Avertir le modérateur

18/06/2007

Corrections

La droite ne confirme pas sa victoire de la présidentielle.

La gauche parlementaire a encore de beaux jours devant elle. Le PS (et apparantés) engrange un gain de 56 sièges dont celui très symbolique de la 2ème circonscription de Bordeaux ou celui, moins médiatique, de la 4ème circonscription des Deux-Sèvres ; le PC maintient une présence au parlement dans des proportions raisonnables avec 18 députés ;  les Verts passent de 3 à 4 députés.

Royal et Hollande ne vivent plus ensemble.

Hier soir, les vainqueurs de la veille faisaient grise mine tandis que les battus exultaient. Il n’y a pourtant pas de quoi trop se réjouir. L’abstention est restée très importante : 39,50 % (39,72 % en 2002) ; les quartiers populaires ont boudé les urnes comme ils l’avaient fait au 1er tour et c’est apparemment un bon report des voix du MoDem sur les candidats de la gauche qui a fait la différence. Certes l’électorat de gauche s’est un peu plus mobilisé ce dimanche 17 juin, mais c’est surtout l’électorat de droite qui a failli. La déclaration d’Olivier Besancenot expliquant que ce sursaut était dû principalement au déplacement du discours de la gauche sur le terrain social est donc à relativiser. Pour autant la gauche radicale en ciblant uniquement sur le terrain des luttes – elle n’a dans l’immédiat et compte tenu du mode de scrutin guère d’autre chose à espérer – devrait quand même réfléchir à cette question primordiale pour les mois et les années à venir : comment occuper le terrain politique à la gauche du PS en ne disposant d’aucun représentants à l’Assemblée.

Car, c’est une donnée importante de cette élection, le parlement, dont on disait avant ces résultats et le glissement très net du régime politique français vers une présidentialisation renforcée qu’il perdait peu à peu de son rôle central dans la vie politique, va redevenir un lieu important du combat gauche-droite. Certes, comme nous l’avons vu en 1995 au moment le plus fort du " mouvement social " ou encore en 2005 lors de la crise du CPE, c’est bien l’état de mobilisation des salariés de ce pays qui restera déterminant pour contrecarrer l’offensive d’une droite qui détient toujours tous les pouvoirs. Néanmoins le fait que le PS, malgré sa crise de leadership, reste le parti dominant à gauche, et que bien que défaits à la présidentielle le PCF et les Verts se maintiennent encore au niveau de forces politiques d’appoint non négligeables, tout ceci devrait peser dans la réflexion que la gauche radicale doit engager au plus vite si elle ne veut pas que les bénéfices engrangés ces dernières années – et là je pense en particulier à la LCR – se dissolvent.

C’est le second enseignement de cette élection, du moins à gauche. La " gauche plurielle " enterrée le 6 mai n’est finalement pas morte. L’objectif à terme d’un parti d’une gauche de combat qui semblait devoir pouvoir se profiler sur les décombres de ce qui restait de la " vieille gauche " ne se fera pas sans certaines révisions de la "doxa gauchiste". Il ne naîtra pas d’une simple proclamation de sa juste nécessité. Le combat pour une modification du mode de scrutin – la proportionnelle – est très certainement l’un des moyens pour cette gauche radicale de se faire entendre, hors des périodes de lutte. Il est en effet particulièrement troublant de voir des partis dont les assises nationales restent très affaiblies, disposer au parlement d’une représentation conséquente, alors que d’autres (LCR et LO), pourtant fort, ensemble, de près de 2 millions de voix, n’en n'ont aucune. Dans cette bataille pour une plus juste représentativité politique, la LCR et les autres forces politiques de la gauche radicale, n’auront guère d’alliés. Les Verts ? Le MoDem ? Ce qui est certain c'est que le PS et le PCF, ne leur feront pas ce cadeau.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu