Avertir le modérateur

21/08/2007

La pédophilie, domaine réservé

Les gros dossiers, ceux qui touchent à l’économie – chômage, commerce extérieur, dette publique, crise financière, croissance… – sont gardés sous le coude, attendant des jours meilleurs. Aussitôt rentré des States, Nicolas Sarkozy a été à l’essentiel. Son objectif : éradiquer la pédophilie ! Sujet déterminant, touchant aux plus grands intérêts de la France que seul un président est en mesure de traiter, sachant que le taux de récidive des délinquants sexuels (qui ne sont pas tous pédophiles) est de moins de 2 %. Oui mais ces crimes sont ressentis par l’opinion comme les plus abjects. Alors la meute aura ce qu’elle demande : des peines alourdies ; des contrôles supplémentaires, plus sévères ; on ouvrira des établissements spécialisés ; on préconisera des traitements spéciaux… Et demain ? dans quelques jours ? quelques semaines ? quand l’émotion, soigneusement entretenue, sera retombée ? que fera le président ? à quel dossier sensible s’attaquera-t-il ?

Gouverner avec et pour la meute, n’est pas précisément le signe d’un pouvoir fort. Généralement on utilise de tels moyens pour cacher ses points faibles. Et si c’était justement ça, la marque de ce pouvoir ? Il sait, autant par pratique que par idéologie, qu’il ne peut pas faire grand chose, que les baisses d’impôts ou que la détaxation des heures supplémentaires n’auront qu’un faible impact sur l’économie française, alors comme il doit pourtant montrer qu’il agit, il cogne, à la marge, d’autant plus dur que l’émotion est grande ou que la fable est belle.

Prenons par exemple cette question de la grève. On nous raconte depuis des années que c’est, en France, " un sport national ", tandis qu’au Danemark… Combien de fois n’avons nous pas entendu vanter, à droite comme à gauche, ce paradis de la concertation. Souvenons nous de Royal pendant la campagne présidentielle. Et puis un beau jour on apprend – pas dans la presse évidemment –, que tout ceci est faux. Que c’est le Danemark qui détient justement  la palme du plus grand nombre de journées individuelles non travaillées (218 pour 1000 salariés) alors que la France occupe une modeste 10ème place sur 25 pays avec seulement 37 JINT toujours pour mille salariés, la moyenne européenne tournant autour de 43 JINT. Et bien malgré cela, la loi sur le service minimum a été votée, car c’est bien ce que voulait la meute. Cette loi aura-t-elle une quelconque efficacité ? Nous le verrons bien dès la prochaine grève. Et si ça ne marche pas finalement ? Car qui peut dire, qu’au moment voulu, l’opinion suivra ?

Sur la pédophile, Sarkozy peut tout se permettre. Il n’a rien à craindre. Sur le reste, le contrat de travail par exemple ou sur un tout autre sujet touchant aux vrais problèmes des Français, ça sera une autre affaire. Tôt ou tard nous serons ce qu'il a dans le ventre ce pouvoir. Tôt ou tard...

Commentaires

Tôt ou tard nous serons ce qu'il a dans le ventre ce pouvoir. Tôt ou tard...

Oui. Comme dans un ou deux passages de En attendant Godot : "ça viendra, un jour ou l'autre." Quand ? On ne sait , mais ça viendra. La mémoire est robuste parfois.

Écrit par : patrice | 06/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu