Avertir le modérateur

03/04/2007

Royal fait du surplace

Ségolène Royal doit-elle calmer le jeu ou contrer fermement les déclarations de Sarkozy accusant la gauche d’être conciliante avec la délinquance ? Déjà, en répliquant par son ode à la nation, au drapeau et à la Marseillaise, la candidate socialiste s’était lancé, tête baissée, sur un terrain difficile, piégé. Certes il fallait qu’elle le fasse mais très certainement pas en ces termes. Après " l’affaire de la gare du nord ", Sarkozy en remet une louche. Elle lui demande de maîtriser ses nerfs. C’est gentil, mais ça manque de férocité. C’est à peine si la réplique est reprise par les médias. Et pendant ce temps là Sarkozy et Le Pen engrangent des points, tandis qu’elle piétine.

L’extrême-gauche est montée au créneau sur cette affaire du drapeau et a sermonné Royal. L’extrême-gauche considère – et elle n’a pas tort – que cette " affaire " est une diversion. Que c’est une manière de ne pas parler de l’essentiel, le chômage, les bas revenus. Or pour Sarkozy c’est plus qu’une diversion, c’est une stratégie. Celle de la tension qui a si bien marché en 2002. Laisser faire Sarkozy c’est risquer de voir monter Le Pen si haut qu’il réitère son coup de la dernière présidentielle. En même temps si Royal continue à s’enferrer sur cette question et à ne pas retourner avec force et détermination sur le seul terrain où elle peut faire la différence avec la droite, c’est-à-dire le social, elle va continuer à baisser, au profit précisément de l’extrême-gauche. Il faut donc qu’à la fois elle réplique à Sarkozy sur le terrain de l’insécurité et de l’identité nationale et qu’elle reprenne très vite l’initiative sur le terrain social.

Cette double manœuvre elle a bien du mal à l’effectuer. Sur le thème de l’identité nationale - d’autant plus accolé à la question de l’immigration, comme si l’immigration était un danger pour la cohésion nationale - elle n’a pas eu les mots justes. Elle aurait dû dénoncer cette supercherie, démontrer son caractère profondément réactionnaire. Les historiens qui l’ont inspiré, l’ont mal conseillé. Dans le " non " de 2005, il y avait un " non " à l’Europe libre-échangiste et libérale, mais aussi un " non " à l’Europe tout court, c’est-à-dire un replis identitaire, communautaire, nationaliste. Sur le thème du social, quoiqu’on en dise, ses propositions restent timorées, pas déterminantes pour faire la différence. Sa visite, hier, à des ouvriers grévistes à l'usine PSA Peugeot-Citroën d'Aulnay-sous-Bois " aurait dû être plus qu’un symbole, la preuve qu’elle se rangeait précisément à la hauteur de leurs revendications. Or les leurs vont bien au-delà que ce que son programme préconise.

Ségolène Royal, si elle veut encore garder une chance de l’emporter, doit prendre le contre-pied de la stratégie de Nicolas Sarkozy qui allie replis identitaire et libéralisme économique, c’est-à-dire répondre à la demande sociale tout en refusant très clairement le replis identitaire et nationaliste. Or, actuellement, elle ne fait ni l’un ni l’autre, et c’est pourquoi elle stagne.

Commentaires

Dans le Niortais, Ségolène Royal a en tout cas déçu bien des salariés en grève de la Camif la semaine dernière.
Son unique intervention a été : un coup de téléphone au vice-président de la Camif pour tenter de lui extorquer un "moratoire" sur le plan social annoncé (entre350 et 450 licenciements), et un communiqué aux syndicats pour se réjouir qu'à sa demande, le dit vice-président avait décidé de ce moratoire...
Information fausse et démentie par le vice-président dans les deux heures qui ont suivi...
Les salariés de cette entreprise et tous ceux que la remise en question du modèle de l'économie sociale que représente la Camif (et les mutuelles niortaises dont elle est issue) ne laisse pas indifférent, attendaient sans aucun doute tout autre chose de Ségolène Royal, députée du département et présidente de la région, que cette maladroite tentative de démonstration de "pouvoir", ne croyez-vous pas ?

Écrit par : lihns | 04/04/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu