Avertir le modérateur

10/03/2008

Petite victoire pour la « bourgeoisie rose »

Plus que les prolos, les bobos fournissent une base fiable au PS. La gauche s’embourgeoise : elle en tire le bénéfice. " Laurent Joffrin, dans Libération, a eu effectivement le mot juste. Et bien évidemment il se réjouit d’une telle évolution. Sauf que cette victoire, bien timide, des socialistes repose la question de l’avenir de la " gauche " dans ce pays. Car cette gauche là, celle qui s’embourgeoise, si elle peut être une alternative à la droite dans cette démocratie confisquée par certaines catégories sociales qui tirent tout profit du capitalisme libéral, ne peut être à l’évidence une solution politique pour les couches populaires, celles qui en souffrent.

Nous verrons d’ailleurs bien dans quelques jours comment les ouvriers et les employés ont voté. Ou plutôt dans quel pourcentage ils n’ont pas voté, préférant revenir à l’abstention comme ils l’avaient fait depuis une vingtaine d’années. Mais nul doute que l'on soit retourné aux chiffres de participation d'avant 2007. La participation à ces élections est en effet légèrement inférieure à celle de 2001 et très faible en particulier dans les quartiers populaires, ces quartiers qui avaient massivement voté Royal à la présidentielle.

Nous analyserons également, dans le détail, la progression (parfois très importante comme à Clermont-Ferrand ou à Sotteville les Rouen où ces listes obtiennent autour de 14 %) des listes soutenues par la LCR. Certes le parti d’Olivier Besancenot ne s’attendait pas à un miracle, mais en présentant ou en soutenant (avec le concours d’antilibéraux ou de communistes locaux) quelque 200 listes, c’était un premier test grandeur nature pour envisager la construction à terme d’une véritable force d’opposition, anticapitaliste, radicalement écologiste et féministe.

Cette analyse, nous serons les seuls à la faire. Pour le PS, le PC et les Verts c’est un tout autre objectif qui est visé. L’alliance ou non avec le MoDem est en effet très clairement devenu l’enjeu. Ce qui confirme que l’avenir d’une gauche d’opposition n’est plus dans sa recomposition mais dans la reconstruction d’une autre gauche, sans le PS et ses alliés.

1er bilan (sur 200 villes)

Nos listes dépassent les 5 % dans 109 villes et les 10% dans 29. Nous avons d'ores et déjà 71 élu(e)s.

Lu dans Le Monde

"La LCR a tenté et réussi "de bonnes petites percées", comme le remarquait son porte-parole, Olivier Besancenot, dimanche 9 mars. Avec ses listes "100 % à gauche", l'organisation trotskiste a obtenu des scores inattendus dans un certain nombre de villes moyennes. Ainsi, à Quimperlé (Finistère), la liste LCR atteint 15,2 %, à Sorgues (Vaucluse), 15 %, 14,8 % à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime), 13,8 % à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), 10,8 % à Foix (Ariège), 10 % à Bar-le-Duc (Meuse), ou à 8,9 % à Brest (Finistère).

"Ce sont d'excellents résultats, qui montrent la justesse de notre stratégie d'indépendance vis-à-vis de la gauche institutionnelle", assure Guillaume Liégard, membre de la direction nationale. Les résultats sont plus modestes dans les banlieues où l'enjeu gauche-droite était important, ainsi que dans les villes PCF.

La LCR, qui a appelé à la création d'un "nouveau parti anticapitaliste", va se sentir confortée dans son projet de lancer seule la construction d'un pôle "100 % indépendant". "L'exaspération vis-à-vis des politiques nationales a profité à la gauche et à la gauche de la gauche", analyse M. Besancenot. Reste à savoir si ces listes vont se désister à gauche pour le second tour. "On n'a pas l'habitude de jouer la politique du pire mais on attend les discussions avec le PS", lâchait-on, dimanche soir, au siège à Montreuil."

"Oukases" du PS contre la fusion avec ses listes.

PARIS, 11 mars 2008 (AFP) - A quelques heures de la clôture des listes pour le second tour des municipales, la LCR a dénoncé mardi le refus du PS d’accepter une fusion avec ses listes dans nombre de ville où elle a obtenu plus de 5%. "En vue du deuxième tour, les oukases du PS vis-a-vis des listes soutenues par la LCR en vue d’une fusion démocratique se multiplient", affirme le parti d’Olivier Besancenot dans un communiqué. "A Toulouse mais aussi dans plusieurs autres villes - Amiens, Nancy, Clermont, Brest, etc. - le PS a refusé notre proposition de fusion", souligne Pierre-François Grond, responsable des élections à la LCR.

La multiplication de ces refus montre, selon lui, qu’il y "une consigne nationale" du PS à ce sujet. "Plus surprenant, selon lui, le PCF a également refusé la fusion à Saint-Denis et à Choisy-le-Roi". Olivier Besancenot va tenir une conférence de presse en début d’après-midi pour dénoncer cette situation avant la clôture des listes à 18H00. Sur les 200 listes présentées ou défendues par la LCR, 109 ont obtenu plus de 5%, dont certaines plus de 10%. La LCR, qui revendique une ligne "d’indépendance" vis-à-vis du PS propose une "fusion technique" qui "écarte toute perspective d’accords de gestion, de vote du budget, de participation à la majorité municipale". En revanche, les élus LCR voteraient "les mesures qui leur sembleraient "aller dans le bon sens". A Toulouse la tête de liste PS Pierre Cohen a refusé une telle fusion expliquant qu’il souhaitait réunir "une majorité unie et solidaire".

Commentaires

Les français ne connaissent pas l'histoire et surtout n'en retiennent aucune leçon .
Que dire du parti socialiste .... parti de gauche ? c'est de la supercherie manifeste .
Il suffit de regarder les leaders et associés pour voir qu'ils sont loin des préceptes du socialisme (il suffit de lire ou relire Pierre Leroux précurseur du véritable socialisme ) rien à voir avec Max et Engels qui ne sont que de pales copieurs .

Sans les communistes , les socialistes ne pourraient prétendre à aucune victoire , c'est vraiment incroyable de voir ainsi les frères ennemis aussi liés et cela peut être observé depuis le congrés de Tours en 1920!!!!!!!!!

en conclusion , l'utopie à encore de beaux jours à vivre , nous vivons un véritable marché de dupes .

Écrit par : leroux pierre Paris | 10/03/2008

Message pour christine Coulon et son équipe à Alençon . BRAVO et puis merci pour votre travail qui m'impressionne toujours!

Écrit par : jaunot | 10/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu