Avertir le modérateur

31/08/2008

Et bien … disparaissez !

Ségolène Royal a trouvé la bonne formule concernant l’avenir de son parti : qu’ils disparaissent ! Le PS revendique quelque 200.000 adhérents. Mais où sont-ils en dehors des sphères du pouvoir, municipal, départemental, régional ? Car tel est bien le seul objectif des socialistes : occuper le pouvoir. Et peu importe si c’est pour ne rien en faire car c’est d’abord à eux, égoïstement, qu’ils pensent quand ils s’agitent, se congratulent, complotent ou banquettent, comme hier à La Rochelle.


En cela ils ressemblent en effet de plus en plus à ces radicaux-socialistes de la IIIe république, la « gauche » de l’époque, quand les socialistes, tout juste unifiés, représentaient pour des millions d’ouvriers et d’employés, la force montante, l’espoir, l’avenir. Les « radicaux » n’ont pas survécu à la guerre. Les « socialistes » survivront-ils à leurs querelles intestines ? C’est en effet tout ce qui leur reste. La Ve république ayant concentré tous les pouvoirs dans un seul poste, la présidence de la république, sans la conquête de la magistrature suprême tout le reste n’est qu’accessoire.

C’est bien pourquoi, pour les « socialistes », les temps sont durs. Un seul poste pour cinq ou six postulants, tous ou presque au coude à coude, avec le même projet et surtout le même soucis : comment devenir majoritaire sachant qu’une majorité des voix populaires vous font défaut et qu’il faudrait, pour les regagner, changer radicalement de politique et qu’on ne le veut pas.

Bayrou leur a rappelé les termes de l’équation : « si les socialistes veulent revenir au pourvoir, ils ne pourront le faire sans moi ! » Il n’est pas certain que cela suffise. On a vu comment, en Italie, une telle alliance a précipité la défaite de la « gauche », mais c’est pourtant leur seule marge de manœuvre. Pour la « gauche » du PS (Fabius, Emmanuelli, Hamon) les dès sont jetés. Son ralliement à Aubry, l’une des postulantes à la candidature à la candidature, résonne comme un aveu. Martine Aubry, qui a accueilli à Lille le MoDem dans sa majorité municipale.

22:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Le socialisme français est donc dans l'impasse.
Nous sommes donc condamnés à 9 ans de Sarkozisme au minimum ?

Écrit par : kessy007 | 04/09/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu