Avertir le modérateur

27/03/2007

Bastille-République-Nation

On en aura soupé du drapeau cette semaine !

Autant le dire tout de suite, je n’aime pas les drapeaux, même noirs, même rouges. Je ne suis ni nationaliste, ni patriote. J’appartiens à l’espèce humaine. Je ne me connais pas d’autre identité. Je suis un intégriste de l’espèce humaine au point de détester le mot de " métissage ". Parler de métissage c’est une concession au racisme. Ne sommes nous pas TOUS métis depuis la nuit des temps ?

Quant à la Marseillaise, même si je n’oublie qu’elle fut un chant révolutionnaire (repris par les révolutionnaires russes avant qu’ils n’adoptent l’Internationale), elle ne me fait pas vibrer. Même avec l’Internationale j’ai comme une gêne. Je préfère à tout prendre d’autres chants comme " La Butte rouge ", " Le chant des canuts " ou " Le chant des marais ". Des chants de défaite. La victoire me fait peur.

Ceci dit, je comprends très bien ce qu’a voulu faire Royal et, même si elle s’y est mal pris, même si elle a véhiculé trop de confusion (elle aurait dû récuser le terme même d’identité française), et donc même si elle a fourni à l’adversaire trop de moyens pour, qu’en retour, on fustige ses " errements ", je pense, contrairement à Besancenot et Laguiller que l’on ne peut soupçonner Royal de vouloir céder à Le Pen et Sarkozy. C’est exactement l’inverse qu’elle a souhaité faire et elle s’en est largement expliqué.

Mais la droite a saisi de nouveau la balle au bond. La proposition de Sarkozy de créer un ministère de l’Immigration et de l’identité nationale étant apparu comme un gros clin d’œil à Le Pen, il fallait bien trouver le moyen de faire oublier que c’était encore une fois l’ancien ministre de l’Intérieur qui avait pris l’initiative d’allumer le feux. Exactement comme il le fit il y a plus d’un an en menaçant de passer au Karcher les banlieues populaires, déclenchant après une bavure de " sa " police une vague d’émeutes. Et comme un fait exprès, " sa " police était de nouveau pris en flagrant délit de zèle au cours d’une " chasse " aux sans papiers. La mariée était trop belle.

Et c’est ainsi que depuis deux jours, il n’est pas un article, du Figaro au Monde, pas une voix de présentateur télé qui ne mettent en avant les remontrances de l’extrême-gauche à la candidate socialiste. Bayrou ayant déjà beaucoup servi, c’est " la gauche de la gauche " qui se retrouve ainsi instrumentalisée. L’extrême-gauche a mieux à faire à prendre la candidate de la gauche comme cible sur ce terrain là. Elle a fait du social son axe de campagne : 1.500 € net par mois immédiatement, 300 € pour tous, non aux licenciements, partage des richesses. C’est là dessus que Royal doit être jugée pas sur cette affaire presque comique de drapeau et de Marseillaise.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu