02/2010

Alors là, je trouve ça plutôt gonflé !... Le message politique cohérent, j'aimerais bien le voir ! Au lieu de cela vous vous perdez dans des salmigondis sur la religion et la libération de la femme. Depuis quand la religion est-elle un facteur d'émancipation ? Et la pire de toute, la religion musulmane, en plus ! On ne va pas tarder à voir Besancenot justifier la lapidation si ça continue...
Non, alors là vous allez trop loin. Au nom de quoi tout cela...? Comment peut-on justifier ça ?
L'islamophobie et le racisme, c'est vous qui lui préparez le lit avec de telles déclarations. Le communiqué d'OB n'est pas meilleur que l'article du Figaro (à tout hasard ma citation vient de l'Etoile Rouge).
Quant aux mensonges de Michel, ce n'est quand même pas moi qui dit qu'une femme peut être au NPA et porter le voile. Car c'est justement cela qui pose problème... Vous ne voulez pas être à la remorque du PCF, mais ça ne vous gêne pas d'être à la remorque de l'islam ! Vous tombez bien bas !

Écrit par : Michel | 03/02/2010

Nouveau billet à ce sujet.

Écrit par : Gilles | 03/02/2010

Tu n'en as pas marre de débiter de telles bêtises?
Franchement, voir des gens se prétendant de gauche céder à l'hystérie collective et mélanger croyance religieuse et islamisme, c'est vraiment ridicule, voire franchement gerbant.

Bien heureusement qu'on n'interdit pas le NPA aux musulmanes, quel que soit leur choix vestimentaire. Il ne manquerait plus que ça!

Ça t'écorche vraiment d'admettre qu'on peut être à la fois croyante et féministe? Croyante et laïque?
Je suis sûr qu'avec une catho ça te poserait aucun problème. Mais à force de traîner avec le PCF, tu vires apparemment très mal...

Écrit par : toto | 03/02/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu