Avertir le modérateur

19/12/2006

L’hypothèse Besancenot

Dans un récent sondage, à la question, " parmi les personnalités politiques suivantes, lesquelles semblent les plus à même de répondre aux préoccupations des jeunes de votre âge (18-25 ans), les sondés ont répondu : Ségolène Royal (56 %), Nicolas Sarkozy (44 %), Olivier Besancenot (34 %). Bayrou arrive en 4ème position avec 24 %.

Les mêmes, à une autre question (" de quel parti ou formation politique vous sentez vous le plus proche ou le moins éloigné "), répondent : à 44 % d’aucun parti, à 33 % de la gauche parlementaire (dont 25 % pour le PS et 2 % pour le PC), à 18 % de la droite parlementaire, à 2 % de l’extrême-gauche.

Il est de bon ton désormais de n’accorder qu’une importance très relative aux sondages, mais celui-ci illustre bien le décalage entre la notoriété d’une personnalité et ce qu’on lui prête comme intentions, et la mauvaise opinion que les jeunes ont des partis politiques (75 % ont une mauvaise image des hommes et des femmes politiques, entendez des partis).

A ce titre Olivier Besancenot aurait fait un très bon candidat de la gauche antilibérale. Sa façon de s’exprimer, son sens de la répartie, sa capacité à faire passer des idées simples qui parlent aux catégories sociales les moins favorisées, et aux jeunes en particulier, de s’adresser au plus grand nombre bien au delà du courant qu’il représente, auraient été des atouts considérables pour une gauche antilibérale qui a choisi à l’inverse de s’enfermer dans un bunker.

Il y avait deux raisons à cela. En tant que représentant de la LCR, sa candidature était irrecevable pour les communistes ; pire encore, elle représentait politiquement un obstacle à un accord au second tour avec les socialistes. En choisissant en priorité de dialoguer avec les communistes, les collectifs ont finalement fait le choix de la pire des solutions. S’il ne fallait pas rejeter le PCF, il fallait dès le départ poser des conditions claires à sa participation aux collectifs. Les collectifs ont voulu jouer aux plus fins et ont laissé le PCF agir à sa guise. Le résultat a été ce que l’on sait. Le PCF a cru que tout était possible et qu’il pouvait utiliser la bannière antilibérale à ses fins politiciennes. Dans quelques mois, Besancenot sera très certainement en tête des candidats de la gauche antilibérale. Buffet sera derrière à deux ou trois points.

Le PCF, en l’état, survivra-t-il à cette nouvelle débandade ? Très certainement pas. Mais il ne faut pas s’en réjouir. La désignation d’un candidat unitaire de la gauche antilibérale aurait été un formidable tremplin pour la construction d’une formation antilibérale à la gauche du PS. L’échec de cette désignation va faire reculer cette perspective. On ne bâtit pas dans la défaite et la division.

François, l’impatient

Il y a quelques jours, le " patron " du PS annonçait son programme de futur ministre de l’Economie. C’est qu’il s’y voit déjà à Bercy, François, en super-ministre. D’aucun pensait qu’il visait plus haut. Mais l’économie a toujours été son dada. Il doit penser, non sans raison, que la présidence de la parole conviendra à merveille à sa compagne, mais qu’il faudra bien quelqu’un aux fourneaux pour alimenter la chaudière. Mais nous en reparlerons.

Samedi, c’est à Buffet qu’il s’est adressé : "Je n'ai pas de conseils à lui donner. Mais plus tôt elle se mettra en campagne, mieux ce sera, pour elle et pour nous. Nous avons besoin de la culture, de l'électorat communistes, et, le moment venu, si les communistes le décident, de la présence de ministres communistes au gouvernement."

S’il y avait encore un doute chez les antilibéraux sur le sens de la candidature à la candidature de MGB, les voilà avertis. Le PCF sera la rustine du " social-libéralisme " ou ne sera pas. Quant aux communistes, qu’ils soient rassurés. Même à 2 ou 3 % la Maison Royal-Hollande aura besoin d’eux. Somme toute Hollande donne raison à Besancenot et Krivine qui dès le départ avait annoncé la manœuvre.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu