Avertir le modérateur

20/08/2009

Le désert des Tartares

Que nous réserve cette rentrée politique et sociale ? Du côté social, c’est entendu, plié : il ne se passera rien de décisif. Certes on va s’engueuler ferme, dans la CGT surtout,  sur la conduite à tenir face aux nouveaux plans sociaux et aux luttes qui ne manqueront pas de se produire ; nous verrons peut-être des tentatives de fédérer les secteurs les plus combatifs autour d’une nouvelle stratégie intersyndicale. Mais nous avons vu le peu d’impact de ce genre de manifestation avec le fiasco de l’initiative des New Fabris fin juillet. Etait-ce trop tôt ou trop tard ? De même pour le coup de gueule du dirigeant CGT des « Contis » contre Thibault et consort. Il y a là comme l’aveu d’une rage impuissante à pouvoir secouer un cocotier bien arrimé.

Côté politique, le feuilleton socialiste va attaquer sa nouvelle saison. On ne sait d’ailleurs plus exactement où nous en sommes avec eux, entre les rediffusions et les épisodes inédits. Cette prolongation a-t-elle un sens ? Du PS, de sa direction, de ses quelques milliers de dirigeants nationaux ou locaux, il n’y a plus rien à attendre, mais tant que le reste de la gauche n’arrivera pas à se débarrasser de l’idée que c’est dans le vieux catalogue des Buttes-Chaumont des années 60-70 que l’on va trouver les bonnes recettes pour s’en sortir, alors, oui les caciques du PS auront encore de beaux jours devant eux.

Tout ça va faire le bonheur de la droite et accessoirement celui des « amis » de Cohn-Bendit qui nous veulent nous refaire le coup du MoDem après 2007. Faut-il pronostiquer pour les Verts en 2010 la même déconvenue que fut celle des partisans de Bayrou en 2009 ? C’est probable. J’ai beau chercher, le programme des Verts et de leurs alliés reste pour moi une inconnue. Ainsi, Cohn-Bendit n’est que le dernier de la liste, après Royal, Bayrou, Besancenot, sans oublier Sarkozy, Carla, Valls…. à bénéficier d’une couverture médiatique sans commune mesure avec ce que représentent en réalité tous ces « leaders d’opinion », en force authentique de propositions.

Et pendant ce temps, la crise suit son cours. Nous aurons le droit évidemment aux avis experts des économistes qui, par précaution, continuent à penser qu’elle n’est pas finie, que le redémarrage de la croissance en France et en Allemagne n’est qu’un feu de paille, que le chômage va continuer à croître même si ça se fera en dents de scie… Blablabla ! Bien pessimiste tout ça. Que celui qui a quelque raison d’espérer me jette la première pierre.

Commentaires

Pessimisme = clairvoyance. Il faudrait peut-être arrêter de se faire plaisir avec des mots et des incantations... Au niveau des luttes, hormis ceux qui se battent pour défendre leur emploi, il faut reconnaître qu'on n'est pas à la veille d'une insurrection !.... Et même si OB trouve à redire au niveau des tactiques syndicales, il n'y a qu'un moyen de leur donner une autre orientation, c'est de se faire élire soi-même aux postes de direction, sur des mandats clairs et offensifs. Que le NPA soit aux commandes dans les syndicats et alors là, il pourra mettre en oeuvre sa stratégie. mais on en est encore loin... S'imaginer que l'on peut s'autoproclammer « Parti Révolutionnaire » est une erreur de jeunesse que nous avions déjà commise dans les années 70. Pourquoi répéter la même erreur ?...

Alors, il ne reste plus qu'à se tourner vers le politique... et préparer le rassemblement des anticapitalistes. Ce n'est pas une fin en soi mais c'est un début.

Écrit par : Michel | 24/08/2009

Il n'y a sans doute pas tout à jeter dans ce vieux catalogue...

Écrit par : des pas perdus | 24/08/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu