Avertir le modérateur

26/09/2008

Leur crise et la nôtre

Ecoutez les ! C’est un peu comme si Sarkozy leur avait enlevé le pain de la bouche. Depuis des mois ils ne parlaient que d’eux. Pendant ce temps la récession pointait son nez et ça commençait à sentir vraiment mauvais du côté des grands organismes financiers de crédit de Wall Street, mais tout à leur petite cuisine interne, la préparation de leur congrès, les dirigeants socialistes n’avaient qu’un seul sujet de conversation : qui serait en novembre candidat au poste de 1er secrétaire ?  Et Sarkozy, qui n’avait soufflé mot depuis des semaines sur cette crise qui ruinait définitivement tous ces plans de relance, parla.

 

L’avocat d’affaires, l’ami des grands patrons du CAC 40, l’ancien ministre de l’économie et du budget, fut égal à lui-même. Démagogue en diable, fustigeant les pervertis d’un système libéral dont il vantait hier encore les vertus, dédouanant le capitalisme de toute responsabilité (« le capitalisme ce n’est pas ça ! »), le Président promit de continuer comme avant. Pas un mot sur les plan de licenciements de Renault, sur la remontée fulgurante du chômage, sur ces ouvriers qu’ils avaient tant flattés il y a un peu plus d’un an, jetés aujourd’hui à la rue comme des malpropres par ces patrons bien français, ces capitalistes anonymes dont la faillite n’a strictement rien avoir avec l’éclatement de la bulle financière d’outre atlantique.

 

Et pour cause. Sarkozy a pratiqué là un détournement de crise. « Cette crise nous est imposée, je n’y suis pour rien, il va falloir faire des sacrifices ! » La ficelle est un peu grosse, mais il ne lui restait plus que ça. Alors Sarkozy y est allé de bon cœur, justifiant ainsi une politique d’austérité qu’il avait depuis des mois tentée de dissimuler. 

 

Et cet aveu réveilla les socialistes de leur torpeur. Sacrés socialistes ! Contraints désormais de « gauchir » leur propos, à quelques semaines de leur congrès. Voilà qui ne va pas arranger leurs affaires. Ils ne leur restent plus qu’à désigner Hamon au poste de 1er secrétaire et Emmanuelli comme candidat à la présidentielle.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu