Avertir le modérateur

05/06/2007

Les 35 heures, c'est pour quand ?

La durée légale du travail en France est de 35 heures mais pas dans tous les secteurs d’activité. Dans la restauration par exemple elle est de 41 h, plus les heures supplémentaires que l’on vous DEMANDE de faire (le volontariat n’existe pas). En fait la durée du travail est variable et la contrainte est d’autant plus dure si vous travaillez dans des secteurs de production. En moyenne, en France, la durée du travail était en 2005 de 39 heures pour les temps complets et 23,2 heures pour les temps partiels.

Voici ce qu’écrivait hier à ce propos sur le blog de Guy Birenbaum, l’un des blogueurs. Il exposait en quelques lignes le cas anglais comparé au cas français : " De 1990 à 2005, la France a créé 2.520.000 emplois (+ 11,25%) contre 1.520.000 au Royaume Uni (+ 5,82%). Dans le même temps, la population en âge de travailler (de 15 à 59 ou à 64 ans) a augmenté d’une valeur équivalente dans les deux pays. Cependant, la population active (emploi + chômage) a beaucoup plus augmenté en France (2.970.000) qu’en Grande Bretagne (960.000). L’emploi à temps partiel est en revanche beaucoup plus développé en Angleterre, avec des salaires réduits en conséquence. En 2005, 25,5 % des emplois anglais sont à temps partiel comparé à 17,2 % des emplois français. En conclusion c’est la diminution de la population active que nous commençons à apercevoir en France, réduisant de facto le chômage. C’est ce qui c’est déjà passé en Grande Bretagne dans les années 90 avec des effets bénéfiques sur le chômage britannique (…) Quant au temps partiel, le taux est presque moins important que la durée du travail de ce temps partiel qui est estimé à 23,2 heures en France et de 15,7 heures en Angleterre. "

Pour éclairer encore un peu plus notre propos, une information qui ne va pas passer inaperçue : la première grève contre les heures supplémentaires. Selon l’AFP : " Quelque 200 salariés du service de production de la brasserie Kronenbourg (Scottish et Newcastle) à Obernai (Bas-Rhin) sont en grève depuis lundi 4 juin matin pour protester contre "les cadences infernales" et "les heures sup" obligatoires, a-t-on appris mardi de source syndicale. A l’appel de la CGT et de FO, "la grève a démarré hier matin (lundi) et se poursuit ce matin" pour réclamer de "meilleures conditions de travail", a indiqué à l’AFP André Tillard, délégué syndical CGT.
Selon ce syndicaliste, le mouvement, "avec 70% de grévistes", était "très suivi" lundi et "s’intensifie ce matin".
"Cinq lignes de conditionnement sur 11 fonctionnaient lundi dans la matinée et seulement trois l’après-midi", précise-t-il. Les grévistes réclament une "amélioration de leurs conditions de travail" avec notamment "des embauches supplémentaires" ainsi qu’une prime de 120 euros par mois pour chaque salarié. "Nous protestons également contre l’obligation de faire des heures supplémentaires, nous voulons que le principe du volontariat soit maintenu", a expliqué André Tillard.
"Depuis la fermeture du site de Champigneulles (près de Nancy), toute la production a été transférée sur l’usine d’Obernai. Nous devons faire face à un surcroît d’activité, les gens travaillent tous les samedis et ils n’en peuvent plus", a-t-il encore estimé. 
"

Mon exemple personnel. Je travaille depuis quelque temps en intérim dans l’agroalimentaire. La charge et l’amplitude de travail sont très importantes : 9 heures de travail d’affilé avec seulement une pause de 20 minutes. Dans ces conditions " travaillez plus " est PHYSIQUEMENT impossible. D’ailleurs, on le sait très bien et on ne vous le demande pas puisque l’on vous impose entre deux services plus de 11 heures de repos.

Beaucoup de spécialistes s’interrogent aujourd’hui sur l’impact réel des mesures qui vont être prises pour inciter les entreprises à proposer des heures supplémentaires à leurs salariés. La seule chose que l’on sait aujourd’hui, c’est que dans sa majorité la population active n’a pas voté Sarkozy.

Commentaires

"Beaucoup de spécialistes s’interrogent aujourd’hui sur l’impact réel des mesures qui vont être prises pour inciter les entreprises à proposer des heures supplémentaires à leurs salariés."
A ma connaissance, il ne s'est trouvé aucun économiste de l'extrême-gauche à la droite pour pronostiquer des créations d'emploi.
Libération a découvert à la fin de la semaine dernière ce qu'il appelle "des effets pervers", pourtant largement prévisibles avant l'élection présidentielle.

En revanche on est à peu près sûr, étant donné l'aggravation de la pénibilité du travail actuelle, que cela va avoir des conséquences néfastes sur la santé des travailleurs. Mais ça ne sera qu'à plus long terme et puis, la santé des travailleurs... la droite s'en fout.

En résumé : "travailler plus pour souffrir plus et jouir moins de sa vie". Ou un vieux slogan "perdre sa vie à la gagner".

Écrit par : mbj | 05/06/2007

L'effet recherché du "travaillez plus...", c'est d'abord assouplir un peu plus, ce qu'ils appellent le carcan des 35 h. Ensuite d'avoir un peu plus de pouvoir d'achat pour consommer (mais il y a le piège de l'épargne) et donc de produire un effet visible sur la création d'emplois. Enfin comme la population active vieillit, c'est de cummuler tout ça et de dire : voyez ! on vous l'avait bien dit ! on a réussi.

Consommer plus, produire plus... et Hulot ? Qu'est-ce qu'il dit ?

Écrit par : Ajamais | 05/06/2007

Bonjur!

Il est assez étonnant que, seulement aujourd'hui, les grands jornaux à la botte de Sarkozy comencent à dire que l'augmntatione heures ur est une mauvaise dée telle que promise par le cadidat...
Le fait que les salariés n'aient pas voté en masse pour saro n'est guére étonnant puisque celui-c a su séduire éssentiellement des gens qui... Ne travallent plus!!! Tels les retraités!!!
Donc, , cqfd, nos parents nous considérent comme desfainéants...
je sais ça fait raccourci!
L'autre jour, j"ai eu mon parrain(76 ns, retraité de la fonction publique) qui était contentde voir sko au pouvoir...
je lui ai demandé pourquo il a voté pour cet homme là?
Sa seuleréponse a été; la France va mal...
Je lui ai donc demandé à qul niveau?
Il n'a pas su réellement me répondre àpart en me parlant de RMI etyde chômeur/fainéants...
Derniére chose, je lui ai demandé s'il enconaissait...
Bin, non, dans son petit bled en Bretagne, ça va....
Mais à la télé....

Ca veu tout dire;
J'ai arrêté là, pas envie de ma fâcher avec ma famille quand même!

Voila...

Ps; dégoûté par l'attitue des socialistes, je voterai à présen Bayrou.

Écrit par : didier | 06/06/2007

Bonjour,
juste pour vous dire qu effectivement les medias endorment la majorite des gens, pour vous dire on a cree un blog car les mediasparlent tres peu de nous et nous avons decide que par le biais du net avec toutes ses societes qui vont mal c est de nous soutenir nous sur notre blog on discute et surtout on demande de signer des petitions en ligne de tous rester solidaires, car la droite va tout censurer, regardez sur tf1 par exemple ce soir, sfr sera dans la rue pour manifester vous n'aurez rien comme info, et papi pourra toujours dire quenous sommes de s faineants et je le comprendrais voila notre blog
sfrencolere.canalblog.com

Écrit par : sylvie | 14/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu