Avertir le modérateur

27/08/2009

Accord NPA-PG : « ce n’était qu’une première discussion »

Ouf !, peuvent se dire tous ceux qui, au NPA, avaient pensé que la direction avait laissé la proie (les luttes) pour l’ombre (les urnes), démentant ainsi certaines déclarations du mois de juillet comme quoi le rapport des forces se construisait non seulement dans les luttes mais aussi « dans les urnes et dans les institutions ». J’avais ici-même douté du changement de cap d’une direction qui s'était jusqu'alors appuyé sur les éléments les plus anti-électoralistes du parti. J’avais malheureusement raison.

Les échos que nous avons de l’université d’été du NPA confirment cette intuition, comme en témoigne cet extrait d’une interview de Besancenot dans Marianne : lors de « notre première rencontre pour les régionales [Mélenchon] a convoqué la presse pour dire « Ça y est, c’est fait », alors que ce n’était qu’une première discussion. On n’est pas pour offrir aux médias de belles photos de famille avec toutes les têtes d’affiche dessus. Au NPA, on a l’habitude de dire qu’on est plus pratiquant que croyant. »

Et voilà Mélenchon habillé pour l’automne, peut-être même jusqu’au printemps prochain. Notez l’arrogance de Besancenot, décidément d’une telle agressivité telle vis-à-vis de nos partenaires éventuels que l’on peut très sérieusement se demander si la direction du NPA n’a pas désormais délibérément choisi comme lors des européennes de tenter de nouveau de faire cavalier seul pour les régionales de mars.

Le prétexte tout trouvé, c’est évidemment ce qui s’est passé autour de l’université d’été des Verts. Pourtant ni le PC et encore moins le Parti de gauche n’ont trempé dans cette « opération ». Quant à un éventuel accord PS-MoDem, souhaité par certains caciques du PS, il est encore loin d’être réalisé. Mais qu’à cela ne tienne, pour le NPA, nul doute que le PC et le PG iront « à la soupe », c’est dans leurs gènes. L’objectif est simplissime : casser le fragile « Front de gauche » que le PC, vraisemblablement, ne souhaite pas reconduire. Mélenchon se voit ainsi rogné les ailes à la fois par le PC et le NPA.

La leçon des européennes n’aura donc servi à rien. Pas plus l’embelli du vote écologiste que le rétablissement relatif du vote communiste dopé par le Front de gauche. Plus globalement comme le dit Besancenot « une page du mouvement ouvrier est en train de se tourner… » Autrement dit, ce n’est pas ça qui va nous faire changer de stratégie : quelles que soient les circonstances, nous aurons toujours raison. Je pense désormais à tous ces camarades qui avaient cru que cet accord NPA-PG était un tournant. Ils en seront pour leur frais, sommés de se taire ou bien de partir sur la pointe des pieds, las et écœurés.

Commentaires

Si je ne partage pas entièrement ton analyse concernant le PC qui « ne veut vraisemblablement pas reconduire le Front de Gauche », par contre, je souscris entièrement à ta conclusion.
J'ai côtoyé trop de militants du PCF engagés dans le FdG, pour penser qu'une fois de plus ils avalerons la couleuvre du réalisme qui serait le prix à payer pour conserver ses élus. Seuls quelques vieilles barbes (suivez mon regard) continuent à prôner le rassemblement du style gauche plurielle... Mais ça, c'est du passé et même du dé-passé... Et si tu devais avoir raison sur ce point, le PCF ne s'en relèverait pas. Bien sûr, j'entend déjà ceux aux NPA qui me diront : « Bon débarras !...» Certes, si ces militants déçus en profitaient pour rejoindre le NPA, on ne pourrait que s'en réjouir... Mais voilà, lorsqu'on se rend compte que c'est précisément à cause de cette organisation que l'unité a volé en éclats, on n'a pas tellement envie d'y adhérer ou d'y revenir.
Et c'est là que j'en arrive à ta conclusion : « Ils en seront pour leur frais, sommés de se taire ou bien de partir sur la pointe des pieds, las et écœurés. » Si encore une fois le sectarisme triomphe, je ne donne pas cher de cette organisation qui a voulu rassembler tout le monde, mais qui finalement ne satisfait personne. Que feront alors les « unitaires » ? Continuer à expliquer qu'une autre ligne est possible ? Ou attendre que le NPA aille rejoindre LO dans les poubelles de l'histoire !...
Un tel scénario sonnerait pour moi le glas de toute espérance de voir la gauche (la vraie) accéder un jour au pouvoir. Il ne nous restera plus qu'à nous installer avec quelques brebis sur le Larzac, ou ressortir nos cannes à pêche.... (Bon débarras, diront encore certains.)

Écrit par : Michel | 27/08/2009

Déclaration de Mélenchon dans l'Huma
"Je propose aux composantes du Front de gauche d’être à la hauteur du défi. C’est le moment d’affirmer un Front durable pour être attractifs. Soyons proposants. Faisons entre nous un seul paquet de la question des scrutins régional, présidentiel et législatif. Ainsi, nous formulerons vraiment une proposition alternative à l’autre paquet que constitue l’alliance à la carte aux élections régionales, les primaires et l’alliance au centre."

Un front durable! C'était la proposition du NPA et à l'époque Mélenchon ironisait sur cette proposition du haut des tribunes de ses meetings en disant " et pourquoi pas une union jusqu'à la présidentielle pendant qu'on y est ?" il prétextait que la proposition NPA pour les régionales était ridicule puisque l'on en connaissait même pas les modalités.

Et maintenant, il va même jusqu'aux législatives de 2012 !

Alors pourquoi avoir refusé la proposition initiale du NPA ? Pourquoi l'avoir traité de sectaire?

La question n'est plus de savoir si le NPA est sectaire, mais de reconnaître que la proposition NPA était la plus cohérente et plus porteuse d'espoir car cela permettait de se projeter dans l'avenir. C'est du temps perdu qu'il va falloir maintenant rattrapé.

La critique permanente du NPA est une chose facile, mais quand le NPA a une position cohérente il faut savoir le reconnaître.
Certes la position du NPA n'était pas populaire, surtout face au mot magique "Unité". Et il a fallu du courage politique pour maintenir une ligne cohérente sans sombrer dans l'opportunisme électoraliste.

Et à ceux qui prédisent que le NPA va rejoindre les poubelles de l'Histoire, il serait bon qu'ils sachent prendre un peu de recul sans céder à des "analyses" à très très court terme. Et les semaines à venir vont amener certains commentateurs à transformer leurs "billets d'humeurs" en analyses plus objectives, donc plus constructives

Seuls les faits tranchent , tout le reste n'est que supputations

Au lieu de commenter l'écume il est préférable de s'intéresser à l'océan qui la porte.

Écrit par : VERGNES | 27/08/2009

@Vergnes, Mélenchon n'ironisait pas, il a disait que les régionales n'étaient pas l'élection la plus politique (il s'agit surtout de faire des RER...) et qu'il fallait donc parler des présidentielles. Le NPA, en guise de position cohérente a surtout mis des conditions farfelues pour faire capoter l'affaire du style : sortie du nucléaire, maintenant et tout de suite!

Écrit par : Alex | 28/08/2009

Ça c'est tout l'art de la réthorique.... Avant et pendant les Européennes le NPA proclamait haut et fort : « Nous ne voulons pas faire un coup médiatique, nous voulons une unité durable, et vous verrez qu'au lendemain des élections, le Front de Gauche va éclater.... » Nous (le FdG), nous disions : « On va d'abord unir nos forces pour cette élection. Si ça marche, on continue... » Pendant cette campagne, nous avons pu nous rendre compte que malgré le lourd handicap des médias à notre égard (Besancenot était crédité de 10 % dans les sondages, personne n'a parlé du FdG avant la dernière semaine...), nous répondions à une attente auprès de larges couches de la population. Mais nous avons surtout constaté que les militants impliqués dans cette coalition, n'avaient jamais connu un tel enthousiasme (c'est mon cas, après 40 ans de militantisme à la LCR). C'est pourquoi je dis que les FAITS nous ont démontré que c'était viable et durable. Et qu'importe les déclarations d'un Mélenchon ou d'un Besancenot. Ce que nous avons vécu durant cette campagne est unique et nous ne sommes pas prêts de lâcher... A moins que les états-majors n'en décident autrement. Dans ce cas ce sera ce que j'ai dit précédemment.

Écrit par : Michel | 28/08/2009

Message au NPA

bilan d'etape trés critique
par un de ses membres
Raoul Marc Jennar

http://www.jennar.fr/index.php/message-au-npa/

Écrit par : le grain de sable | 28/08/2009

@Alex
Sans aucun esprit polémique, et vidéos des meetings à l'appui, je confirme mes propos précédents sur l'appréciation de Mélenchon sur un engagement durable sur les élections avant les Européennes. Mais il a changé d'avis, tant mieux.

Malheureusement le FDG est aujourd'hui une coquille vide. Son site s'arrête au 7 juin, aucune initiative politique sous ce sigle, pas même un "comité d'animation" de cette structure. Que devienne ceux qui sans être dans un parti ont participé au FDG?

Les déclarations du PCF sont claires, l'ouverture du concept FDG ne se tourne pas nécessairement vers le NPA mais aussi vers le PS, ce qui ne correspond en rien à ce qui a présidé à la création du FDG. Actuellement le PC temporise, et du coup le structure FDG suspend son vol à peine après avoir décollé et réussi un atterrissage électoral équivalant aux précédentes Européennes.

Voilà la situation actuelle.
Et seuls le NPA et le FG alimentent et débattent d' un projet durable de la construction de la gauche de la gauche dans le même esprit qu'avant les Européennes, et en confirmant l'impérieuse nécessité de la durabilité.
En espérant que le PC se positionne au plus vite, ou surtout que ses militants le poussent à prendre la bonne décision.

Écrit par : VERGNES | 29/08/2009

Je rassure ceux qui voit déjà le NPA dans les poubelles de l'Histoire

Université PG 300 personnes

Université PC 500 personnes

Université NPA 1500 personnes (et tous n'ont pas pu venir faute de places), et çà c'est vraiment le NPA vu de l'intérieur

Écrit par : VERGNES | 29/08/2009

Université du PS : 1499 personnes

Fête de LO : 20.000 militants

Idem pour LO...

Écrit par : des pas perdus | 31/08/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu