Avertir le modérateur

22/01/2008

"Vive la crise", qu'ils disaient

Les thuriféraires du capitalisme ont réponse à tout. Marc Fiorentino, président fondateur d’Euroland Finance livrait sans sourciller dans Libération du 21 janvier son analyse de la crise boursière en ces termes : « Je crois que l’on est en fin de crise et que nous vivons les derniers jours de baisse. Il y a un diction qui dit «il est temps d’acheter quand il y a du sang sur les murs». Aujourd’hui, il y a du sang et de la panique, donc les gens vont réinvestir et les marchés vont repartir à la hausse. Pour autant, je pense que l’on s’inscrit dans une longue période baissière, avec des hausses et des chutes brutales. »

Et pour bien montrer que lui ne paniquait pas, lorsqu’on l’interrogeait sur l’efficacité du plan Bush pour calmer les marchés, il poursuivait : « Rien ne va et rien ne peut stabiliser les marchés. Ils vont se stabiliser tout seuls. Le phénomène de purge auquel nous venons d’assister est en ce sens salutaire. » Salutaire ! Belle illustration de l’égoïsme criminel du capitalisme. Pour que le système survive et prospère, rien ne vaut, après quelques excès, une bonne petite crise pour vous remettre d’aplomb. Et peu importe les dommages collatéraux. Marc Fiorentino n’y va d’ailleurs pas par quatre chemins : « La crise actuelle va permettre de découvrir beaucoup de choses sur les pays émergents, notamment la Chine, sur lesquels nombres ont spéculé. Ces pays sont en surrégimes, gonflent les cours des matières premières. J’espère sincèrement un krach en Chine. C’est ce qui pourrait arriver de mieux pour tout apurer. » L’ouvrier et le paysan chinois paieront !

Ça me rappelle le fameux « Vive la crise ! » de Libé en 1984. Le journal, qui était alors au mieux de sa forme, se réjouissait avec gourmandise de la fin des trente glorieuses et humait avec délectation le vent nouveau du libéralisme qui nous venait d’outre-Atlantique. Au cours de cette période, dont nous ne sommes toujours pas sortis, Libération faillit y laisser sa peau. Comble d’ironie, c’est l’ancien directeur de la rédaction responsable de cette « une » provocatrice, qui est aujourd’hui dans le fauteuil du chef charismatique d’alors.

Quant à nous, pauvres pékins, nous avons vu nos acquis rognés, notre travail précarisé, nos vies bouffées par l’angoisse du lendemain. Et ce n’est pas fini. Aujourd’hui il paraît que le krach ne serait qu’une fausse alerte. Mais ce n’est que partie remise. Une crise peut en cacher une autre, et une autre encore. Avec le capitalisme, la fuite en avant est sans fin.

Le 23, finalement ça ne s'arrange pas : "Les Bourses européennes clôturent en forte baisse, Wall Street continue de chuter. " (Le Monde)

Commentaires

Sauf que pour la grande majorité des chinois, cette crise n'aura aucune conséquence sur leur porte monnaie... cela va plutôt faire mal à pas mal de spéculateurs, et c'est déjà pas mal!

Sinon, blague à part, ce n'est pas le capitalisme le probleme, mais le liberalisme economique de ces dernieres années (depuis Reagan au fait), doublée d'une (non)-gouvernance mondiale consternante, où les americains ont par défaut les manettes, et les europeens/asiatiques obligés de suivre.

Écrit par : polimo | 23/01/2008

"Quant à nous, pauvres pékins, nous avons vu nos acquis rognés, notre travail précarisé, nos vies bouffées par l’angoisse du lendemain."

Ben oui, parce qu'on a rien compris, qu'on n'est pas modernes comme Attali (ni des moutons remarquez), et qu'on l'a bien cherché avec nos revendications archéos, nos modes d'action datant de Mathusalem, et nos projets d'avant-hier...

Il semblerait tout de même que le lièvre soit plus gros que le petit trader aux doigts agiles sous la perte de la SG. Certains commencent à le soulever.

Écrit par : juliette dze | 24/01/2008

Salut Gilles,
Tiens, cette vidéo du vieux Badiou : http://www.rue89.com/2008/01/26/alain-badiou-il-y-a-une-barbarie-sarkozienne

Écrit par : Tony | 28/01/2008

Vive la crise, ça dépend pour qui, et surtout qui paie l'addition ...

Écrit par : photo | 28/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu