Avertir le modérateur

20/01/2008

Sans-papier : "on aurait pu tous se mettre à pleurer"

Il paraît que les socialistes s’agitent beaucoup depuis quelques jours. L’odeur des élections les rassemblerait-elle ? On ne les retrouve cependant pas là où la gauche devrait être, massivement, pour soutenir les salariés licenciés de Kléber ou pour s’opposer à l’enferment des sans papiers " raflés " dans des centres de rétention.

Ma nièce y était, elle, à la manifestation organisée à Paris à l'occasion de la journée européenne contre l'enfermement des étrangers et pour dénoncer l'allongement à un an et demi de la durée de rétention. Voici le récit qu’elle m’en fait dans son mail :

Je suis allée à la manifestation des sans papiers hier à Paris. On a défilé de la Porte Dorée jusqu'au centre de rétention d'où je me suis vite tirée à la première charge policière ( Je ne suis toujours pas titularisée). Dans le cortège, syndicats et partis de gauche puis les collectifs de sans papiers (le 9ème très actif). J'ai croisé Besançenot... mais je me suis mise dans le cortège de la CNT puis SUD. Ça fait toujours froid dans le dos de voir des hommes en prison mais là si on se mettait à réfléchir à ce qu'on faisait : agiter les bras pour saluer des centaines de sans papiers emprisonnés, agglutinés derrière les barbelés, on aurait pu tous se mettre à pleurer. Je suis allée à ma première réunion RESF à B....., c'était drôle, il n'y avait, outre les familles de sans papier, que des vieux instits que j'aurais cru du temps de pépé Bob, pas un seul jeune. Les profs de mon âge à B.... sont dans tout autre chose que la lutte ou l'engagement, bien que très gentils, ils sont tous mariés avec des gosses, pensent à s'acheter un camping car et à se faire construire un pavillon. Je ne critique pas ça mais du coup je ne sais pas quoi leur raconter. Alors je n’ai pas trop de connaissance là-bas. La semaine prochaine, retour sur Paris pour la manif des fonctionnaires. Beaucoup de poste en moins cette année comme tu le sais, postes remplacés par des heures sup. Qui sont les cons qui acceptent de faire des heures sup ? 359 postes en moins dans l'académie pour la rentrée de septembre prochain. Déjà que cette Académie apparaît comme une zone sinistrée avec un manque de moyens énorme... Les gamins de ma classe me fatiguent, ils ont un peu du flan dans le cerveau, je leur parle "projet collectif", "prise d'initiative en groupe", "prise de parole" et "jugement critique", ils n'en ont rien à foutre. Ils ne pensent qu'à… A rien en fait. En revanche d'autres ont "caillassé" le collège pendant les vacances et cassés toutes les vitres, c'est "bonne ambiance" à la cité où je travaille. "

"Ni rire ni pleurer, mais comprendre "

Commentaires

Témoignage très intéressant.

Quand ces profs verront les propositions de Attali concernant leur évaluation par les parents, les élèves, les inspecteurs, un organisme indépendant, ils auront peut-être un sujet de conversation autre que leur futur pavillon.

Tout de même entre l'aliénation des uns et le "flan" dans le cerveau des autres, il faut une sacrée énergie à votre nièce et à tous ceux qui ne baissent pas les bras.

Sûr que toutes les évaluations de leur travail que leur promet Attali va arranger les choses...

Écrit par : juliette dze | 21/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu