Avertir le modérateur

14/02/2009

Sarkozy fait profil bas

Depuis plusieurs mois, Sarkozy n’a pas d’autres solutions que de tergiverser, de détourner l’attention, de jouer sur les amortisseurs sociaux. Il a aussi assez clairement fait entendre aux patrons qu’ils ne pourront pas continuer trop longtemps à faire la sourde oreille aux revendications salariales. Mais l’Etat ne fera pas le premier pas. Tous, patrons ou Etat, craignent la contagion. Et pour beaucoup d’entreprises les marges de manœuvre sont également étroites et les salariés le savent.

 

C’est bien pourquoi on voit très peu de lutte ou grève dans les entreprises sur cette question du pouvoir d’achat. Et c’est pourquoi aussi le préalable à la mobilisation s’est toujours l’unité de toutes les organisations ouvrières, comme on a pu le voir le 29 janvier dernier. C’est ce qui s’est passé en Guadeloupe. C’est un même collectif unitaire qui vient de se mettre en place à la Réunion avec la même revendication centrale de 200 euros d’augmentation pour tous les bas salaires.

 

Une telle orientation du mouvement social peut-elle devenir majoritaire en France ? Non, parce que la pression sociale est, dans l’immédiat, beaucoup moins importante dans la « métropole » et que les catégories sociales dont les conditions de vie ressemblent à celle des départements d’outremer – dans les quartiers populaires de banlieues – sont trop extérieur au mouvement syndical. Il n’est qu’à voir le « silence assourdissant »  des confédérations syndicales par rapport à cette situation que connaissent les salariés d’outremer.

 

Quelle issue ? Des « dérapages » sont désormais envisageables. La tension sociale se double en effet d’une tension « raciale » un peu à l’image de ce qui s’était passé en Nouvelle-Calédonie dans les années 80. Sarkozy ira-t-il jusqu’à employer la force ? Il est trop tôt pour le dire, mais il faut d’ores et déjà l’envisager. Mais peut-être aussi cédera-t-il, du moins sur le principe, mais pour que cela apparaisse d’abord comme la résolution d'un problème spécifique à l’outremer, d’où la création de ce « comité interministériel ». Car le problème de Sarkozy, ce n’est pas les « îles » mais la France.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu