Avertir le modérateur

14/01/2009

Le NPA, un parti-téléthon

A moins d’un mois du 1er congrès du NPA, où en sommes-nous ? Plus de 10.000 adhérents espérés, 6.000, tout au plus, au final. Une orientation qui fait le pari d’une « explosion sociale » qui n’arrive pas (mais quand on la foi du charbonnier, on ne craint rien), qui contournerait le « vieux » mouvement ouvrier en crise - qui « hypothèque » selon les rédacteurs des textes « toute possibilité de mouvement d’ensemble »-, qui mise tout sur un « mouvement social » imaginé, fantasmé, qui rejette avec mépris les alliances. Lourd bilan.

On nous dira que c’est un processus comme on n’en a jamais vu dans « toute l’histoire du mouvement ouvrier », preuve en est que la LCR va se dissoudre et que les textes fondateurs ont été débattus et amendés dans les 400 comités pour arriver à un consensus à plus de 90 %. Quelle bonne blague ! Les 500 amendements au total, ne seront même pas lus par 80% des adhérents (Seulement 50% des « encartés » participent aux réunions), et la plupart ne seront pas votés, car il faudrait plusieurs jours ne serait-ce que pour les lire et les présenter.

La dissolution de la LCR ? Parlons-en ! A ce congrès on va porter à la discussion une éventuelle adhésion du NPA à la… 4e internationale, pour le prochain congrès dans deux ans. Mais comme l’orientation, déjà acquise, est celle de la LCR depuis 40 ans, ça ne posera aucun problème. Petite escroquerie de « trotskistes » qui ont, finalement, tout appris de leurs frères-ennemis en manipulation : les « staliniens ».

Quel avenir pour ce parti ? Celui d’une petite force électorale qui engrangera les votes protestataires comme on enfile les perles. Quel bénéfice pour le mouvement social ? Pas grand-chose. Mais le mouvement social n’a pas besoin d’un tel parti. D’ailleurs combien de militants syndicaux ouvriers, de militants du mouvement associatif radical (alter, écolo, antilibéraux…) ont-ils adhéré à ce parti ? Dans la région Poitou-Charentes, aucun ! Il est vrai qu’il est difficile d’intégrer une formation politique où l’on affiche un profond mépris pour le « vieux » mouvement ouvrier, où les syndicats sont presque vus comme des ennemis et dont on en arrive finalement à nier l’utilité. Quant à l’écologie il y a l’alibi Jemar. L’arbre qui cache la forêt.

Le NPA se veut « le parti des luttes ». Mais ce parti ne dirige aucune lutte et n’en dirigera aucune à ce train là. Même dans la jeunesse scolarisée, il reste une formation marginale. Comment, pour des jeunes, adhérer à un parti où les retraités représentent 15% des effectifs, où la moyenne d’âge est assez élevée, où les enseignants sont légions. Mais il est vrai que ce n’est pas mieux ailleurs. Le NPA sera-t-il la dernière occasion perdue de construire une force politique anticapitaliste conséquente ? Pour qu’il n’en soit pas ainsi, il est nécessaire d’y amener du sang neuf, non contaminé par la maladie sénile d’un gauchisme décidément indestructible. Ce sang neuf ne peut venir que du mouvement ouvrier, le vieux, comme le nouveau. Demain ? Espérons-le.

Commentaires

cher camarade

Je crains fort qu'une fois de plus ces pronostics assez sombres sur l'avenir immédiat du NPA ne s'avèrent justes.
J' ajoute au sujet de la désaffiliation à la IV internationale, que la dernière Direction Nationale de la LCR s'est donné le droit pour celles et ceux de ses membres qui participent aussi aux instances internationales, de continuer de le faire; tandis que les militants de la LCR, garderaient, s'ils le souhaitent, le privilège d'en redevenir membre... à titre individuel (sic) !

Pourtant, tout militant(e) de l'ex-LCR qui le souhaite devrait pouvoir il me semble rester affilié de plein droit, sous une forme qui pour avoir un sens ne peut être que collective et unifiée, pas individuelle et isolée !
Tout militant(e)s qui le souhaite devrait pouvoir désigner ses délégués et ses représentants au congrès international de 2010, et dans les instances qui en sortiront. Cette alternative élémentaire, respectueuse des militants, formulée dans le même esprit, en deça même de ce que je viens de dire, a bien été proposée, mais rejetée en bloc, suivant les même désespérantes lignes de clivage fractionnelles...

Écrit par : Jean-Marc Borel | 15/01/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu