Avertir le modérateur

04/02/2009

Le NPA a-t-il une attachée de presse au Monde ?

Sylvia Zappi, que je ne connais pas personnellement (je l’ai eu une fois au téléphone), me cite dans son dernier article consacré au congrès de dissolution de la LCR. Et me voilà affublé du titre de « vrai trotskiste », alors même que je n’ai toujours refusé le trotskisme et tous ses avatars depuis que je milite, c'est-à-dire en gros quarante ans. Que j’ai été membre de cette organisation entre 1968 et 1986, puis de nouveau à partir de 2005, ne change rien à l’affaire. Ma démission en 1986 était sur les mêmes thèmes que ceux qui me font refuser radicalement aujourd'hui l’orientation du NPA. En 1986, je souhaitais déjà que l’on abandonne le « trotskisme » ; je le souhaitais plus ardemment encore aujourd’hui. Or à quoi assistons-nous, sinon à la reconduction de cette même et vieille ligne politique, mais cette fois-ci, camouflée.

C’est d’ailleurs là où ça devient gênant pour la journaliste du Monde, puisque tout l’article ne sert qu’à une seule chose : accréditer l’idée que la création du NPA c’est l’abandon du trotskisme, du moins sa variante LCR, le POI et LO en proposant d’autres. Or si l’on se donne la peine de jeter juste un œil sur les différentes orientations de la LCR et de les comparer avec celle du NPA, on est frappé par le fait qu’il s’agit toujours de la même orientation : « réussir mai 68 », contourner, déborder, le « vieux » mouvement ouvrier et lui opposer un « mouvement social » fantasmé.

Mais ce n’est pas tout, la petite clique qui dirige ce « processus constituant » entend bien nous enfoncer dans la tête que la LCR sera minoritaire dans le NPA et à sa direction. Ce sera vrai formellement, mais en réalité on retrouvera les mêmes à la manœuvre, c'est-à-dire la garde rapprochée de Besancenot, plus les anciens dirigeants de Voix des travailleurs et de la Fraction-L’Etincelle, deux scissions de LO. Il est donc assez marrant de trouver dans l’article, cette remarque : «  On y retrouve bien une poignée d'anciens de Lutte ouvrière ». Zappi oublie de préciser : « à la direction. »

Dernier élément. Zappi note ceci : « Le changement est visible : le profil militant a changé ; plus révolté et moins "intello". » C’est vrai, à cette différence près que ce ne sont plus des militants, mais des adhérents ; qu’ils n’ont aucune culture politique de ce qu’est le mouvement ouvrier, le syndicalisme et la lutte de classe, y étant pour la plupart extérieur. C’est en effet un changement de taille mais qui consacre la transformation d’une petite organisation gauchiste qui avait quelques attaches dans le mouvement ouvrier grâce au travail personnel de certains camarades, en petite force électorale qui tente une OPA sur l’électorat à la gauche du PS.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu