Avertir le modérateur

09/10/2007

L’effet boule de neige

Il y a l’affaire de l’amendement sur les tests ADN et le refus de l’hébergement d’urgence aux sans papiers ; les tiraillements entre les magistrats et leur ministre ; les écarts de langage (" Etat en faillite ", " le détail ") du Premier ministre, voire ses divergences de vue avec le Président quant à l’Etat du pays et les remèdes à y apporter ; le scandale d’EADS et celui du syndicat patronal de la métallurgie. Sur fond de croissance en berne et au moment précis où s’ouvrent des négociations décisives entre le gouvernement et les syndicats sur la fonction publique et les régimes spéciaux de retraite, toute cette accumulation de problèmes peut provoquer à plus ou moins long terme une première crise du régime.

On me dira qu’un pouvoir qui cherche à " réformer " vite et tous azimuts en mettant à profit le désordre régnant dans l’opposition, n’est pas à l’abri d’incidents de parcours. Il est vrai aussi que Sarkozy pense avoir tirer toutes les leçons de 1995. Il tient sa majorité d’une main ferme non sans quelques rappels à l’ordre ; il a " ouvert " son gouvernement à des personnalité de " gauche " ; surtout il a, en premier lieu (dès juillet), récompensé la partie la plus aisée de son électorat en multipliant les avantages fiscaux. Enfin, en faisant des immigrés, des fonctionnaires, des cheminots et des salariés de EDF et de GDF, ses cibles principales, il a donné des gages aux plus réactionnaires de ses soutiens. Mais cela suffira-t-il à franchir le cap de cette mauvaise passe ?

Sarkozy entend profiter d’une situation exceptionnelle. Sa victoire en mai s’est faite dans un contexte de débâcle idéologique profonde de la gauche produit d’une accumulation de plus de vingt cinq années de défaites du mouvement ouvrier. Sa force il le tire essentiellement de la faiblesse de ses adversaires. Mais faudrait-il encore qu’il puisse en tirer profit. Or cinq mois après son élection, les résultats sont maigres : une loi contre la récidive et pour un service minimum (qui ne fonctionnera même pas le 18 octobre prochain), un " paquet fiscal ", une détaxation des heures supplémentaires… et puis c’est tout. C’est à dire rien. Et qu'en sera-t-il dans un, deux ou trois mois ? Tout devait être terminé à la fin de l’année 2007, avions nous cru comprendre. Ça n’en prend pas exactement le chemin. Tout porte à croire que c’est même l’inverse qui va se produire.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu