Avertir le modérateur

10/02/2009

Un « soviet » en Guadeloupe

Le LKP (« Liyannaj-Kont-Pwofitasyon ») qui  est à l’origine de la mobilisation des travailleurs guadeloupéens réunit une cinquantaine d'organisations. Voici leur cahier de revendications.

 

1- NIVEAU ET CONDITIONS DE VIE

- Un relèvement immédiat et conséquent d’au moins 200 €, des bas salaires, des retraites et des minima sociaux afin de relancer le pouvoir d’achat, de soutenir la consommation des produits guadeloupéens et plus généralement la demande.
- Le relèvement immédiat du SMIC, des salaires du secteur privé, des traitements de la fonction publique, du minimum vieillesse, des minima sociaux.
- Un salaire minimum guadeloupéen calculé sur le coût réel de la vie en Guadeloupe.
- Création d’un bureau d’études ouvrières, chargé de calculer l’évolution des prix des produits réellement consommés par les travailleurs.
- Réductions d’impôts fondées sur la justice fiscale.
- Baisse significative de toutes les taxes et marges sur les produits de première nécessité et sur les transports.
- Baisse des taux de la taxe sur les carburants.
- Suppression de la taxation des produits locaux

Logements

- Gel des loyers pour une période indéterminée et pour l’année 2009 l’annulation de l’augmentation de 2,98%
- L’arrêt des saisies immobilières des propriétés des guadeloupéens et restitution des biens
- Un plan quinquennal pour résorber l’habitat insalubre
- Un vaste programme de construction de logements sociaux et intermédiaires.

Environnement

Contamination des terres par la chlordécone :
- Définition de mesures sanitaires pour protéger les populations des zones contaminées ;
- Indemnisation des victimes professionnelles et civiles.

Transports

- Mise en place d ‘un véritable service de transport des usagers.
- Engagement d’un audit indépendant sur les modalités de constitution des Groupements et d’attribution des marchés ;
- Révision des conditions d’exécution des marchés envers les usagers (abris bus, arrêts matérialisés, gares routières, poteaux d’indications des horaires de passage des bus)
- Réhabilitation et indemnisation des Transporteurs déclarés ‘’clandestins’’
- Révision des conditions d’exécution des marchés par les groupements vis-à-vis des transporteurs (mise en fonction de la billetterie, fixation du prix à verser par chaque sous-traitant en fin de mois)

 

2 - EDUCATION

- Mise en place dans l’immédiat d’un moratoire de 4 ans en ce qui concerne la réforme du recrutement des enseignants, le temps de permettre la mise en place par l’U.A.G. des masters de professionnalisation et les sorties des premières promotions.
- Acter dans ce cadre un plan de titularisation des contractuels pour palier les besoins de recrutement.
- Maîtrise de la gestion des postes et des personnels en Guadeloupe pour mettre en place une
politique de l’emploi et de la formation conforme à nos besoins.
- Disposer d’un pouvoir décisionnel en matière de programmes, d’orientation, d’éducation de gestion des ressources, de la mise en place d’un plan de titularisation des personnels contractuels et des contrats aidés.

 

3 - FORMATION PROFESSIONNELLE

- Création d’une structure assurant un véritable service public de la formation professionnelle : le CRFP ne constituant pas une réponse à la hauteur des enjeux.
- Augmentation des fonds alloués à la formation professionnelle - Minimum 100 millions d’euros.
- Création de filières de formation professionnelle liées à tous les secteurs stratégiques pour le développement de la Guadeloupe et adaptées à nos réalités avec production de référentiels spécifiques (Agriculture, Environnement, Energies renouvelables,…)
- Plan de formation obligatoire dans toutes les entreprises et particulièrement dans les entreprises de moins de 10 salariés.
- Mise en place d’un dispositif d’accompagnement et de formation pour un chômeur ou un travailleur dans le cadre de la création d’activité.
- Création d’un Fonds d’urgence pour la formation professionnelle alimenté par les remboursements des trop perçus de la SARA.

 

4 - EMPLOI

- Priorité d’embauche pour les Guadeloupéens.
- Embauche obligatoire de Guadeloupéens dans toutes les entreprises qui bénéficient d’aide publique.
- Mise en place d’un avenant régional à la prochaine convention Unedic en vue d’améliorer et d’élargir les conditions d’indemnisation du chômage en Guadeloupe : revalorisation des allocations de chômage en montant et en durée (moins du ¼ des chômeurs de Guadeloupe ont droit à ce jour à l’ARE).
- Respect de l’obligation de recrutement des Travailleurs Handicapés
- Arrêt de la déprogrammation des fonds de la formation professionnelle
- Ouverture des financements de la formation professionnelle à tous les chômeurs et non plus uniquement aux seuls indemnisés au titre de l’ARE & instauration d’un crédit annuel de formation pour chaque chômeur.
- REHABILITATION DU FONDS SOCIAL de l’ex ASSEDIC pour les situations individuelles.
- Limitation du CDD à 6 mois renouvelable une fois, à l’issue du renouvellement, embauche du salarié.
- Limitation du recours aux sociétés d’intérim à 5% des contrats du secteur marchand.
- Embauche prioritaire à l’issue d’un contrat en alternance.
- Obligation d’embauche des travailleurs handicapés au lieu du paiement de la pénalité prévue par la loi.

Contre les LICENCIEMENTS

- Participation des représentants des salariés dans les instances dirigeantes de l’entreprise avec voix délibératives.
- Plan social, reclassement et formation obligatoire quel que soit le nombre de licenciés et l’effectif salarié de l’entreprise.
- Réintégration de droit des licenciés pour faute, suite à la décision de justice ne confirmant pas la faute et systématisation du droit à la réparation.
- Remboursement par l’entreprise des aides publiques perçues en cas de licenciement économique.

 

5 - DROITS SYNDICAUX ET LIBERTES SYNDICALES

- Obligation d’un Accord de Branche ou d’Entreprise avant toute autorisation de travail le dimanche
- Mise à disposition d’une Maison des Syndicats à Jarry
- Négociation d’un Accord de Branche et Interprofessionnel sur l’exercice du droit syndical, la représentativité, la représentation de Branche, l’emploi
- Régularisation des travailleurs en situation irrégulière.
- Négociation de Convention Collective dans tous les secteurs.
- Renforcement de moyens des Inspecteurs et Contrôleurs du travail.
- Mise en place et respect du comité d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail dans toutes les entreprises.
- Mise en place de délégué du personnel dans toutes les entreprises d’au moins 5 salariés.
- Représentation des syndicats de Guadeloupe dans les entreprises et les organismes paritaires, (ASSEDIC-Sécurité Sociale-CAF- AGEFOS-PME-FONGECIF…)
- Liberté de participation de syndicalistes extérieurs au Comité d’Entreprise et aux Négociations Annuelles Obligatoires
- Extension systématique des Accords Collectives de Guadeloupe à l’ensemble de l’archipel,
- Reconnaissance du 27 Mé, jour férié, chômé et payé.
- Droit à l’organisation de formation syndicale ouverte à toutes les organisations syndicales de Guadeloupe.
- Budget formation alloué aux syndicats dans le cadre de la formation syndicale
- Annulation et Arrêt des poursuites pénales en matière d’action syndicale.

 

6 - SERVICES PUBLICS

Création et préservation de véritables services publics dans les secteurs stratégiques (eau, transport, énergie électrique et fossiles, traitement des déchets, prévention et sécurité civile, crédit…) au service de la population et des besoins économiques du pays, comprenant au sein des instances dirigeantes des représentants des usagers et des travailleurs.

- TRANSPARENCE sur la fixation des prix de l’eau, des transports, des carburants, des loyers, du gaz, de l’électricité, des nouvelles technologies de l’information et de communication
- Baisse immédiate de 50 centimes du prix des carburants
- Baisse du prix de l’eau, du prix de transport de passagers, du prix des communications.

EAU

- Distribution de l’eau en qualité et en quantité sur l’ensemble du territoire.
- Fixation d’un prix unique sur l’ensemble du territoire.
- Facturation en fonction de la quantité réellement consommée.
- Remplacement du réseau vétuste (plus de 50 ans).
- Révision du mode de calcul de l’assainissement des eaux usées.
- Suppression de la majoration de 12 € pour retard de paiement. SANTÉ

- Ouverture des négociations portant sur l’équilibre de l’offre de soins entre le Public et le Privé, entre Etablissements Privés et sur l’ensemble du territoire ;
- Résorption des déficits structurels des Hôpitaux ;
- Engagement des procédures pour la reconstruction du CHU ;
- Révision du système d’évaluation des budgets dans le public et le privé.

 

7 - PRODUCTION

Volet Agricole

- Maintien et aménagement du foncier agricole (eau d’irrigation, voiries, téléphone, électricité) afin de créer des entités de production viables et en constante recherche d’autonomie.
- Finalisation de la mise à disposition des 32 hectares de terre pour la réalisation du projet porté par « Kè a Kanpech ».
- Maintien du traitement des dossiers collectifs par les SICA et Groupements de producteurs.
- Exonération de la taxe foncière au profit des exploitants agricoles sur l’ensemble du territoire.
- Suppression des taxes sur les engrais, désherbants, semences, aliments de bétail et gasoil etc.., destinés à la production agricole.
- Paiement des aides aux agriculteurs.
- Prise en compte de la valorisation de tous les co-produits issus de l’agriculture comme partie intégrante de la richesse produite par l’exploitation agricole (ex : bagasse pour l’énergie etc..).
- Mise en place de mécanismes fiscaux et douaniers pour développer la préférence guadeloupéenne.

Volet Pêche

- Suppression immédiate de toutes les taxes perçues sur les matériels, révision du coût des intrants.
- Révision immédiate du texte concernant les exonérations au titre de l’URSSAF pour les marins pêcheurs embarqués seuls.
- Mise en place d’un plan de formation des professionnels et des jeunes aux différentes activités de la pêche, aux acquisitions des techniques de capture nouvelles, aux utilisations de matériel électronique embarqué, aux techniques de conservation et de vente.
- Traiter les problématiques, conditions de vente en gros et au détail réalisé par les marins pêcheurs, produits d’importation, groupements d’intérêt économique, organisation des producteurs.
- Traiter les problématiques d’aménagement portuaire, points d’avitaillement, zone d’entretien des navires, zone de stockage des matériels.
- Mise en place d’une plate-forme de rencontres et d’échange avec les professionnels de la Caraïbe.

 

8 - AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET INFRASTRUCTURES

La maîtrise foncière

- Fixer à 50 000 ha la surface agricole incompressible sous forme de ZAP (Zone Agricole Protégée) et mise en place d’une commission d’évaluation et de contrôle annuel.
- Favoriser l’installation des jeunes diplômés sur des exploitations viabilisées (350 dossiers en attente).
- Protection du patrimoine écologique de la Guadeloupe (forêt, mangrove,…)
- Arrêt de toutes spéculations immobilières et de la discrimination privant les Guadeloupéens du droit à l’accession à la propriété dans leur pays.
- Arrêt d’implantation de nouvelles stations services
- Arrêt de l’implantation et de l’extension des grandes surfaces
- Arrêt définitif du projet d’implantation d’un circuit automobile « Vigie Gate » à Anse Bertrand.
- Publication de tous les baux passés par les collectivités locales avec des particuliers et/ou des structures privées, à propos de la mise à disposition des terres achetées par ces dites collectivités

Un développement équilibré du territoire

- Rééquilibrage des territoires pour harmoniser l’organisation, la complémentarité et la répartition des activités sur l’ensemble du pays.
- Renforcement de pôles secondaires complémentaires aux pôles principaux (Région Pointoise et Basse Terre).
- Redynamisation des bassins de vie par le développement économique d’activités de terroir (exemples : agro-transformation, pêche…).
- Dynamiser et valoriser les îles en s’appuyant sur leur identité culturelle.
- Redynamiser les quartiers et les bourgs susceptibles de développer l’emploi de proximité.

Les infrastructures

- Dynamiser l’habitat social au travers d’un recensement des besoins égalitaire et concerté (Région – Etat- Mairie).
- Réaliser un recensement des besoins en logements, établissements scolaires, crèches, équipements sportifs, maisons de quartier afin d’y pourvoir par-delà toute prétention politicienne et électoraliste.
- La création d’une pépinière artisanale et agricole qui serait la vitrine de nos produits du terroir
- Le développement urgent de réseaux de transport secondaires : maritime, inter-iles, intercôtiers..
- Mise aux normes parasismiques de tous les établissements et infrastructures publics (écoles, hôpitaux, ponts…)
- Arrêt du projet d’implantation du port en eaux profondes.

9 - CULTURE (KILTI)

- Prise en compte dans la programmation des medias de la langue et de la culture guadeloupéenne par la présence de représentants des associations culturelles dans les conseils d’administration.
- Favoriser le développement d’entreprises et associations d’insertion culturelle.
- Réhabilitation des lieux de mémoire populaire par l’adressage (non a lari).
- Création d’un institut culturel « Papa Yaya » à Capesterre Belle Eau.

 

10 - ARÉTÉ PWOFITASYON

- Rachat par les Collectivités du patrimoine foncier de Kalenda en vue de la création d’une unité hôtelière de luxe et du reclassement des salariés licenciés d’Anchorage et Kalenda.
- Restitution du patrimoine (financier, mobilier et immobilier) des mutuelles liquidées en Guadeloupe.
- Dessaisissement de l’administrateur provisoire (M.BORGAT) du dossier des mutuelles.
- Domiciliation des paiements de France Télécom, EDF…, dans les banques installées en Guadeloupe.
- Poursuites pénales pour les infractions relevant d’abus de position dominante, d’entente illicite et de publicité mensongère.
- Poursuite contre les Responsables des massacres de mai 67 à
Pointe à Pitre et réparation des préjudices aux victimes et ayant-droits.
- Transparence et baisse des coûts des services et des taux pratiqués par les banques et par les établissements de crédit.
- Priorité et facilité d’accès au marché et aux aides publiques pour les entreprises Guadeloupéennes.
- Arrêt des abominations à l’encontre des travailleurs étrangers.
- Résolution de tous les conflits en cours.

 

Peuple de Guadeloupe, ouvriers, paysans, artisans, retraités, chômeurs, entrepreneurs, jeunes, LIYANNAJ KONT PWOFITASYON est notre construction, notre idée, notre outil, notre conscience.

Liyannaj kont pwofitasyon c’est nous !!! An nou bay lanmen pou ba’y sans é pouvwa…

Que partout dans les bourgs, les villes, les campagnes, le peuple envahisse les rues !!

Nou péké konstwi on sosyété nèf si nou rété anba dominasyon é pwofitasyon kapitalis é kolonyalis.

La Gwadloup sé tan nou, La Gwadloup a pa ta yo, Yo péké fè sa yo vlé an péyi an-nou

LA liste des syndicats du collectif Liyannaj kont pwofitasyon : ADIM - AFOC – AGPIHM - AKIYO – AN BOUT’AY - ANG - ANKA – ASSE - ASS.AGRICULTEURS DU NORD BASSE-TERRE – ASS.LIBERTE EGALITE JUSTICE - CFTC - CGTG – CNL - COMBAT OUVRIER – COMITE DE L’EAU - CONVENTION POUR UNE GUADELOUPE NOUVELLE – COPAGUA – CSFG - CTU – ESPERANCE ENVIRONNEMENT – FAEN SNCL - FO – FSU – GIE SBT - KAMODJAKA - KAP Gwadloup - LES VERTS - MADICE – MAS KA KLE - MOUVMAN NONM - PCG – SGEP/SNEC/CFTC - SOS B/Terre ENVIRONNEMENT - SPEG - SUD PTT GWA – SUNICAG - SYMPA CFDT - TRAVAYE é PEYIZAN - UDCLCV - UIR CFDT – UNSA - UGTG - UPG - UPLG - UMPG – VOUKOUM.

Commentaires

Découvrant le programme du LKT sur votre blog, à partir de ce texte, j'ai rédigé - pour mon blog monsyte - un texte critique :
http://monsyte.blogspot.com/2009/02/liyannaj-kont-pwofitasyon-une-analyse.html

==============================
Liyannaj-Kont-Pwofitasyon ! Une analyse révolutionnaire égalitariste du programme des faux rebelles de Guadeloupe.


par Yanick, Toutain
14/02/2009 20:12
Quand les révolutions arrivent les classes exploiteuses secondaires ramènent le bout de leur museau de profiteurs.

La classe formoise des privilégiés salariés est capable de monter sur le cheval de la révolution, mais aussi, préventivement de faire des simulacres de rebellion. En Guadeloupe, les réformistes coalisés ont bâillonné la voix véritable de la population : absence totale de démocratie populaire , c' est un cartel de manipulateurs qui empêche l'élection de délégués révocables à tout moment.

On retrouve la ligne de la LCR-NPA : saboter les coordinations, empêcher le contrôle des délégués par la base.

C'est sur le blog d'un militant NPA qu'est publié le texte de ce simulacre de « soviet ». L'auteur met des guillemets. Il devra préciser son point de vue ; Dénonce-t-il le sabotage contre révolutionnaire d'un VRAI soviet ou essaye-t-il de nous faire passer des vessies pour des lanternes ?

La cartellisation des mouvements est une vieille pratique de la CGT stalinienne française : quand, dans les années 70, les révolutionnaires de la LCR parvenaient à construire des coordinations soviétiques, les bureaucrates s'empressaient de faire un « comité » bidon rassemblant les dirigeants des vieux syndicats. La LCR (la vraie) s'était construite dans ce combat.

Alain Krivine (le jeune, pas le bureaucrate magouilleur sénile qui s'est cloné en Besancenot) avait signé un livre « Questions à la révolution ». Le texte sur les coordinations préconisait de réussir un mai 68 en expliquant que ce qui avait manqué était simplement une coordination nationale regroupant les délégués de toutes les coordinations - coordinations formées de délégués révocables.

Lire ce texte, en présence de Krivine à la tribune, m'a valu ma dernière censure dans un meeting LCR ; un abruti m'apostropha et la parole me fut retirée par le magouilleur Francois Leroux.

Cette perspective d'un soviet national regroupant plus de 20 millions de délégateurs est la seule perspective sérieuse. C'est le seul chemin pour chasser Sarkozy et sa bande de gangsters assassins de l'Afrique.

Mais la formoisie ne magouille pas seulement sur l'organisation : son programme, lui aussi, respecte les frontières du capitalisme.

Preuves par l'analyse :

La « réponse révolutionnaire égalitariste » donne la réponse programmatique basée sur l'analyse de la lutte des classes entre les trois classes exploiteuses et le formariat ainsi que sur la lutte des strates.




Le LKP (« Liyannaj-Kont-Pwofitasyon ») qui est à l’origine de la mobilisation des travailleurs guadeloupéens réunit une cinquantaine d'organisations. Voici leur cahier de revendications.

1- NIVEAU ET CONDITIONS DE VIE
Un relèvement immédiat et conséquent d’au moins 200 €, des bas salaires, des retraites et des minima sociaux afin de relancer le pouvoir d’achat, de soutenir la consommation des produits guadeloupéens et plus généralement la demande.

réponse révolutionnaire égalitariste : Tous les revenus devant atteindre 1000 euros par mois, augmenter de 200 euros les RMIstes et les retraités, comme d'ailleurs les salariés précaires, partiels etc … relève de la bêtise ou de l'imposture. Aucun salaire à moins de 1000 euros ! Et le plancher sera le plafond : aucun salaire à plus de 1000 euros (demi-part de 500 euros jusqu'à 14 ans)


Le relèvement immédiat du SMIC, des salaires du secteur privé, des traitements de la fonction publique, du minimum vieillesse, des minima sociaux.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Le SMIC doit être à 1000 euros net et ne plus bouger. Il faut cesser d'exploiter l'Afrique.
Un salaire minimum guadeloupéen calculé sur le coût réel de la vie en Guadeloupe.
réponse révolutionnaire égalitariste : absurde. Il faut des prix basés sur les produits de la région Amérique et cesser le commerce atlantique.
- Création d’un bureau d’études ouvrières, chargé de calculer l’évolution des prix des produits réellement consommés par les travailleurs.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Il suffit d'un ordinateur en ligne relevant tous les prix. Les citoyens pourront vérifier et corriger le contenu du logiciel. Quant aux études et analyses : les libres citoyens volontaires pourront publier les études de leur choix. Pas de bureaucratie supplémentaire.

- Réductions d’impôts fondées sur la justice fiscale.
réponse révolutionnaire égalitariste : absurde. Un salaire à 1000 euros rend absurde la notion d'impôt direct.
- Baisse significative de toutes les taxes et marges sur les produits de première nécessité et sur les transports.
réponse révolutionnaire égalitariste : La gestion populaire de la distribution par la confiscation anticapitaliste réglera la question ; LES BÉKÉS RICHES DEHORS ! A BAS LE CAPITALISME !
- Baisse des taux de la taxe sur les carburants.
réponse révolutionnaire égalitariste : Totalement stupide. Il faut, au contraire inclure une taxe carbone dont la totalité sera versée à nos cousins Africains qui polluent moins de 1,8 kilos de carbone par jour.
- Suppression de la taxation des produits locaux
réponse révolutionnaire égalitariste : oui pour la TVA et autres imports indirects, sauf le contenu « taxe carbone » inclus dans tous les objets matériels transportés.
Logements
Gel des loyers pour une période indéterminée et pour l’année 2009 l’annulation de l’augmentation de 2,98%
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Le parc immobilier est confisqué et tout le monde devient locataire. Mais les libres citoyens participeront à des enchères libérales pour fixer le niveau des loyers. La base sera 5 euros le mètre carré. Mais certains prix augmenteront énormément, et d'autres baisseront.
- L’arrêt des saisies immobilières des propriétés des guadeloupéens et restitution des biens
réponse révolutionnaire égalitariste : Absurde. Tout le parc immobilier est SAISI PAR LA REVOLUTION. A BAS LA PROPRIÉTÉ IMMOBILIÈRE !
- Un plan quinquennal pour résorber l’habitat insalubre
réponse révolutionnaire égalitariste : Les citoyens, sur leurs 300 euros d'investissement démocratique pourront faire le choix d'investir dans l'immobilier collectif.
- Un vaste programme de construction de logements sociaux et intermédiaires.
réponse révolutionnaire égalitariste : Idem
Environnement
Contamination des terres par la chlordécone :
réponse révolutionnaire égalitariste : Toutes les terres sont collectivisées. Les coupables de sabotages sanitaires seront condamnés, punis et devront indemniser sous peine d'ostracisme définitive et d'expulsion hors des Antilles.
- Définition de mesures sanitaires pour protéger les populations des zones contaminées ;
réponse révolutionnaire égalitariste : Évidemment. Mais le marché locatif libéral leur permettra de facilement changer de quartier.
- Indemnisation des victimes professionnelles et civiles.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. A part la prise en charge sanitaire, il n'y a pas lieu à indemnité personnelle.
Transports
- Mise en place d ‘un véritable service de transport des usagers.
réponse révolutionnaire égalitariste : Ce seront les citoyens, sur leurs 300 euros qui « voteront » pour cela s'ils le souhaitent. Mais ce seront les citoyens des autres iles qui financeront : en effet, on ne peut pas financer ce dont on va profiter ensuite.(pas d'abus de biens sociaux)
- Engagement d’un audit indépendant sur les modalités de constitution des Groupements et d’attribution des marchés ;
réponse révolutionnaire égalitariste : Farce capitaliste. La totalité de l'appareil productif devenant transparent - et le travail ayant été retiré du marché - ce type de procédure sera inutile.
- Révision des conditions d’exécution des marchés envers les usagers (abris bus, arrêts matérialisés, gares routières, poteaux d’indications des horaires de passage des bus)
réponse révolutionnaire égalitariste : Investissement démocratique.
- Réhabilitation et indemnisation des Transporteurs déclarés ‘’clandestins’’
réponse révolutionnaire égalitariste : Les entreprises deviennent « lois 1901 » et sont gérées par le groupe fondateur. Comme tout le monde touchera 1000 euros, celui qui souhaitera travailler en se rendant utile dans le transport sera libre de le faire.
- Révision des conditions d’exécution des marchés par les groupements vis-à-vis des transporteurs (mise en fonction de la billetterie, fixation du prix à verser par chaque sous-traitant en fin de mois)
réponse révolutionnaire égalitariste : tentative de maintien du capitalisme ou paragraphe inutile.
2 - EDUCATION
- Mise en place dans l’immédiat d’un moratoire de 4 ans en ce qui concerne la réforme du recrutement des enseignants, le temps de permettre la mise en place par l’U.A.G. des masters de professionnalisation et les sorties des premières promotions.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non aux réformes formoises. Quiconque souhaite enseigner est libre de le faire. Quant aux élèves : liberté totale (lieux horaires, programmes etc …)
SUPPRESSION DE TOUS LES DIPLÔMES. ABOLITION DU RESPECT DES QUALIFICATIONS ACQUISES.
- Acter dans ce cadre un plan de titularisation des contractuels pour palier les besoins de recrutement.
réponse révolutionnaire égalitariste : Tout le monde est titulaire et touche 1000 euros.
- Maîtrise de la gestion des postes et des personnels en Guadeloupe pour mettre en place une politique de l’emploi et de la formation conforme à nos besoins.
réponse révolutionnaire égalitariste : Chauvinisme stupide. Quiconque le souhaite vient enseigner ou apprendre en Guadeloupe. (seuls les libres citoyens consommant 1000 euros pourront s'y loger par le marché locatif libéral. Les autres.... dehors !)
- Disposer d’un pouvoir décisionnel en matière de programmes, d’orientation, d’éducation de gestion des ressources, de la mise en place d’un plan de titularisation des personnels contractuels et des contrats aidés.
réponse révolutionnaire égalitariste : Chauvinisme cocardier stupide. Les programmes seront « faits » par les élèves ! (chacun le sien). A BAS TOUTES LES BUREAUCRATIES STALINIENNES !
3 - FORMATION PROFESSIONNELLE
Création d’une structure assurant un véritable service public de la formation professionnelle : le CRFP ne constituant pas une réponse à la hauteur des enjeux.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Quiconque le souhaite enseignera. Les élèves choisiront.
- Augmentation des fonds alloués à la formation professionnelle - Minimum 100 millions d’euros.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Les salaires ce seront 1000 euros et l'investissement (locaux , terrains, capital circulant, matériel) sera financé par les Bons d'investissement Démocratique (BID : 300 euros par mois par citoyen et 1 euro par jour à partir de 7 ans, puis 1 euro de plus par année supplémentaire (puis 2) cela donnera 7 ans : 1 euro par jour puis, ….8 ans : 2 euros, 9 ans : 3 euros, 10 ans : 4 euros, 11 ans : 5 euros, 12 ans : 6 euros, 13 ans : 8 euros, 14 ans : 10 euros par jour. Un libre citoyen de 11 ans aura une capacité d'investissement égale à la moitié de celles des libres citoyens adultes. Il investira 150 euros par mois. Ce sera cette action civique qui sera un des principaux fil à plomb du programme de formation qu'il se sera choisi.
- Création de filières de formation professionnelle liées à tous les secteurs stratégiques pour le développement de la Guadeloupe et adaptées à nos réalités avec production de référentiels spécifiques (Agriculture, Environnement, Energies renouvelables,…)
réponse révolutionnaire égalitariste : Bureaucratisme. Pas de planification stalinienne. Ras le bol des spécialistes. Quel bureaucrate choisira entre la filière musique et la filière jeu vidéo ? C'est du bureaucratisme néo stalinien.
- Plan de formation obligatoire dans toutes les entreprises et particulièrement dans les entreprises de moins de 10 salariés.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Chaque citoyen est libre d'apprendre en travaillant, de travailler sans apprendre ou d'apprendre sans travailler.
- Mise en place d’un dispositif d’accompagnement et de formation pour un chômeur ou un travailleur dans le cadre de la création d’activité.
réponse révolutionnaire égalitariste : Paternalisme. De toute façon, tous les chômeurs sont embauchés. EMBAUCHE DE 5 MILLIONS DE CHÔMEURS PAYES 1000 EUROS COMME TUTEURS SOCIAUX.
- Création d’un Fonds d’urgence pour la formation professionnelle alimenté par les remboursements des trop perçus de la SARA.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Pas de bureaucratie. Tous les projets doivent passer par les BID.
4 - EMPLOI
Priorité d’embauche pour les Guadeloupéens.
réponse révolutionnaire égalitariste : CRÉTINISME CHAUVIN. Ce sont des crétins dans ce genre là qui ont déclenché la guerre 14-18. Il faut la PUBLICATION (sur Internet) DU NOM DE L'ABRUTI QUI A FAIT CETTE PROPOSITION !!!
De toute façon, la défaite du capitalisme supprimera la notion d'embauche.
- Embauche obligatoire de Guadeloupéens dans toutes les entreprises qui bénéficient d’aide publique.
réponse révolutionnaire égalitariste : CRÉTINISME DOUBLE : Pourquoi préciser ?
- Mise en place d’un avenant régional à la prochaine convention Unedic en vue d’améliorer et d’élargir les conditions d’indemnisation du chômage en Guadeloupe : revalorisation des allocations de chômage en montant et en durée (moins du ¼ des chômeurs de Guadeloupe ont droit à ce jour à l’ARE).
réponse révolutionnaire égalitariste : Chômage ? Quel Chômage ? A BAS LE CHÔMAGE ! A BAS LE CAPITALISME !
- Respect de l’obligation de recrutement des Travailleurs Handicapés
réponse révolutionnaire égalitariste : Absurde. Quiconque souhaite faire un groupe de musique avec un aveugle ou un paralysé peut le faire (ou ne pas le faire !) . Ce n'est que sous la barbarie capitaliste qu'il est besoin de légiférer là-dessus.
- Arrêt de la déprogrammation des fonds de la formation professionnelle
réponse révolutionnaire égalitariste : Inutile et bureaucratique. Liberté d'enseignement.
- Ouverture des financements de la formation professionnelle à tous les chômeurs et non plus uniquement aux seuls indemnisés au titre de l’ARE & instauration d’un crédit annuel de formation pour chaque chômeur.
réponse révolutionnaire égalitariste : On ne veut plus de chômage alors c'est parler pour ne rien dire !
- REHABILITATION DU FONDS SOCIAL de l’ex ASSEDIC pour les situations individuelles.
réponse révolutionnaire égalitariste : On ne veut plus de chômage !
- Limitation du CDD à 6 mois renouvelable une fois, à l’issue du renouvellement, embauche du salarié.
réponse révolutionnaire égalitariste : Il n'y a plus que des CONTRATS DE LIBRES CITOYENS consommant 1000 euros pour toute leur vie et INVESTISSANT 300 euros par mois.
- Limitation du recours aux sociétés d’intérim à 5% des contrats du secteur marchand.
réponse révolutionnaire égalitariste : Suppression des sociétés capitalistes. L'intérim comme les autres.
- Embauche prioritaire à l’issue d’un contrat en alternance.
réponse révolutionnaire égalitariste : A BAS LE CHÔMAGE !
- Obligation d’embauche des travailleurs handicapés au lieu du paiement de la pénalité prévue par la loi.
réponse révolutionnaire égalitariste : Redite réformiste. On a bien compris que la formoisie pseudo rebelle souhaite la préservation du capitalisme.
Contre les LICENCIEMENTS
réponse révolutionnaire égalitariste : ABOLIR LE CAPITALISME.
Participation des représentants des salariés dans les instances dirigeantes de l’entreprise avec voix délibératives.
réponse révolutionnaire égalitariste : Suppression des entreprises capitalistes. Pour les associations liberté totale des statuts (dictature personnelle ou association totale)
- Plan social, reclassement et formation obligatoire quel que soit le nombre de licenciés et l’effectif salarié de l’entreprise.
réponse révolutionnaire égalitariste : La formoisie aime les capitalistes : elle persiste à vouloir l'améliorer !
- Réintégration de droit des licenciés pour faute, suite à la décision de justice ne confirmant pas la faute et systématisation du droit à la réparation.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Chacun s'associera avec qui il voudra.
- Remboursement par l’entreprise des aides publiques perçues en cas de licenciement économique.
réponse révolutionnaire égalitariste : Le licenciement implique la perpétuation du capitalisme dont nous ne voulons plus.
5 - DROITS SYNDICAUX ET LIBERTES SYNDICALES
réponse révolutionnaire égalitariste : La totalité de ce paragraphe implique la perpétuation du capitalisme et est donc complètement stupide. De plus, l'abolition de l'esclavage salarial et le paiement de 1000 euros pour tous supprime la notion de « licenciement ».
Les créateurs d'entreprises égalitaristes seront libres de choisir la forme de leur association. Y compris être un dictateur aussi absolu qu'un réalisateur de film s'ils le souhaitent. Chacun est libre de rester ou de partir.
Les syndicats disparaitront donc.
- Obligation d’un Accord de Branche ou d’Entreprise avant toute autorisation de travail le dimanche
- Mise à disposition d’une Maison des Syndicats à Jarry
- Négociation d’un Accord de Branche et Interprofessionnel sur l’exercice du droit syndical, la représentativité, la représentation de Branche, l’emploi
- Régularisation des travailleurs en situation irrégulière.
- Négociation de Convention Collective dans tous les secteurs.
- Renforcement de moyens des Inspecteurs et Contrôleurs du travail.
- Mise en place et respect du comité d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail dans toutes les entreprises.
- Mise en place de délégué du personnel dans toutes les entreprises d’au moins 5 salariés.
- Représentation des syndicats de Guadeloupe dans les entreprises et les organismes paritaires, (ASSEDIC-Sécurité Sociale-CAF- AGEFOS-PME-FONGECIF…)
- Liberté de participation de syndicalistes extérieurs au Comité d’Entreprise et aux Négociations Annuelles Obligatoires
- Extension systématique des Accords Collectives de Guadeloupe à l’ensemble de l’archipel,
- Reconnaissance du 27 Mé, jour férié, chômé et payé.
- Droit à l’organisation de formation syndicale ouverte à toutes les organisations syndicales de Guadeloupe.
- Budget formation alloué aux syndicats dans le cadre de la formation syndicale
- Annulation et Arrêt des poursuites pénales en matière d’action syndicale.
6 - SERVICES PUBLICS
réponse révolutionnaire égalitariste : TOUS LES SECTEURS seront publics. Gratuits ou marchands.
Création et préservation de véritables services publics dans les secteurs stratégiques (eau, transport, énergie électrique et fossiles, traitement des déchets, prévention et sécurité civile, crédit…) au service de la population et des besoins économiques du pays, comprenant au sein des instances dirigeantes des représentants des usagers et des travailleurs.
réponse révolutionnaire égalitariste : Le seul contrôle sérieux, ce sera le contrôle par l'investissement démocratique. Ceux qui voudront s'associer pour gérer l'eau seront contrôlés en permanence par leurs besoins en BID.
TRANSPARENCE sur la fixation des prix de l’eau, des transports, des carburants, des loyers, du gaz, de l’électricité, des nouvelles technologies de l’information et de communication
réponse révolutionnaire égalitariste : Tout sera publié sur Internet, y compris les montants des investissements de chacun.
- Baisse immédiate de 50 centimes du prix des carburants
réponse révolutionnaire égalitariste : TOTALEMENT STUPIDE ! Le litre atteindra bientôt 7,5 euros le litre !
- Baisse du prix de l’eau, du prix de transport de passagers, du prix des communications.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : prix en fonction du coût réel (avec les taxes carbone et uranium)
EAU
Distribution de l’eau en qualité et en quantité sur l’ensemble du territoire.
réponse révolutionnaire égalitariste : Vœu pieux ou demande aux citoyens d'investir de BID.
- Fixation d’un prix unique sur l’ensemble du territoire.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Les citoyens décideront. En effet, cette logique aboutirait à valider la demande d'un farfelu s'installant sur un ilot désert et exigeant les mêmes prix qu'ailleurs. Il y aura des zones de prix.
- Facturation en fonction de la quantité réellement consommée.
réponse révolutionnaire égalitariste : Évidemment.
- Remplacement du réseau vétuste (plus de 50 ans)
réponse révolutionnaire égalitariste : BID.
- Révision du mode de calcul de l’assainissement des eaux usées.
réponse révolutionnaire égalitariste : Le fond du problème c'est le choix de l'investissement.
- Suppression de la majoration de 12 € pour retard de paiement.
réponse révolutionnaire égalitariste : Le prélèvement sera automatique.
SANTÉ
Ouverture des négociations portant sur l’équilibre de l’offre de soins entre le Public et le Privé, entre Établissements Privés et sur l’ensemble du territoire ;
réponse révolutionnaire égalitariste : CONFISCATION DE LA SANTÉ PRIVÉE.
- Résorption des déficits structurels des Hôpitaux ;
réponse révolutionnaire égalitariste : BID : ce sont des capitaux circulants contrôlés par l'investissement citoyen.
- Engagement des procédures pour la reconstruction du CHU ;
réponse révolutionnaire égalitariste : BID
- Révision du système d’évaluation des budgets dans le public et le privé.
réponse révolutionnaire égalitariste : BID circulant.
7 - PRODUCTION
Volet Agricole
réponse révolutionnaire égalitariste : TOUTES LES TERRES SONT CONFISQUÉES ET PASSENT EN LOCATION AUX ENCHÈRES.
Maintien et aménagement du foncier agricole (eau d’irrigation, voiries, téléphone, électricité) afin de créer des entités de production viables et en constante recherche d’autonomie.
réponse révolutionnaire égalitariste : Pas de bureaucratisme : les projets sont proposés par les citoyens et financés par les citoyens.
- Finalisation de la mise à disposition des 32 hectares de terre pour la réalisation du projet porté par « Kè a Kanpech ».
réponse révolutionnaire égalitariste : CONFISCATION
- Maintien du traitement des dossiers collectifs par les SICA et Groupements de producteurs.
réponse révolutionnaire égalitariste : Bureaucratisme. La réponse sont les BID.
- Exonération de la taxe foncière au profit des exploitants agricoles sur l’ensemble du territoire.
réponse révolutionnaire égalitariste : Tous les producteurs reversent la TOTALITÉ DES CHIFFRES D'AFFAIRE.
- Suppression des taxes sur les engrais, désherbants, semences, aliments de bétail et gasoil etc.., destinés à la production agricole.
réponse révolutionnaire égalitariste : Inclusion de la taxe carbone et des taxes de recyclage.
- Paiement des aides aux agriculteurs.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non ! Fin du régime de la subvention et de la magouille capitaliste.
- Prise en compte de la valorisation de tous les co-produits issus de l’agriculture comme partie intégrante de la richesse produite par l’exploitation agricole (ex : bagasse pour l’énergie etc..).
réponse révolutionnaire égalitariste : Baratin. Quant à la « culture de l'énergie » un MORATOIRE sera prononcé jusqu'au moment où la pauvreté mondiale sera éradiquée : REFUS DE NOURRIR LES MOTEURS AVANT LES HUMAINS !
- Mise en place de mécanismes fiscaux et douaniers pour développer la préférence guadeloupéenne.
réponse révolutionnaire égalitariste : Chauvinisme absurde entre sociétés révolutionnaires et POISON IDÉOLOGIQUE dans le cadre du capitalisme. Qui a pondu cette ânerie ?
Volet Pêche
Suppression immédiate de toutes les taxes perçues sur les matériels, révision du coût des intrants.
réponse révolutionnaire égalitariste : Sauf les taxes carbone et taxes recyclage.
- Révision immédiate du texte concernant les exonérations au titre de l’URSSAF pour les marins pêcheurs embarqués seuls.
réponse révolutionnaire égalitariste : Leurs bateaux sont confisqués. Ils travailleront pour la collectivité. Pour 1000 euros par mois.
- Mise en place d’un plan de formation des professionnels et des jeunes aux différentes activités de la pêche, aux acquisitions des techniques de capture nouvelles, aux utilisations de matériel électronique embarqué, aux techniques de conservation et de vente.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non aux plans bureaucratiques staliniens.
- Traiter les problématiques, conditions de vente en gros et au détail réalisé par les marins pêcheurs, produits d’importation, groupements d’intérêt économique, organisation des producteurs.
réponse révolutionnaire égalitariste : Charabia pour cacher le refus de l'abolition du capitalisme.
- Traiter les problématiques d’aménagement portuaire, points d’avitaillement, zone d’entretien des navires, zone de stockage des matériels.
réponse révolutionnaire égalitariste : BID. Ce sont les citoyens qui choisiront quels projets ils veulent financer.
- Mise en place d’une plate-forme de rencontres et d’échange avec les professionnels de la Caraïbe.
réponse révolutionnaire égalitariste : Baratin bureaucratique formois. Ras le bol des « spécialistes » qui savent mieux que tout le monde.
8 - AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET INFRASTRUCTURES
La maîtrise foncière
Fixer à 50 000 ha la surface agricole incompressible sous forme de ZAP (Zone Agricole Protégée) et mise en place d’une commission d’évaluation et de contrôle annuel.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non ! Un choix pareil se règle par les BID. (ou , éventuellement, un référendum)
- Favoriser l’installation des jeunes diplômés sur des exploitations viabilisées (350 dossiers en attente).
réponse révolutionnaire égalitariste : Et puis quoi encore ? A bas le favoritisme envers les diplômés : RÉVOLUTION ANTIFORMOISE !
- Protection du patrimoine écologique de la Guadeloupe (forêt, mangrove,…)
réponse révolutionnaire égalitariste : Ceux qui le veulent présenteront des projets et demanderont des financements. En BID
- Arrêt de toutes spéculations immobilières et de la discrimination privant les Guadeloupéens du droit à l’accession à la propriété dans leur pays.
réponse révolutionnaire égalitariste : NON ! NON et NON ! A BAS TOUTE LA PROPRIÉTÉ IMMOBILIÈRE ! NON AU CHAUVINISME DES CRETINS !
- Arrêt d’implantation de nouvelles stations services
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : les BID décideront !
- Arrêt de l’implantation et de l’extension des grandes surfaces
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : les BID décideront !
- Arrêt définitif du projet d’implantation d’un circuit automobile « Vigie Gate » à Anse Bertrand.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : ceux qui auront de quoi payer la taxe carbone sur leur quota pourront faire mumuse le dimanche : il suffit d'exiger qu'ils provisionnent leur quota.
- Publication de tous les baux passés par les collectivités locales avec des particuliers et/ou des structures privées, à propos de la mise à disposition des terres achetées par ces dites collectivités
réponse révolutionnaire égalitariste : Transparence totale en économie.
Un développement équilibré du territoire
Rééquilibrage des territoires pour harmoniser l’organisation, la complémentarité et la répartition des activités sur l’ensemble du pays.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : ce sont les citoyens qui doivent décider.
- Renforcement de pôles secondaires complémentaires aux pôles principaux (Région Pointoise et Basse Terre).
réponse révolutionnaire égalitariste : Non au bureaucratisme.
- Redynamisation des bassins de vie par le développement économique d’activités de terroir (exemples : agro-transformation, pêche…).
réponse révolutionnaire égalitariste : Non aux planificateurs bureaucratiques.
- Dynamiser et valoriser les îles en s’appuyant sur leur identité culturelle.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : si des habitants veulent un club de bourrée auvergnate ou un bagad quimperrois, ils ont autant de légitimité que les autres !!!
- Redynamiser les quartiers et les bourgs susceptibles de développer l’emploi de proximité.
réponse révolutionnaire égalitariste : Et pourquoi donc ? Ce seront les BID qui décideront !
Les infrastructures
Dynamiser l’habitat social au travers d’un recensement des besoins égalitaire et concerté (Région – Etat- Mairie).
réponse révolutionnaire égalitariste : ABOLITION DE LA DIFFERENCE DES HABITATS et mise aux enchères. La totalité de l'habitat sera « social ».
- Réaliser un recensement des besoins en logements, établissements scolaires, crèches, équipements sportifs, maisons de quartier afin d’y pourvoir par-delà toute prétention politicienne et électoraliste.
réponse révolutionnaire égalitariste : Si quelqu'un se propose pour faire cette étude, il n'y a pas à légiférer.
- La création d’une pépinière artisanale et agricole qui serait la vitrine de nos produits du terroir
réponse révolutionnaire égalitariste : Non au chauvinisme commercial.
- Le développement urgent de réseaux de transport secondaires : maritime, inter-iles, intercôtiers..
réponse révolutionnaire égalitariste : BID
- Mise aux normes parasismiques de tous les établissements et infrastructures publics (écoles, hôpitaux, ponts…)
réponse révolutionnaire égalitariste : BID : les citoyens des autres iles auront à cœur de financer vos besoins.
- Arrêt du projet d’implantation du port en eaux profondes.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : BID ! (sous réserve de catastrophe écologique prouvée et vote de référendum télématique)
9 - CULTURE (KILTI)
Prise en compte dans la programmation des medias de la langue et de la culture guadeloupéenne par la présence de représentants des associations culturelles dans les conseils d’administration.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Pas de favoritisme associatif.
- Favoriser le développement d’entreprises et associations d’insertion culturelle.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non au favoritisme.
- Réhabilitation des lieux de mémoire populaire par l’adressage (non a lari).
réponse révolutionnaire égalitariste : Qui le veut présente un projet de musée et demande un financement.
- Création d’un institut culturel « Papa Yaya » à Capesterre Belle Eau.
réponse révolutionnaire égalitariste : BID
10 - ARÉTÉ PWOFITASYON
Rachat par les Collectivités du patrimoine foncier de Kalenda en vue de la création d’une unité hôtelière de luxe et du reclassement des salariés licenciés d’Anchorage et Kalenda.
réponse révolutionnaire égalitariste : RACHAT ? AUX VOLEURS ? AUCUN RACHAT ! CONFISCATION !
- Restitution du patrimoine (financier, mobilier et immobilier) des mutuelles liquidées en Guadeloupe.
réponse révolutionnaire égalitariste : Création d'associations citoyennes financées par BID. Elles loureront ce dont elles ont besoin.
- Dessaisissement de l’administrateur provisoire (M.BORGAT) du dossier des mutuelles.
réponse révolutionnaire égalitariste : DESSAISISSEMENT DE TOUS LES LARBINS DU CAPITALISME ET DE L IMPÉRIALISME.
- Domiciliation des paiements de France Télécom, EDF…, dans les banques installées en Guadeloupe.
réponse révolutionnaire égalitariste : SUPPRESSION DES BANQUES.
- Poursuites pénales pour les infractions relevant d’abus de position dominante, d’entente illicite et de publicité mensongère.
réponse révolutionnaire égalitariste : A BAS LE CAPITALISME... TOUT ENTIER ...
- Poursuite contre les Responsables des massacres de mai 67 à Pointe à Pitre et réparation des préjudices aux victimes et ayant-droits.
réponse révolutionnaire égalitariste : Poursuite mais pas de dommages et intérêts pour les ayant droits. Prises en charge médicale pour tous. La vie ne se monnaye pas. Ni la santé.
- Transparence et baisse des coûts des services et des taux pratiqués par les banques et par les établissements de crédit.
réponse révolutionnaire égalitariste : SUPPRESSION TOTALE DU CRÉDIT DE LA BOURSE ET DES BANQUES
- Priorité et facilité d’accès au marché et aux aides publiques pour les entreprises Guadeloupéennes.
réponse révolutionnaire égalitariste : COCORICO DES CRÉTINS CHAUVINS !!!
- Arrêt des abominations à l’encontre des travailleurs étrangers.
réponse révolutionnaire égalitariste : TROUPES FRANÇAISES HORS D'AFRIQUE ! JUGEMENT DES CRIMINELS ANTILLAIS infiltrés en Afrique grâce à leur apparence !
- Résolution de tous les conflits en cours.
réponse révolutionnaire égalitariste : SUPPRESSION DE TOUTES LES CLASSES EXPLOITEUSES !
Peuple de Guadeloupe, ouvriers, paysans, artisans, retraités, chômeurs, entrepreneurs, jeunes, LIYANNAJ KONT PWOFITASYON est notre construction, notre idée, notre outil, notre conscience.
Liyannaj kont pwofitasyon c’est nous !!! An nou bay lanmen pou ba’y sans é pouvwa…
Que partout dans les bourgs, les villes, les campagnes, le peuple envahisse les rues !!
Nou péké konstwi on sosyété nèf si nou rété anba dominasyon é pwofitasyon kapitalis é kolonyalis.
La Gwadloup sé tan nou, La Gwadloup a pa ta yo, Yo péké fè sa yo vlé an péyi an-nou
LA liste des syndicats du collectif Liyannaj kont pwofitasyon : ADIM - AFOC – AGPIHM - AKIYO – AN BOUT’AY - ANG - ANKA – ASSE - ASS.AGRICULTEURS DU NORD BASSE-TERRE – ASS.LIBERTE EGALITE JUSTICE - CFTC - CGTG – CNL - COMBAT OUVRIER – COMITE DE L’EAU - CONVENTION POUR UNE GUADELOUPE NOUVELLE – COPAGUA – CSFG - CTU – ESPERANCE ENVIRONNEMENT – FAEN SNCL - FO – FSU – GIE SBT - KAMODJAKA - KAP Gwadloup - LES VERTS - MADICE – MAS KA KLE - MOUVMAN NONM - PCG – SGEP/SNEC/CFTC - SOS B/Terre ENVIRONNEMENT - SPEG - SUD PTT GWA – SUNICAG - SYMPA CFDT - TRAVAYE é PEYIZAN - UDCLCV - UIR CFDT – UNSA - UGTG - UPG - UPLG - UMPG – VOUKOUM.



======================================================















lire aussi

Le jour de sa création, le NPA magouille déjà en Guadeloupe : aucun respect de la démocratie !!! ATTAC est complètement manipulé par le leader NPA Patrice Ganot !

Révolution ! Expropriation des Békés ! A bas l'impérialisme ! Dehors les affameurs ! Des soviets partout !

Libellés : Antilles, CERCASOL, formoisie, Guadeloupe, Liyannaj-Kont-Pwofitasyon, révolution

Écrit par : YanickToutain | 17/02/2009

Liyannaj-Kont-Pwofitasyon ! Une analyse révolutionnaire égalitariste du programme des faux rebelles de Guadeloupe.


par Yanick, Toutain
14/02/2009 20:12
Quand les révolutions arrivent les classes exploiteuses secondaires ramènent le bout de leur museau de profiteurs.

La classe formoise des privilégiés salariés est capable de monter sur le cheval de la révolution, mais aussi, préventivement de faire des simulacres de rebellion. En Guadeloupe, les réformistes coalisés ont bâillonné la voix véritable de la population : absence totale de démocratie populaire , c' est un cartel de manipulateurs qui empêche l'élection de délégués révocables à tout moment.

On retrouve la ligne de la LCR-NPA : saboter les coordinations, empêcher le contrôle des délégués par la base.

C'est sur le blog d'un militant NPA qu'est publié le texte de ce simulacre de « soviet ». L'auteur met des guillemets. Il devra préciser son point de vue ; Dénonce-t-il le sabotage contre révolutionnaire d'un VRAI soviet ou essaye-t-il de nous faire passer des vessies pour des lanternes ?

La cartellisation des mouvements est une vieille pratique de la CGT stalinienne française : quand, dans les années 70, les révolutionnaires de la LCR parvenaient à construire des coordinations soviétiques, les bureaucrates s'empressaient de faire un « comité » bidon rassemblant les dirigeants des vieux syndicats. La LCR (la vraie) s'était construite dans ce combat.

Alain Krivine (le jeune, pas le bureaucrate magouilleur sénile qui s'est cloné en Besancenot) avait signé un livre « Questions à la révolution ». Le texte sur les coordinations préconisait de réussir un mai 68 en expliquant que ce qui avait manqué était simplement une coordination nationale regroupant les délégués de toutes les coordinations - coordinations formées de délégués révocables.

Lire ce texte, en présence de Krivine à la tribune, m'a valu ma dernière censure dans un meeting LCR ; un abruti m'apostropha et la parole me fut retirée par le magouilleur Francois Leroux.

Cette perspective d'un soviet national regroupant plus de 20 millions de délégateurs est la seule perspective sérieuse. C'est le seul chemin pour chasser Sarkozy et sa bande de gangsters assassins de l'Afrique.

Mais la formoisie ne magouille pas seulement sur l'organisation : son programme, lui aussi, respecte les frontières du capitalisme.

Preuves par l'analyse :

La « réponse révolutionnaire égalitariste » donne la réponse programmatique basée sur l'analyse de la lutte des classes entre les trois classes exploiteuses et le formariat ainsi que sur la lutte des strates.




Le LKP (« Liyannaj-Kont-Pwofitasyon ») qui est à l’origine de la mobilisation des travailleurs guadeloupéens réunit une cinquantaine d'organisations. Voici leur cahier de revendications.

1- NIVEAU ET CONDITIONS DE VIE
Un relèvement immédiat et conséquent d’au moins 200 €, des bas salaires, des retraites et des minima sociaux afin de relancer le pouvoir d’achat, de soutenir la consommation des produits guadeloupéens et plus généralement la demande.

réponse révolutionnaire égalitariste : Tous les revenus devant atteindre 1000 euros par mois, augmenter de 200 euros les RMIstes et les retraités, comme d'ailleurs les salariés précaires, partiels etc … relève de la bêtise ou de l'imposture. Aucun salaire à moins de 1000 euros ! Et le plancher sera le plafond : aucun salaire à plus de 1000 euros (demi-part de 500 euros jusqu'à 14 ans)


Le relèvement immédiat du SMIC, des salaires du secteur privé, des traitements de la fonction publique, du minimum vieillesse, des minima sociaux.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Le SMIC doit être à 1000 euros net et ne plus bouger. Il faut cesser d'exploiter l'Afrique.
Un salaire minimum guadeloupéen calculé sur le coût réel de la vie en Guadeloupe.
réponse révolutionnaire égalitariste : absurde. Il faut des prix basés sur les produits de la région Amérique et cesser le commerce atlantique.
- Création d’un bureau d’études ouvrières, chargé de calculer l’évolution des prix des produits réellement consommés par les travailleurs.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Il suffit d'un ordinateur en ligne relevant tous les prix. Les citoyens pourront vérifier et corriger le contenu du logiciel. Quant aux études et analyses : les libres citoyens volontaires pourront publier les études de leur choix. Pas de bureaucratie supplémentaire.

- Réductions d’impôts fondées sur la justice fiscale.
réponse révolutionnaire égalitariste : absurde. Un salaire à 1000 euros rend absurde la notion d'impôt direct.
- Baisse significative de toutes les taxes et marges sur les produits de première nécessité et sur les transports.
réponse révolutionnaire égalitariste : La gestion populaire de la distribution par la confiscation anticapitaliste réglera la question ; LES BÉKÉS RICHES DEHORS ! A BAS LE CAPITALISME !
- Baisse des taux de la taxe sur les carburants.
réponse révolutionnaire égalitariste : Totalement stupide. Il faut, au contraire inclure une taxe carbone dont la totalité sera versée à nos cousins Africains qui polluent moins de 1,8 kilos de carbone par jour.
- Suppression de la taxation des produits locaux
réponse révolutionnaire égalitariste : oui pour la TVA et autres imports indirects, sauf le contenu « taxe carbone » inclus dans tous les objets matériels transportés.
Logements
Gel des loyers pour une période indéterminée et pour l’année 2009 l’annulation de l’augmentation de 2,98%
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Le parc immobilier est confisqué et tout le monde devient locataire. Mais les libres citoyens participeront à des enchères libérales pour fixer le niveau des loyers. La base sera 5 euros le mètre carré. Mais certains prix augmenteront énormément, et d'autres baisseront.
- L’arrêt des saisies immobilières des propriétés des guadeloupéens et restitution des biens
réponse révolutionnaire égalitariste : Absurde. Tout le parc immobilier est SAISI PAR LA REVOLUTION. A BAS LA PROPRIÉTÉ IMMOBILIÈRE !
- Un plan quinquennal pour résorber l’habitat insalubre
réponse révolutionnaire égalitariste : Les citoyens, sur leurs 300 euros d'investissement démocratique pourront faire le choix d'investir dans l'immobilier collectif.
- Un vaste programme de construction de logements sociaux et intermédiaires.
réponse révolutionnaire égalitariste : Idem
Environnement
Contamination des terres par la chlordécone :
réponse révolutionnaire égalitariste : Toutes les terres sont collectivisées. Les coupables de sabotages sanitaires seront condamnés, punis et devront indemniser sous peine d'ostracisme définitive et d'expulsion hors des Antilles.
- Définition de mesures sanitaires pour protéger les populations des zones contaminées ;
réponse révolutionnaire égalitariste : Évidemment. Mais le marché locatif libéral leur permettra de facilement changer de quartier.
- Indemnisation des victimes professionnelles et civiles.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. A part la prise en charge sanitaire, il n'y a pas lieu à indemnité personnelle.
Transports
- Mise en place d ‘un véritable service de transport des usagers.
réponse révolutionnaire égalitariste : Ce seront les citoyens, sur leurs 300 euros qui « voteront » pour cela s'ils le souhaitent. Mais ce seront les citoyens des autres iles qui financeront : en effet, on ne peut pas financer ce dont on va profiter ensuite.(pas d'abus de biens sociaux)
- Engagement d’un audit indépendant sur les modalités de constitution des Groupements et d’attribution des marchés ;
réponse révolutionnaire égalitariste : Farce capitaliste. La totalité de l'appareil productif devenant transparent - et le travail ayant été retiré du marché - ce type de procédure sera inutile.
- Révision des conditions d’exécution des marchés envers les usagers (abris bus, arrêts matérialisés, gares routières, poteaux d’indications des horaires de passage des bus)
réponse révolutionnaire égalitariste : Investissement démocratique.
- Réhabilitation et indemnisation des Transporteurs déclarés ‘’clandestins’’
réponse révolutionnaire égalitariste : Les entreprises deviennent « lois 1901 » et sont gérées par le groupe fondateur. Comme tout le monde touchera 1000 euros, celui qui souhaitera travailler en se rendant utile dans le transport sera libre de le faire.
- Révision des conditions d’exécution des marchés par les groupements vis-à-vis des transporteurs (mise en fonction de la billetterie, fixation du prix à verser par chaque sous-traitant en fin de mois)
réponse révolutionnaire égalitariste : tentative de maintien du capitalisme ou paragraphe inutile.
2 - EDUCATION
- Mise en place dans l’immédiat d’un moratoire de 4 ans en ce qui concerne la réforme du recrutement des enseignants, le temps de permettre la mise en place par l’U.A.G. des masters de professionnalisation et les sorties des premières promotions.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non aux réformes formoises. Quiconque souhaite enseigner est libre de le faire. Quant aux élèves : liberté totale (lieux horaires, programmes etc …)
SUPPRESSION DE TOUS LES DIPLÔMES. ABOLITION DU RESPECT DES QUALIFICATIONS ACQUISES.
- Acter dans ce cadre un plan de titularisation des contractuels pour palier les besoins de recrutement.
réponse révolutionnaire égalitariste : Tout le monde est titulaire et touche 1000 euros.
- Maîtrise de la gestion des postes et des personnels en Guadeloupe pour mettre en place une politique de l’emploi et de la formation conforme à nos besoins.
réponse révolutionnaire égalitariste : Chauvinisme stupide. Quiconque le souhaite vient enseigner ou apprendre en Guadeloupe. (seuls les libres citoyens consommant 1000 euros pourront s'y loger par le marché locatif libéral. Les autres.... dehors !)
- Disposer d’un pouvoir décisionnel en matière de programmes, d’orientation, d’éducation de gestion des ressources, de la mise en place d’un plan de titularisation des personnels contractuels et des contrats aidés.
réponse révolutionnaire égalitariste : Chauvinisme cocardier stupide. Les programmes seront « faits » par les élèves ! (chacun le sien). A BAS TOUTES LES BUREAUCRATIES STALINIENNES !
3 - FORMATION PROFESSIONNELLE
Création d’une structure assurant un véritable service public de la formation professionnelle : le CRFP ne constituant pas une réponse à la hauteur des enjeux.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Quiconque le souhaite enseignera. Les élèves choisiront.
- Augmentation des fonds alloués à la formation professionnelle - Minimum 100 millions d’euros.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Les salaires ce seront 1000 euros et l'investissement (locaux , terrains, capital circulant, matériel) sera financé par les Bons d'investissement Démocratique (BID : 300 euros par mois par citoyen et 1 euro par jour à partir de 7 ans, puis 1 euro de plus par année supplémentaire (puis 2) cela donnera 7 ans : 1 euro par jour puis, ….8 ans : 2 euros, 9 ans : 3 euros, 10 ans : 4 euros, 11 ans : 5 euros, 12 ans : 6 euros, 13 ans : 8 euros, 14 ans : 10 euros par jour. Un libre citoyen de 11 ans aura une capacité d'investissement égale à la moitié de celles des libres citoyens adultes. Il investira 150 euros par mois. Ce sera cette action civique qui sera un des principaux fil à plomb du programme de formation qu'il se sera choisi.
- Création de filières de formation professionnelle liées à tous les secteurs stratégiques pour le développement de la Guadeloupe et adaptées à nos réalités avec production de référentiels spécifiques (Agriculture, Environnement, Energies renouvelables,…)
réponse révolutionnaire égalitariste : Bureaucratisme. Pas de planification stalinienne. Ras le bol des spécialistes. Quel bureaucrate choisira entre la filière musique et la filière jeu vidéo ? C'est du bureaucratisme néo stalinien.
- Plan de formation obligatoire dans toutes les entreprises et particulièrement dans les entreprises de moins de 10 salariés.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Chaque citoyen est libre d'apprendre en travaillant, de travailler sans apprendre ou d'apprendre sans travailler.
- Mise en place d’un dispositif d’accompagnement et de formation pour un chômeur ou un travailleur dans le cadre de la création d’activité.
réponse révolutionnaire égalitariste : Paternalisme. De toute façon, tous les chômeurs sont embauchés. EMBAUCHE DE 5 MILLIONS DE CHÔMEURS PAYES 1000 EUROS COMME TUTEURS SOCIAUX.
- Création d’un Fonds d’urgence pour la formation professionnelle alimenté par les remboursements des trop perçus de la SARA.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Pas de bureaucratie. Tous les projets doivent passer par les BID.
4 - EMPLOI
Priorité d’embauche pour les Guadeloupéens.
réponse révolutionnaire égalitariste : CRÉTINISME CHAUVIN. Ce sont des crétins dans ce genre là qui ont déclenché la guerre 14-18. Il faut la PUBLICATION (sur Internet) DU NOM DE L'ABRUTI QUI A FAIT CETTE PROPOSITION !!!
De toute façon, la défaite du capitalisme supprimera la notion d'embauche.
- Embauche obligatoire de Guadeloupéens dans toutes les entreprises qui bénéficient d’aide publique.
réponse révolutionnaire égalitariste : CRÉTINISME DOUBLE : Pourquoi préciser ?
- Mise en place d’un avenant régional à la prochaine convention Unedic en vue d’améliorer et d’élargir les conditions d’indemnisation du chômage en Guadeloupe : revalorisation des allocations de chômage en montant et en durée (moins du ¼ des chômeurs de Guadeloupe ont droit à ce jour à l’ARE).
réponse révolutionnaire égalitariste : Chômage ? Quel Chômage ? A BAS LE CHÔMAGE ! A BAS LE CAPITALISME !
- Respect de l’obligation de recrutement des Travailleurs Handicapés
réponse révolutionnaire égalitariste : Absurde. Quiconque souhaite faire un groupe de musique avec un aveugle ou un paralysé peut le faire (ou ne pas le faire !) . Ce n'est que sous la barbarie capitaliste qu'il est besoin de légiférer là-dessus.
- Arrêt de la déprogrammation des fonds de la formation professionnelle
réponse révolutionnaire égalitariste : Inutile et bureaucratique. Liberté d'enseignement.
- Ouverture des financements de la formation professionnelle à tous les chômeurs et non plus uniquement aux seuls indemnisés au titre de l’ARE & instauration d’un crédit annuel de formation pour chaque chômeur.
réponse révolutionnaire égalitariste : On ne veut plus de chômage alors c'est parler pour ne rien dire !
- REHABILITATION DU FONDS SOCIAL de l’ex ASSEDIC pour les situations individuelles.
réponse révolutionnaire égalitariste : On ne veut plus de chômage !
- Limitation du CDD à 6 mois renouvelable une fois, à l’issue du renouvellement, embauche du salarié.
réponse révolutionnaire égalitariste : Il n'y a plus que des CONTRATS DE LIBRES CITOYENS consommant 1000 euros pour toute leur vie et INVESTISSANT 300 euros par mois.
- Limitation du recours aux sociétés d’intérim à 5% des contrats du secteur marchand.
réponse révolutionnaire égalitariste : Suppression des sociétés capitalistes. L'intérim comme les autres.
- Embauche prioritaire à l’issue d’un contrat en alternance.
réponse révolutionnaire égalitariste : A BAS LE CHÔMAGE !
- Obligation d’embauche des travailleurs handicapés au lieu du paiement de la pénalité prévue par la loi.
réponse révolutionnaire égalitariste : Redite réformiste. On a bien compris que la formoisie pseudo rebelle souhaite la préservation du capitalisme.
Contre les LICENCIEMENTS
réponse révolutionnaire égalitariste : ABOLIR LE CAPITALISME.
Participation des représentants des salariés dans les instances dirigeantes de l’entreprise avec voix délibératives.
réponse révolutionnaire égalitariste : Suppression des entreprises capitalistes. Pour les associations liberté totale des statuts (dictature personnelle ou association totale)
- Plan social, reclassement et formation obligatoire quel que soit le nombre de licenciés et l’effectif salarié de l’entreprise.
réponse révolutionnaire égalitariste : La formoisie aime les capitalistes : elle persiste à vouloir l'améliorer !
- Réintégration de droit des licenciés pour faute, suite à la décision de justice ne confirmant pas la faute et systématisation du droit à la réparation.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Chacun s'associera avec qui il voudra.
- Remboursement par l’entreprise des aides publiques perçues en cas de licenciement économique.
réponse révolutionnaire égalitariste : Le licenciement implique la perpétuation du capitalisme dont nous ne voulons plus.
5 - DROITS SYNDICAUX ET LIBERTES SYNDICALES
réponse révolutionnaire égalitariste : La totalité de ce paragraphe implique la perpétuation du capitalisme et est donc complètement stupide. De plus, l'abolition de l'esclavage salarial et le paiement de 1000 euros pour tous supprime la notion de « licenciement ».
Les créateurs d'entreprises égalitaristes seront libres de choisir la forme de leur association. Y compris être un dictateur aussi absolu qu'un réalisateur de film s'ils le souhaitent. Chacun est libre de rester ou de partir.
Les syndicats disparaitront donc.
- Obligation d’un Accord de Branche ou d’Entreprise avant toute autorisation de travail le dimanche
- Mise à disposition d’une Maison des Syndicats à Jarry
- Négociation d’un Accord de Branche et Interprofessionnel sur l’exercice du droit syndical, la représentativité, la représentation de Branche, l’emploi
- Régularisation des travailleurs en situation irrégulière.
- Négociation de Convention Collective dans tous les secteurs.
- Renforcement de moyens des Inspecteurs et Contrôleurs du travail.
- Mise en place et respect du comité d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail dans toutes les entreprises.
- Mise en place de délégué du personnel dans toutes les entreprises d’au moins 5 salariés.
- Représentation des syndicats de Guadeloupe dans les entreprises et les organismes paritaires, (ASSEDIC-Sécurité Sociale-CAF- AGEFOS-PME-FONGECIF…)
- Liberté de participation de syndicalistes extérieurs au Comité d’Entreprise et aux Négociations Annuelles Obligatoires
- Extension systématique des Accords Collectives de Guadeloupe à l’ensemble de l’archipel,
- Reconnaissance du 27 Mé, jour férié, chômé et payé.
- Droit à l’organisation de formation syndicale ouverte à toutes les organisations syndicales de Guadeloupe.
- Budget formation alloué aux syndicats dans le cadre de la formation syndicale
- Annulation et Arrêt des poursuites pénales en matière d’action syndicale.
6 - SERVICES PUBLICS
réponse révolutionnaire égalitariste : TOUS LES SECTEURS seront publics. Gratuits ou marchands.
Création et préservation de véritables services publics dans les secteurs stratégiques (eau, transport, énergie électrique et fossiles, traitement des déchets, prévention et sécurité civile, crédit…) au service de la population et des besoins économiques du pays, comprenant au sein des instances dirigeantes des représentants des usagers et des travailleurs.
réponse révolutionnaire égalitariste : Le seul contrôle sérieux, ce sera le contrôle par l'investissement démocratique. Ceux qui voudront s'associer pour gérer l'eau seront contrôlés en permanence par leurs besoins en BID.
TRANSPARENCE sur la fixation des prix de l’eau, des transports, des carburants, des loyers, du gaz, de l’électricité, des nouvelles technologies de l’information et de communication
réponse révolutionnaire égalitariste : Tout sera publié sur Internet, y compris les montants des investissements de chacun.
- Baisse immédiate de 50 centimes du prix des carburants
réponse révolutionnaire égalitariste : TOTALEMENT STUPIDE ! Le litre atteindra bientôt 7,5 euros le litre !
- Baisse du prix de l’eau, du prix de transport de passagers, du prix des communications.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : prix en fonction du coût réel (avec les taxes carbone et uranium)
EAU
Distribution de l’eau en qualité et en quantité sur l’ensemble du territoire.
réponse révolutionnaire égalitariste : Vœu pieux ou demande aux citoyens d'investir de BID.
- Fixation d’un prix unique sur l’ensemble du territoire.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Les citoyens décideront. En effet, cette logique aboutirait à valider la demande d'un farfelu s'installant sur un ilot désert et exigeant les mêmes prix qu'ailleurs. Il y aura des zones de prix.
- Facturation en fonction de la quantité réellement consommée.
réponse révolutionnaire égalitariste : Évidemment.
- Remplacement du réseau vétuste (plus de 50 ans)
réponse révolutionnaire égalitariste : BID.
- Révision du mode de calcul de l’assainissement des eaux usées.
réponse révolutionnaire égalitariste : Le fond du problème c'est le choix de l'investissement.
- Suppression de la majoration de 12 € pour retard de paiement.
réponse révolutionnaire égalitariste : Le prélèvement sera automatique.
SANTÉ
Ouverture des négociations portant sur l’équilibre de l’offre de soins entre le Public et le Privé, entre Établissements Privés et sur l’ensemble du territoire ;
réponse révolutionnaire égalitariste : CONFISCATION DE LA SANTÉ PRIVÉE.
- Résorption des déficits structurels des Hôpitaux ;
réponse révolutionnaire égalitariste : BID : ce sont des capitaux circulants contrôlés par l'investissement citoyen.
- Engagement des procédures pour la reconstruction du CHU ;
réponse révolutionnaire égalitariste : BID
- Révision du système d’évaluation des budgets dans le public et le privé.
réponse révolutionnaire égalitariste : BID circulant.
7 - PRODUCTION
Volet Agricole
réponse révolutionnaire égalitariste : TOUTES LES TERRES SONT CONFISQUÉES ET PASSENT EN LOCATION AUX ENCHÈRES.
Maintien et aménagement du foncier agricole (eau d’irrigation, voiries, téléphone, électricité) afin de créer des entités de production viables et en constante recherche d’autonomie.
réponse révolutionnaire égalitariste : Pas de bureaucratisme : les projets sont proposés par les citoyens et financés par les citoyens.
- Finalisation de la mise à disposition des 32 hectares de terre pour la réalisation du projet porté par « Kè a Kanpech ».
réponse révolutionnaire égalitariste : CONFISCATION
- Maintien du traitement des dossiers collectifs par les SICA et Groupements de producteurs.
réponse révolutionnaire égalitariste : Bureaucratisme. La réponse sont les BID.
- Exonération de la taxe foncière au profit des exploitants agricoles sur l’ensemble du territoire.
réponse révolutionnaire égalitariste : Tous les producteurs reversent la TOTALITÉ DES CHIFFRES D'AFFAIRE.
- Suppression des taxes sur les engrais, désherbants, semences, aliments de bétail et gasoil etc.., destinés à la production agricole.
réponse révolutionnaire égalitariste : Inclusion de la taxe carbone et des taxes de recyclage.
- Paiement des aides aux agriculteurs.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non ! Fin du régime de la subvention et de la magouille capitaliste.
- Prise en compte de la valorisation de tous les co-produits issus de l’agriculture comme partie intégrante de la richesse produite par l’exploitation agricole (ex : bagasse pour l’énergie etc..).
réponse révolutionnaire égalitariste : Baratin. Quant à la « culture de l'énergie » un MORATOIRE sera prononcé jusqu'au moment où la pauvreté mondiale sera éradiquée : REFUS DE NOURRIR LES MOTEURS AVANT LES HUMAINS !
- Mise en place de mécanismes fiscaux et douaniers pour développer la préférence guadeloupéenne.
réponse révolutionnaire égalitariste : Chauvinisme absurde entre sociétés révolutionnaires et POISON IDÉOLOGIQUE dans le cadre du capitalisme. Qui a pondu cette ânerie ?
Volet Pêche
Suppression immédiate de toutes les taxes perçues sur les matériels, révision du coût des intrants.
réponse révolutionnaire égalitariste : Sauf les taxes carbone et taxes recyclage.
- Révision immédiate du texte concernant les exonérations au titre de l’URSSAF pour les marins pêcheurs embarqués seuls.
réponse révolutionnaire égalitariste : Leurs bateaux sont confisqués. Ils travailleront pour la collectivité. Pour 1000 euros par mois.
- Mise en place d’un plan de formation des professionnels et des jeunes aux différentes activités de la pêche, aux acquisitions des techniques de capture nouvelles, aux utilisations de matériel électronique embarqué, aux techniques de conservation et de vente.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non aux plans bureaucratiques staliniens.
- Traiter les problématiques, conditions de vente en gros et au détail réalisé par les marins pêcheurs, produits d’importation, groupements d’intérêt économique, organisation des producteurs.
réponse révolutionnaire égalitariste : Charabia pour cacher le refus de l'abolition du capitalisme.
- Traiter les problématiques d’aménagement portuaire, points d’avitaillement, zone d’entretien des navires, zone de stockage des matériels.
réponse révolutionnaire égalitariste : BID. Ce sont les citoyens qui choisiront quels projets ils veulent financer.
- Mise en place d’une plate-forme de rencontres et d’échange avec les professionnels de la Caraïbe.
réponse révolutionnaire égalitariste : Baratin bureaucratique formois. Ras le bol des « spécialistes » qui savent mieux que tout le monde.
8 - AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET INFRASTRUCTURES
La maîtrise foncière
Fixer à 50 000 ha la surface agricole incompressible sous forme de ZAP (Zone Agricole Protégée) et mise en place d’une commission d’évaluation et de contrôle annuel.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non ! Un choix pareil se règle par les BID. (ou , éventuellement, un référendum)
- Favoriser l’installation des jeunes diplômés sur des exploitations viabilisées (350 dossiers en attente).
réponse révolutionnaire égalitariste : Et puis quoi encore ? A bas le favoritisme envers les diplômés : RÉVOLUTION ANTIFORMOISE !
- Protection du patrimoine écologique de la Guadeloupe (forêt, mangrove,…)
réponse révolutionnaire égalitariste : Ceux qui le veulent présenteront des projets et demanderont des financements. En BID
- Arrêt de toutes spéculations immobilières et de la discrimination privant les Guadeloupéens du droit à l’accession à la propriété dans leur pays.
réponse révolutionnaire égalitariste : NON ! NON et NON ! A BAS TOUTE LA PROPRIÉTÉ IMMOBILIÈRE ! NON AU CHAUVINISME DES CRETINS !
- Arrêt d’implantation de nouvelles stations services
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : les BID décideront !
- Arrêt de l’implantation et de l’extension des grandes surfaces
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : les BID décideront !
- Arrêt définitif du projet d’implantation d’un circuit automobile « Vigie Gate » à Anse Bertrand.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : ceux qui auront de quoi payer la taxe carbone sur leur quota pourront faire mumuse le dimanche : il suffit d'exiger qu'ils provisionnent leur quota.
- Publication de tous les baux passés par les collectivités locales avec des particuliers et/ou des structures privées, à propos de la mise à disposition des terres achetées par ces dites collectivités
réponse révolutionnaire égalitariste : Transparence totale en économie.
Un développement équilibré du territoire
Rééquilibrage des territoires pour harmoniser l’organisation, la complémentarité et la répartition des activités sur l’ensemble du pays.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : ce sont les citoyens qui doivent décider.
- Renforcement de pôles secondaires complémentaires aux pôles principaux (Région Pointoise et Basse Terre).
réponse révolutionnaire égalitariste : Non au bureaucratisme.
- Redynamisation des bassins de vie par le développement économique d’activités de terroir (exemples : agro-transformation, pêche…).
réponse révolutionnaire égalitariste : Non aux planificateurs bureaucratiques.
- Dynamiser et valoriser les îles en s’appuyant sur leur identité culturelle.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : si des habitants veulent un club de bourrée auvergnate ou un bagad quimperrois, ils ont autant de légitimité que les autres !!!
- Redynamiser les quartiers et les bourgs susceptibles de développer l’emploi de proximité.
réponse révolutionnaire égalitariste : Et pourquoi donc ? Ce seront les BID qui décideront !
Les infrastructures
Dynamiser l’habitat social au travers d’un recensement des besoins égalitaire et concerté (Région – Etat- Mairie).
réponse révolutionnaire égalitariste : ABOLITION DE LA DIFFERENCE DES HABITATS et mise aux enchères. La totalité de l'habitat sera « social ».
- Réaliser un recensement des besoins en logements, établissements scolaires, crèches, équipements sportifs, maisons de quartier afin d’y pourvoir par-delà toute prétention politicienne et électoraliste.
réponse révolutionnaire égalitariste : Si quelqu'un se propose pour faire cette étude, il n'y a pas à légiférer.
- La création d’une pépinière artisanale et agricole qui serait la vitrine de nos produits du terroir
réponse révolutionnaire égalitariste : Non au chauvinisme commercial.
- Le développement urgent de réseaux de transport secondaires : maritime, inter-iles, intercôtiers..
réponse révolutionnaire égalitariste : BID
- Mise aux normes parasismiques de tous les établissements et infrastructures publics (écoles, hôpitaux, ponts…)
réponse révolutionnaire égalitariste : BID : les citoyens des autres iles auront à cœur de financer vos besoins.
- Arrêt du projet d’implantation du port en eaux profondes.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non : BID ! (sous réserve de catastrophe écologique prouvée et vote de référendum télématique)
9 - CULTURE (KILTI)
Prise en compte dans la programmation des medias de la langue et de la culture guadeloupéenne par la présence de représentants des associations culturelles dans les conseils d’administration.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non. Pas de favoritisme associatif.
- Favoriser le développement d’entreprises et associations d’insertion culturelle.
réponse révolutionnaire égalitariste : Non au favoritisme.
- Réhabilitation des lieux de mémoire populaire par l’adressage (non a lari).
réponse révolutionnaire égalitariste : Qui le veut présente un projet de musée et demande un financement.
- Création d’un institut culturel « Papa Yaya » à Capesterre Belle Eau.
réponse révolutionnaire égalitariste : BID
10 - ARÉTÉ PWOFITASYON
Rachat par les Collectivités du patrimoine foncier de Kalenda en vue de la création d’une unité hôtelière de luxe et du reclassement des salariés licenciés d’Anchorage et Kalenda.
réponse révolutionnaire égalitariste : RACHAT ? AUX VOLEURS ? AUCUN RACHAT ! CONFISCATION !
- Restitution du patrimoine (financier, mobilier et immobilier) des mutuelles liquidées en Guadeloupe.
réponse révolutionnaire égalitariste : Création d'associations citoyennes financées par BID. Elles loureront ce dont elles ont besoin.
- Dessaisissement de l’administrateur provisoire (M.BORGAT) du dossier des mutuelles.
réponse révolutionnaire égalitariste : DESSAISISSEMENT DE TOUS LES LARBINS DU CAPITALISME ET DE L IMPÉRIALISME.
- Domiciliation des paiements de France Télécom, EDF…, dans les banques installées en Guadeloupe.
réponse révolutionnaire égalitariste : SUPPRESSION DES BANQUES.
- Poursuites pénales pour les infractions relevant d’abus de position dominante, d’entente illicite et de publicité mensongère.
réponse révolutionnaire égalitariste : A BAS LE CAPITALISME... TOUT ENTIER ...
- Poursuite contre les Responsables des massacres de mai 67 à Pointe à Pitre et réparation des préjudices aux victimes et ayant-droits.
réponse révolutionnaire égalitariste : Poursuite mais pas de dommages et intérêts pour les ayant droits. Prises en charge médicale pour tous. La vie ne se monnaye pas. Ni la santé.
- Transparence et baisse des coûts des services et des taux pratiqués par les banques et par les établissements de crédit.
réponse révolutionnaire égalitariste : SUPPRESSION TOTALE DU CRÉDIT DE LA BOURSE ET DES BANQUES
- Priorité et facilité d’accès au marché et aux aides publiques pour les entreprises Guadeloupéennes.
réponse révolutionnaire égalitariste : COCORICO DES CRÉTINS CHAUVINS !!!
- Arrêt des abominations à l’encontre des travailleurs étrangers.
réponse révolutionnaire égalitariste : TROUPES FRANÇAISES HORS D'AFRIQUE ! JUGEMENT DES CRIMINELS ANTILLAIS infiltrés en Afrique grâce à leur apparence !
- Résolution de tous les conflits en cours.
réponse révolutionnaire égalitariste : SUPPRESSION DE TOUTES LES CLASSES EXPLOITEUSES !
Peuple de Guadeloupe, ouvriers, paysans, artisans, retraités, chômeurs, entrepreneurs, jeunes, LIYANNAJ KONT PWOFITASYON est notre construction, notre idée, notre outil, notre conscience.
Liyannaj kont pwofitasyon c’est nous !!! An nou bay lanmen pou ba’y sans é pouvwa…
Que partout dans les bourgs, les villes, les campagnes, le peuple envahisse les rues !!
Nou péké konstwi on sosyété nèf si nou rété anba dominasyon é pwofitasyon kapitalis é kolonyalis.
La Gwadloup sé tan nou, La Gwadloup a pa ta yo, Yo péké fè sa yo vlé an péyi an-nou
LA liste des syndicats du collectif Liyannaj kont pwofitasyon : ADIM - AFOC – AGPIHM - AKIYO – AN BOUT’AY - ANG - ANKA – ASSE - ASS.AGRICULTEURS DU NORD BASSE-TERRE – ASS.LIBERTE EGALITE JUSTICE - CFTC - CGTG – CNL - COMBAT OUVRIER – COMITE DE L’EAU - CONVENTION POUR UNE GUADELOUPE NOUVELLE – COPAGUA – CSFG - CTU – ESPERANCE ENVIRONNEMENT – FAEN SNCL - FO – FSU – GIE SBT - KAMODJAKA - KAP Gwadloup - LES VERTS - MADICE – MAS KA KLE - MOUVMAN NONM - PCG – SGEP/SNEC/CFTC - SOS B/Terre ENVIRONNEMENT - SPEG - SUD PTT GWA – SUNICAG - SYMPA CFDT - TRAVAYE é PEYIZAN - UDCLCV - UIR CFDT – UNSA - UGTG - UPG - UPLG - UMPG – VOUKOUM.

Écrit par : YanickToutain | 17/02/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu