Avertir le modérateur

08/02/2009

Le NPA à contre-courant

Qui a mobilisé le 29 janvier ? Qui s’apprête à le faire de nouveau ? Dans sa résolution politique, le NPA n’avait pas du tout envisagé que la mobilisation de quelque 2 millions de salariés passe par les syndicats. Pas étonnant, hormis chez les enseignants, le NPA comme feu la LCR cultive une telle extériorité au mouvement ouvrier qu’il est bien incapable d’en saisir les rythmes de mobilisation et les capacités à réagir. Le NPA traîne il est vrai le vieil héritage trotskiste qui a trop souvent regardé le mouvement syndical comme un ennemi, prétextant sa prétendue « intégration à l’appareil d’Etat ».

Il faut quand même savoir que dans les premières moutures des textes d’orientation on opposait systématiquement le mouvement syndical définitivement « passé de l’autre côté », comme l’avait dit un camarade de Pessac lors d’une rencontre des salariés du NPA, au « mouvement social ». Je sais bien comment on va se tirer de cet embarras. On mettra ce sursaut sur le compte de la « pression des masses ». Sauf qu’il n’y avait pas de pression et que c’est l’accord unitaire « au sommet » qui a déclenché cette « radicalisation » et surement pas l'agitation de l’extrême-gauche.

La question d’un cavalier seul du NPA aux Européennes participe de la même fausse analyse. Le NPA va faire le choix d’y aller seul, à contre-courant de ce qu’espèrent de nombreux travailleurs, chômeurs, retraités. Le prétexte s’est d’obtenir un accord qui aille bien au-delà des Européennes et qui inclut la non-participation à toute forme d’alternative avec le PS. Lors du référendum contre le TCE, cette clause n’existait pas. Et pour cause, elle aurait exclu les électeurs et les militants du PS qui s’étaient déterminés pour le « non ». Mais pendant qu’il y est, le NPA devrait mettre dans son accord le nécessaire ralliement à la révolution de tout partenaire potentiel. Et pas à n’importe quelle hypothèse : la sienne.

Conçu à l’origine pour être le creuset large d’une fédération de courants anticapitaliste, le NPA se recroqueville sur une orientation sectaire et donc excluante. Une fois de plus le trotskisme aura montré ses limites et gâché une belle occasion de construire autre chose que ce parti « groupie ». Mais le retour de bâton viendra, tôt ou tard.

Commentaires

Socialistes du 21e siècle, bienvenue au club !

« Socialistes du 21e siècle, bienvenue au club » pourraient dire Henri Weber ou Gérard Filoche.
Car l’évènement est historique.
Le congrès du NPA a tranché.
Mine de rien et malgré tous les débats communistes, révolutionnaires, libertaires sur la société idéale future, les communistes révolutionnaires du XXe siècle sont devenus des socialistes du XXIe siècle.
Ce n’est pas rien.
La faucille et le marteau de « l’ouvrier et la Kolkhozienne » sont abandonnés.
Retour à la case départ du bon vieux socialisme.
De quoi se faire retourner Trotsky, bolchévique léniniste, dans sa tombe.
Peu importe le nom, ce qui compte c’est le fond révolutionnaire qui demeure, diront les orthodoxes. Peut être.
Mais en tout cas « socialistes du 21e siècle », cela va être difficile à expliquer que cela n’a rien à voir avec les socialistes, tendance officielle.
Les mots ont leurs sens symboliques.
Le NPA est donc socialiste.
Et c’est tant mieux.
La seule perspective du NPA est de gagner à son programme anticapitaliste l’ensemble des socialistes, qu’ils soient au PS, au Parti de Gauche, chez les verts, ou nulle part.
Le « champ politique » (au sens que lui donnait Bourdieu) du NPA est bien devenu celui du socialisme. Le NPA en constitue, en toute indépendance, sa tendance anticapitaliste radicale, issue du communisme révolutionnaire.
Plus rien ne s’oppose à l’unité dans l’action concrète et dans le pluralisme de toutes les tendances du socialisme et de toute la gauche.
En attendant la fin du capitalisme,
Tous ensemble, tous ensemble, grève générale pour la justice sociale !

Écrit par : dominique | 08/02/2009

Bonjour

Je ne parviens pas à comprendre ce que vous voulez réellement.
J'ai lu que vous ne vouliez pas être "trotskyste".
Etes-vous pour des soviets ?
Formés de délégués révocables ?
Voulez-vous combattre le chômage, par la mise en place d'un gouvernement révolutionnaire anti-chômage embauchant 5 millions de personnes ?
Voulez-vous IMMEDIATEMENT retirer d'Afrique les troupes impérialistes ?

Voulez - vous que les pollueurs qui émettent plus que leur QUOTA mondial soient contraints de payer une taxe carbone aux plus pauvres ?

Je n'ai pas trouvé les réponses à ces questions - d'un programme immédiat - sur votre blog.
Je les lirai avec intérêt.
Merci.
Salutations égalitaristes
(égalitariste = 1000 euros pour tous les Terriens)

Écrit par : Yanick Toutain (ex Elkine LCR 19731982) | 09/02/2009

" Une fois de plus le trotskisme aura montré ses limites et gâché une belle occasion de construire autre chose que ce parti « groupie ». "

Le trotskisme n'a rien à voir avec cette orientation de contournement des organisations traditionnelles du mouvement ouvrier. Le trotskisme, c'est la lutte pour le front unique ouvrier, les comités de grève élus par des AG unitaires, la lutte pour le gouvernement ouvrier, pour mettre dehors Sarkozy par la grève générale sans attendre 2012...

Trotsky, dans ses écrits sur l'Allemagne, aimait à répéter que l'essence pratique du bolchevisme était "marcher séparément, frapper ensemble".

On en est loin ici, avec un parti dont le programme minimum est celui "des luttes, des luttes" (cf la couverture du dernier numéro de Rouge qui réussit à publier une photo de masse dépourvue de toute banderole ou pancarte d'une orga existante). Et dont le programme maximum n'est même pas défini, il est seulement en phase d'élaboration.

Au moins, les réformistes d'antan avaient non pas "un tiens vaut mieux que deux tu l'auras !" mais bien deux programmes, ici, on a deux embryons de programmes...

Et puis Besancenot n'a jamais raté une occasion de dire qu'il préférait Guevara à Trotsky, rendons-lui au moins justice de le croire sur ce point !

Écrit par : APS | 10/02/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu