Avertir le modérateur

31/07/2007

Service minimum, danger maximum

L’objectif du gouvernement est clair : prévenir un nouveau " mouvement social " comme celui de 1995. La cible : les cheminots. C’est pourquoi il ne serait y avoir de négociation sur un texte, certes a minima, mais dont l’une des clauses, le vote à bulletin secret au bout de huit jours de grève, pourrait être une arme décisive du pouvoir contre les grévistes dans le cas d’un mouvement généralisé comme en 1985 ou 1995.

Le moment est bien choisi pour faire avaliser un tel projet. Mais il y a aussi la méthode : une concertation de pure forme et, surtout, un texte présenté comme devant d’abord répondre à une exigence des usagers du rail. Les organisations syndicales ont eu beau argumenter que les mouvements de grève dans les transports publics étaient en fait bien plus rares que ce que l’on croit, et que les interruptions de services étaient, pour la plupart, dus à des incidents techniques, l’essentiel a été obtenu : l’assentiment de " l’opinion publique ", sondages à l’appui.

Le pouvoir va très certainement remporter une première victoire. Non seulement grâce aux dispositions " préventives " de ce texte, mais parce qu’il aura su également habilement associer " grève " à " fonctionnaires " et agents du " secteur public ". L’annonce faite au même moment de la suppression de quelque 22.700 postes de fonctionnaires, n’est évidemment pas dû au hasard. " Assistés " et " fonctionnaires ", le pouvoir a désigné l’ennemi. Mais que restera-t-il de tout ça dans un ou deux ans ? Contrairement à ce qui s’est passé dans les années 70 avec les mineurs au Royaume-Uni, nous ne sommes pas avec les transports publics dans le cadre d’une économie déclinante. Si d’aventure, les cheminots se retrouvent de nouveau à l’avant-garde d’un mouvement d’ampleur, il sera autrement plus difficile qu’il ne le fut pour Thatcher avec les mineurs, de les isoler. Le pouvoir sait très bien que l’opinion publique est versatile, surtout si d’autres enjeux, comme les retraites, sont en cause.

Commentaires

Très juste, hélas...

Ceci dit on a déjà vu des lois votées, puis retirées (le CNE devrait bientôt en prendre le chemin).

Écrit par : David | 09/08/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu