Avertir le modérateur

10/09/2009

Pétards mouillés et vieilles dentelles

Pour ce que j’en ai lu, Hold-up, arnaques et trahisons (l’enquête de deux journalistes sur l’élection de Martine Aubry à la tête du PS) ne présente guère de révélations. En gros tout ça était connu. Le « bourrage » des urnes et autres malversations du même ordre, du moins dans certaines sections et fédérations, c’est apparemment une vieille habitude. Pas de « complot » non plus du côté des « confrères » mais une bonne occasion de « faire le métier ». Tout cela reste finalement au ras des pâquerettes et ne vaut pas le statut de « scoop ».

 

On est cependant là, comme avec l’affaire Dray ou celle de Clearstream, dans un genre de pratiques révélatrices de ce que sont ces partis. Une caste de professionnels qui vivent en parasites sur le dos de la démocratie et en ternissent l’image. Incapables de se départager politiquement, ils n’ont qu’un seul recours : le clientélisme et les coups bas. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’enjeux politiques au PS, pour prendre cet exemple. Royal qui affiche très clairement l’objectif de faire de ce parti un grand parti démocrate à l’américaine, ce qui est somme toute le seul avenir possible pour le PS, diverge bien sûr, sur ce point au moins, avec certains de ses concurrents. Ceux-là, souhaitant très certainement une ligne moins franche, histoire de continuer à noyer le poisson.

 

Autrement dit, il n’y a pas de conflit gauche-droite dans le PS, mais des façons différentes d’aller au même résultat. Ce  à quoi il faut évidemment ajouter l’enjeu de la candidature à la présidentielle, puisque désormais tout passe par là. Bref, avec cette misérable affaire, on a un condensé de ce à quoi la politique est réduite : une course hippique avec ses paris truqués et ses arnaques à la petite semaine. Redonner toute sa signification et ses lettres de noblesse à cet « art stratégique de la médiation », tel devrait être l’un de nos objectifs. Non pas en nous pinçant le nez, comme nous le faisons trop souvent, mais en nous emparant de cet espace confisqué par cette minorité « sans foi, ni loi ».

Commentaires

Certes ce n'est pas un scoop, pour ceux qui s'intéressent au fait politique, mais cela peut avoir un impact sur l'ensemble des citoyens dont la politique n'est pas leur préoccupation quotidienne et qui risquent de renforcer leur sentiment "les politiques tous pourris"

Ce qui doit nous faire réfléchir, ce n'est pas tant les magouilles (quoique ?), mais sur les raisons et les conséquences de ce nouveau déballage public.
Au sortir de la Rochelle, Aubry se présente comme la cheftaine de l' "unité retrouvée" et dernier rempart (palissade) vers une main trop tendue au Modem.Et avec une proposition géniale pour unir l'ensemble de la gauche: les primaires! (sans plus de détails).

Et patatras , c'est toute le légitimité déjà quelque peu contestée d'Aubry qui en prend un coup et qui remet en selle Royale avec qui elle avait 50/50 au dernier Congrés.
Et Royal, c'est elle qui la première a voulu officialiser le rapprochement avec Bayrou.
Par ailleurs, cela clarifie le débat "écran de fumée" des primaires ouvertes à l'ensemble de la gauche, dans la mesure où elles seraient organisées par un parti qui triche déjà dans son propre camp. Bonjour la confiance.

Écrit par : VERGNES | 10/09/2009

C'est donc pour tout cela qu'en toute logique vous vous accrocher à la bande PCF / Mélenchon qui rêvent devant leur glace de gouverner avec le PS.

Et patatras....

Écrit par : vériane | 10/09/2009

@ vériane

C'est quand même un peu court comme argumentaire. J'avais pour habitude lorsque j'étais à la LCR, de participer à des débats de qualité et non à des remarques à l'emporte pièces qui ne démontrent rien, et surtout qui ne proposent rien.

« En toute logique », devant le piètre spectacle que nous donne le PS, qui se montre sous son vrai jour, un parti de notables qui se disputent les bonnes places, et qui n'hésitent pas à employer les moyens les plus abjects pour arriver à leurs fins, je pense qu'il est temps de construire à sa gauche une force capable de prendre la relève comme force d'opposition.

C'est également ce que pensent « la bande PCF/Mélenchon » qui rêvent avant tout de voir le NPA les rejoindre, ainsi que toute une frange de militants PS qui jouent un rôle actif dans les syndicats et les entreprises.

Pour ceux qui prônent la généralisation des luttes, il faut quand même savoir que la grande majorité des militants ouvriers est encore composée par des militants du PC et du PS. Les mêmes qui ont mis 10 millions de travailleurs en grève générale le 13 mai 68.

Écrit par : Michel | 11/09/2009

tres intiresno, merci

Écrit par : Nina_Tool | 20/09/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu