Avertir le modérateur

10/01/2008

« Cabinet fantôme » et « gauche authentique »

Ils sont où les socialistes ? " Hier, c’était Josiane Balasko qui posait la question qui tue à gauche. Aujourd’hui c’est Noblecourt qui s’interroge dans Le Monde : " PS : comment incarner l'opposition ? " Parallèlement, Libération rendait compte hier d’un sondage LH2 qui classe Besancenot quatrième " meilleur leader de la gauche, au cours des années qui viennent avec 10 %, derrière DSK, Ségolène Royal et Bertrand Delanoë. Besanceot figurant même en troisième position, à 15 %, chez les sympathisants de gauche, doublant le maire de Paris ".

Rappelons le rapport de force : Le PS, 150.000 adhérents. La LCR, tout juste 3000. Mais il fait quoi au juste le porte-parole de la LCR pour mériter une telle place avec des moyens aussi faibles ? Et bien c’est très simple. Besancenot fait ce que ne font aucun des ténors, chefs ou sous-chefs du PS. C’est Libération qui parle : " Citant le baromètre BVA-Orange-L’Express, du 13 décembre , Jérôme Sainte-Marie, de BVA Opinion, observe que, parmi les 39 % de sondés qui lui sont favorables, 41 % jugent que Besancenot "défend les intérêts des gens comme moi " et 23 % répondent qu’il est le mieux placé " pour résister à Nicolas Sarkozy. " Et le journal poursuit : " selon François Miquet-Marty : résultat, le porte-parole de la LCR " incarne la gauche authentique " pour une partie de l’opinion et capte, outre un noyau dur d’extrême gauche, des sympathisants d’une " nébuleuse de la gauche antilibérale et des déçus du PS ou même des Verts ".

Vous vous souvenez peut-être qu’à la rentrée parlementaire Jean-Marc Ayrault, le président du groupe socialiste de l'Assemblée nationale, avait annoncé la création d’un " cabinet fantôme ", à l’image des deux partis dominants au Royaume uni qui lorsqu’ils sont dans l’opposition constituent un gouvernement bis, alternatif. Le plus drôle dans cette histoire, c’est que le " cabinet fantôme " des socialistes français est bel et bien aux abonnés absents. On ne sait qui y participe et encore mois ce qu’ils y font. Mieux chacun qui se croit une destinée au PS parle. A tort et à travers, mais jamais de l’essentiel. Oh, certes, un obscur du dit parti s’est quand même permis, l’autre jour à l’Assemblée, de mettre en garde le gouvernement à propos des 35 heures. Oubliant très certainement ce que la candidate à la présidentielle de son parti avait déclaré à propos des 35 heures durant la campagne. Et c’est bien pour ça qu’ils ne sont pas crédibles, les socialistes, ni sur les 35 heures, ni sur le pouvoir d’achat, ni sur l’immigration, ni sur les retraites. Et c’est bien pour cela qu’Olivier Besancenot leur dame le pion. Il ne suffit pas de parler haut et fort. Faut-il encore parler vrai !

Commentaires

Une petite précision . Même s'il est vrai que le rapport de force militant entre le PS et la LCR est nettement aujourd'hui favorable au PS (qui comprend beaucoup de miilitants "institutionnels" quand même) , on ne peut comparer les chiffres d'adhérents du PS et ceux de la LCR pour une raison : La LCR n'a que des militants (les sympatissnts ne sont pas comptabilisés et on ne peut adhérer aujourd'hui à la LCR sans être militant) alors que le PS que d'autre partis (PC ou autres) ont des adhérents qui ne militent pas et ne font pour partie d'ente eux que payer la carte. Le nouveau parti qu'annonce besancenot devrait permettre aussi à tous ces sympathisants qui ne veulent pas donner un temps important au militantisme de parti de trouver leur place et ce sera une bonne chose.

Écrit par : mojito | 11/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu