Avertir le modérateur

30/12/2007

L’année des « SANS »

Le mouvement de protestation des sans-papiers du centre de rétention du Mesnil-Amelot commencé le 20 décembre s'est étendu, samedi 29 décembre aux deux centres de rétention de Vincennes. Ces trois centres accueillent quelque 400 personnes. Dans la nuit de samedi à dimanche, les forces de l'ordre sont intervenues au centre de rétention de Vincennes pour faire rentrer dans leurs chambres des étrangers protestant contre leurs conditions d'arrestation et de détention.

Sans papiers, sans domicile fixe, sans logements, sans ressources, sans droits… il ne fait pas bon être " SANS " dans la France de Sarkozy. Les " SANS  ", c’est la face sombre de cette présidence tout en paillettes et en strass, qui ne jure que par et pour " le fric ". La France n’est pas une exception : voir la situation des Roms en Italie. Au Brésil, il y a les sans terre, aux Etats-Unis, des millions d’Américains sans couverture sociale.

Le " SANS " ne possède rien ; même sa vie ne lui appartient plus. La mer, ou le passeur, peut en disposer entre l’Afrique et l’Italie ou l’Espagne. Mais c’est aussi le paysan indien à qui on a vendu des semences génétiquement modifiées et qui devient dépendant, pour la première fois depuis des millénaires, d’une multinationale pour semer ; plus près de chez nous, c’est aussi le salarié qui n’a pas d’autre choix que de travailler 40, 41 ou 42 heures, voire plus, le dimanche ou les jours fériés aussi, selon le bon vouloir des actionnaires.

Durant les " trente glorieuses " on nous avait laissé entendre que le capitalisme, enfin assagi, allait pouvoir offrir à chaque homme sur terre sa part du gâteau. C’était le temps de l’Etat-providence, du " welfare state ". On est désormais bien loin de cette promesse. Dans les années d'après guerre, Hanna Arendt avait dit aussi que la figure du " réfugié " était devenue l’avant-garde de l’humanité. Les " SANS " occupent cette place aujourd’hui.

Commentaires

Il y avait des sans papiers ,des sans logis et des sans emplois avant Sarkozy et meme du temps ou les socialistes etaient au pouvoir (19 ans depuis 1981) ils n'etaient pas mieux traites qu'a ce jour. Et c'est bien Rocard qui a dit que la France ne peut acceuillir toute la misere du monde, ce qui est vrai. Cet article est trop militant et de ce fait n'a aucune objectivite. La societe ideale n'existe pas ,le communisme a été assez eloquant en la matiere, allez en Corée du nord ou a Cuba voir si l'on y est mieux qu'ici. S'il y a beaucoup de sans papier en occident c'est qu'ils y sont attires, ce n'est pas ver Cuba ouy la Corée du nord qu'ils vont. Arretez de dire n'importe quoi,c'est de la demagogie pure et simple et ce n'est pas credible

Écrit par : Samuel | 31/12/2007

Avec Sarkozy, c'est plus de merde moins d'argent à coup sûr. Rendez-vous en 2008.

Écrit par : ALLAIN JULES C@MMUNICATION | 31/12/2007

@samuel
Certes les "sans" ne datent pas d'aujourd'hui, mais aujourd'hui on les traque. Hier on se contentait de se lamenter comme ce pauvre Rocard sur une situation créée par un certain mode de développement qui produit des richesses mais exclut du partage certaines catégories de la population. Remarquez que les "sans" ne viennent pas seulement de l'étranger, mais on en produit ici même en revenant en arrière sur les acquis sociaux, ce que l'on appelle des "réformes", en réalité une récupération par le patronat de ce qui avait été obtenu hier par les luttes sociales.

Écrit par : Ajamais | 31/12/2007

J'ai évoqué ce scandale à 11:32 et 14:48 dans ma signature.

Pour Robert Castel, la marge incarne ce qui est en train de craquer au centre sans qu'on en ait toujours conscience. Ca me semble vrai.

Écrit par : juliette dze | 31/12/2007

comment voulez-vous être crédible avec des mensonges pareils !
vive staline , trotsky, besancenot, castro, kadafi!!
c'est quoi aujourd'hui être de gauche? raconter des bobards , faire croire qu'on a avalé le livre de la sagesse !

Écrit par : marsu | 31/12/2007

Parce que les SANS on été et sont mal traités, nous devons sur nos genoux affaiblits s'indigner et tourné la tête, car ce qui à été restera et c'est ainsi.
Il est indécent, utopiste, communiste, d'essayer de voir une vie meilleurs pour les SANS.
Fermons les yeux, les oreilles et la bouche, restons immobiles, le monde est tel qu'il est et avance vers ce vers quoi il doit avancer.
Le reste n'est que mensonges et propagande d'extreme gauche.
Nous n'avons plus de respect pour l'homme, nous n'avons plus envis d'avoir de droits ni de liberté, car ce poid pese plus que l'aservitude volontaire qui nous manque tant.

Kirua

Écrit par : kirua | 04/01/2008

Parce que les SANS on été et sont mal traités, nous devons sur nos genoux affaiblits s'indigner et tourné la tête, car ce qui à été restera et c'est ainsi.
Il est indécent, utopiste, communiste, d'essayer de voir une vie meilleurs pour les SANS.
Fermons les yeux, les oreilles et la bouche, restons immobiles, le monde est tel qu'il est et avance vers ce vers quoi il doit avancer.
Le reste n'est que mensonges et propagande d'extreme gauche.
Nous n'avons plus de respect pour l'homme, nous n'avons plus envis d'avoir de droits ni de liberté, car ce poid pese plus que l'aservitude volontaire qui nous manque tant.

Kirua

Écrit par : kirua | 04/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu