Avertir le modérateur

16/06/2009

Conservateurs et libéraux

Une partie du « peuple » contre une autre. Les uns, les plus pauvres, les déclassés, enrégimentés et « achetés » par la fraction la plus conservatrice du pouvoir ; les autres, plus éduqués, classes moyennes urbaines, aspirant à plus de libertés publiques, sont les instruments de la fraction libérale du même pouvoir. Voilà résumée grossièrement la situation en Iran. Qui l’emportera ? Vraisemblablement, les plus « durs » ne cèderont pas. Ils ont préparé de longue date leur coup de force. Les libéraux auront l’appui international mais les conservateurs disposent de la force, celle de centaines de milliers de gardiens de la révolution bien entraînés et armés.

 

La fin du pouvoir de la théocratie chiite n’est pas pour demain. Certes, après trente ans de ce régime, une partie de la bourgeoisie iranienne, celle du moins qui préconise plus d’intégration au marché mondial, milite très certainement pour que les religieux lâchent du lest avec le danger de voir les plus radicaux de ces libéraux demander toujours plus, et finalement contester au clergé son pouvoir absolu sur la société civile. Mais dans les interstices de cette lutte interne se glissent des revendications démocratiques Ce sont ces revendications que nous devons soutenir. Elles sont autant de coins à enfoncer dans le corps de ce régime corrompu et corrupteur.

 

Où sont les « forces de gauche » ? Que sont devenus, le mouvement social, les syndicalistes ? Depuis plus de trente ans, la gauche et le mouvement ouvrier ont perdu la main dans le monde entier. Ce fut le cas dans l’ex-URSS et dans tous les pays de l’Est ; en Chine et dans le sud-est asiatique (Birmanie). La crise mondiale, qui en d’autres temps aurait été le ferment de révoltes et de revendications, n’a qu’un effet relatif sur le mouvement social. Ce qui est vrai en France, l’est encore plus dans ces pays où les forces sociales n’ont pratiquement plus de partis pour les représenter.

 

Ceci devrait nous interroger sur le devenir de la gauche en France. Des relookages, même à la mode Front de gauche, et encore moins à la sauce NPA, ne sont pas en mesure d’enrayer ce désastre abyssal dans lequel les revendications « libérales-bourgeoises » (liberté de la presse et de s’organiser) finissent par apparaitre comme le sommet du radicalisme.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu